Les émotions refoulées se traduit sur le corps par la fibromyalgie – Recettes en Famille

Les émotions refoulées se traduit sur le corps par la fibromyalgie

by Emma

Les chercheurs scientifiques ne cessent de trouver des solutions pour épargner les gens de plusieurs pathologies. Comme l’est les patients de la fibromyalgie, un état de la personne qui endure des maux au niveau des articulations ainsi que des muscles. Comme l’atteste une expérience scientifique, ce genre de pathologie découle des émotions refoulées. Ainsi, les scientifiques ont établi un remède aguichant qui lutte contre cette souffrance. Pour mettre à terme cette pathologie, la thérapie innovatrice redonne espoir aux personnes souffrantes de cette maladie. Plein feu sur les informations de France Info à ce sujet.

La fibromyalgie est une maladie non familière à plusieurs gens. Elle se caractérise par des signes qui affligent les muscles et les articulations. Une espoir est à l’heure, voit le grand jour, grâce à une thérapie découverte par des analyses scientifiques. Une piste expérimentale relative aux émotions refoulées, consiste à remédier et à apaiser les symptômes de la maladie.

Comment définie-t-on la fibromyalgie ?

Des maux accablants, accompagnés de fatigue s’émettent dans l’ensemble du corps lorsque la personne est atteinte de la fibromyalgie. En outre, le patient est sujet à une qualité de sommeil délabrée. Les signes de cette pathologie semblent anodins, mais à termes, elle est à l’origine d’une infirmité et empêche son sujet d’exercer certains mouvements habituels. En dehors de la douleur accablante, le patient endure également des inflammations ainsi que des lésions qui s’attaquent au corps selon les chercheurs. L’OMS a déterminé la fibromyalgie depuis l’année 1992, comme étant un « syndrome ». Quelques-uns des scientifiques classe cette maladie comme étant relative à des troubles hormonales ou encore relative à un désordre nerveux. D’ailleurs, vu la méconnaissance de la maladie, certains spécialistes ne savent même pas son existence. Les médecins rencontrent une complication à s’en prendre, raison pour laquelle, le traitement rencontre une grande lacune en parlant d’apaiser les maux. En allant dans ce même sens, les guérisseurs optent à la sophrologie et à l’hypnose pour tenter de guérir les douleurs. De là découle une pile de thérapies, se basant sur une analyse émotionnelle, contre la fibromyalgie.

Une collection de remèdes

Pour se débarrasser de la fibromyalgie, les médecins se focalisent surtout sur l’état psychologique de son patient pour limiter les symptômes. La thérapie consiste donc à remédier « émotions évitées ou inexprimées à la suite de traumatismes ». La technique est aguichante et mène vers l’espoir de trouver un recours efficace. Comme le rassure Emotion Awareness and Expression Therapy ou EAET, c’est un remède qui se base sur les émotions et l’expression. Le but de la thérapie est de scruter d’où proviennent les émotions. Selon Mark Lumley, professeur de psychologie à la Wayne State University et initiateur de l’étude, « De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie ont fait face à l’adversité dans leur existence, comme la victimisation, des problèmes familiaux ou des conflits internes, qui peuvent tous créer des émotions importantes qui sont souvent supprimées ou évitées ». Il s’agit alors d’une thérapie alternative qui consiste à relâcher les émotions en même temps que d’admettre les effets de la pathologie. Durant une séance initiée par l’expert, il faut extérioriser les ressentis négatifs comme la rage ou encore l’implication à une chose, dans le but de mener à la guérison.

Prendre en compte des troubles émotionnels

La méthode remplace la Thérapie Cognitive et comportementale ou TCC, et se centralise à la base sur le traitement des émotions et des problèmes affectifs. Et pour cause, les douleurs corporelles sont à l’origine de ses derniers. Les patients de la fibromyalgie commencent par cette thérapie. En parallèle, les médecins remarquent un résultat probant quant à la réduction des douleurs qui, à termes permet aux patients de ne plus prendre des médicaments. 35% des patients ont bénéficié d’un résultat concluant avec l’EAET suite à l’essai clinique avec 230 patients. Les experts ont divisé ces patients en 3 groupes, dont un premier groupe sans médicament, un second sous la thérapie de l’EAET et le dernier ceux qui suivent une session de TCC. Le groupe qui a fait l’objet de la thérapie innovatrice spécule d’une santé encore plus de 50%. Une lueur d’espoir pour les patients de la fibromyalgie, la pathologie non appréhendée par grand nombre de gens.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend