Les excuses sans agissement ne valent rien, arrêtez de les accepter – Recettes en Famille

Les excuses sans agissement ne valent rien, arrêtez de les accepter

by Emma

Lorsqu’un sentiment est honnête, c’est là que sa beauté se révèle vraie. Mais il existe des agissements récursifs pouvant entraver à travers cette bonté de l’âme et finissent pas influer en profondeur de ce que l’on ressent. S’excuser est un de ses mots avec lequel on succombe au piège alors que les changements de comportement n’ont pas lieu. Le mot « pardon » devient alors un outil de recours en cas de faute légère. Toutefois, cela ne vaut rien lorsqu’un changement de comportement ne l’accompagne.

La majorité des gens ont déjà été confrontés à des individus qui utilisent certains mots lourds de sens alors qu’au fond, ils ne le tiennent pas à cœur. Les sottises deviennent répétitives en demandant par la suite pardon, et toujours le même refrain.

Sans prêter une véritable attention, cette figure est un prototype itératif quand la raison ne concorde pas avec la parole. De cause, il est très facile de renforcer les justifications lorsque celui ou celle qui a été amputé les admette sans y raisonner profondément.

Usé avec cupidité, le pardon conserve une valeur invendable. Cependant lorsqu’il devient fréquentatif, ou même abusif, il est observé comme désuet du fait qu’il ne renferme plus de vrai sens au regard de celui ou celle qui l’initie. Effectivement, afin de couper court à un dialogue, pour mettre fin à une rivalité ou uniquement afin de faire plaisir à son interlocuteur, certaines individus auront tendance à exprimer des excuses de façon automatique.

Dans le cas où cela ne se suive pas d’agissement palpable et d’une action, le même scénario se produira probablement, voire en blessant davantage l’autre.

Il est alors essentiel de porter de l’attention à l’acte de l’individu qui s’excuse. Le mot « pardon » est-il de manière machinale ou suivi par des efforts pour que l’erreur ne se répète plus ? Eprouve-t-il un rée regret de son erreur ?

Cette transformation peut paraître lassante mais il n’en est pas moins nécessaire afin d’établir des liens stables avec les autres. Dans une relation amoureuse, dans le cadre professionnel ou dans la relation familiale, ce sont ces bienfondés sains qui vous permettront d’avancer dans une atmosphère favorable aux épanouissements de sentiments intègres.

Si ce n’est pas le cas, ce serait un moyen simple de se retrouver dans un cercle vicieux où l’individu, manipulateur, utilise son emprise pour tout se permettre, en sachant qu’un simple « pardon » suffira pour faire tourner la page.

Le pardon est important

Il est évident de ne pas devoir confondre la façon de s’excuser et l’importance du pardon en soi. S’il est indispensable que les excuses soient accompagnées d’actes les validant, il est tout de même important d’inculquer à admettre le pardon au moment où il est sincère.

Face à la rancune, nombre d’entre nous peuvent avoir du mal à affranchir la frontière. Toutefois, il est favorable à toute tranche d’âge et ce, quel que soit nos liens avec les autres. Et pour cause, si le pardon est fréquemment consacré pour récupérer les relations avec des proches, des amis ou un partenaire, c’est tout de même une arme herculéenne qui sert à réussir pour avancer, lorsqu’une relation prend fin.

Si présenter les excuses semble compliqué, il est d’autant plus difficile de l’admettre. Dans la majorité des cas, cette tendance devient frustrante et handicapant du côté émotionnel et entrave le chemin pour avancer. A cet effet, l’excuse permet une paix intérieure en dehors de sa valeur octroyée à l’autre qui a été victime.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend