Les gens jugent cette femme qui souhaite devenir mannequin car elle a une jambe de 45 kilos – Recettes en Famille

Les gens jugent cette femme qui souhaite devenir mannequin car elle a une jambe de 45 kilos

by Emma

Dans ce monde, les défauts et les qualités sont indissociables et c’est ce qui rend une personne particulière. Par ailleurs, cette dernière dépend de son caractère, de ce qu’elle a vécu, de ses appréhensions mais aussi de ses principes. Pour Mahogany Geter, 23 ans, la pression sociale ne doit en aucun cas la transformer en victime. Dès sa naissance, elle avait une malformation sur sa jambe gauche. Toutefois, elle fait en sorte que son rêve de devenir mannequin se réalise un jour.

Très souvent, les femmes font face à des diktats sociaux et finissent par devenir complexées. L’apparence du corps et l’image que l’on voit en soi sont liées de manière étroite à son estime de soi. Heureusement que certaines personnes parviennent à nier le regard des autres et ne se laissent pas berner par les jugements au sujet de leur défaut. Ainsi, au lieu de subir en pleine figure les critiques des autres, ces gens prennent l’initiative de se réinventer et de s’accepter comme ils sont. C’est savoir apprécier la vie ! Mahogany Geter n’en fait pas exception. La jeune femme de 23 ans est née avec un lymphoedème qui lui vaut une jambe de 45 kilos mais elle refuse de se laisser fouetter par les regards désobligeants d’autrui. L’histoire est relayée par le média britannique Daily Mail.

Mahogany a vécu une enfance difficile

En raison de son handicap physique assez singulier, Mahogany Geter n’a pas toujours eu la vie facile. Elle est née avec une lymphoedème congénital primaire, une condition qui provoque une accumulation de liquide lymphatique dans les tissus interstitiels, chose qui a rendu son enfance difficile. Les entourages se sont hâtés à la juger et c’est devenu une habitude pour elle. Malheureusement elle a fini par perdre confiance en elle.

Pour l’heure, Mahogany ne se laisse pas guider par le regard des autres, bien au contraire, elle s’affiche sans gêne sur les réseaux sociaux grâce à ses images.

C’est seulement quelques temps après sa naissance que la maman a appris sa maladie. Les médecins avaient remarqué un gonflement de sa jambe gauche et ils ont également affirmé que le seul moyen de remédier à cette maladie est d’utiliser une physiothérapie, accompagné d’un massage de drainage lymphatique.

 

 

“Ma mère était tellement inquiète quand j’ai été diagnostiquée”, a déploré la femme. Aînée de trois sœurs, elle a pu compter sur le soutien de sa famille pour faire face à cette épreuve difficile.

 

“Enfant, je ne me suis jamais sentie jolie, j’avais tendance à penser que Dieu m’avait maudit. Je me sentais moche, comme un monstre et j’ai pleuré en cachette tellement de fois”, confie la jeune femme.

Oser la différence

Lorsque Mahogany monte sur une balance, son poids fait 136 kilos au total, dont 45 pour sa jambe gauche. Ses photos font constamment l’objet de dénigrement sur Instagram.

Parmi les commentaires, des internautes la suggèrent d’amputer sa jambe pour être plus jolie. Pourtant, elle a appris à s’accepter et à s’aimer telle qu’elle. A son enfant, elle a été victime d’harcèlement à l’école et une de ses camarades de classe lui avait dit que sa jambe ressemblait à “un rouleau de jambon”. Elle a alors fini par détester son apparence et a pris l’initiative de vivre avec ses particularités et de s’aimer sans réserve.

“Je veux inspirer d’autres personnes à célébrer leurs différences”, annonce cette battante. Elle se sente belle à l’intérieur comme à l’extérieur et est persuadée que le fait de montrer son corps sur les réseaux sociaux encourage toutes les autres femmes à accepter son corps tel qu’il est.

Pour traiter la maladie, Mahogany suit une thérapie quotidienne, notamment des massages et de la physiothérapie. En sus, elle doit boire suffisamment d’eau, éviter à tout prix le sel et l’alcool pour un drainage plus accéléré de son système lymphatique.

Elle n’abandonne pas son rêve le plus cher, celui de devenir mannequin même si sa condition de vie est compliquée.

Retrouver son estime de soi

Chacun de nous peut avoir la mauvaise habitude de se critiquer, de se comparer aux autres et de détester son corps. Dans ce sens, Marie-Laure Cuzacq, auteure du livre L’estime de soi, Apprendre à s’aimer pour mieux vivre, suggère des solutions adaptées pour mener une vie harmonieuse :

  • Savoir différencier sa personnalité et ses compétences puisque les qualités ne doivent pas être entravées par les singularités physiques
  • Savoir accepter ses défauts. Personne n’est parfait et il faut les accepter avec bienveillance
  • S’exprimer et apprendre à dire non car l’estime de soi repose sur ses valeurs. il est important de délimiter ses besoins et ses sentiments intrinsèques
  • Bannir les pensées parasites. Evitez de vous dénigrer ou du moins de déformer la réalité. De manière générale, ces pensées parasites sont loin d’être fondées en plus de vous baisser le moral
  • Accepter les critiques et prenez-les comme un moyen d’exceller
  • Cibler des objectifs réalisables et agissez pour les réaliser
  • Ne pas se comparer aux autres puisque cela crée souvent des sentiments de frustrations
  • Faire des compliments de manière sincère.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend