Les effets nocifs du sucre pour la santé – Recettes en Famille

Les effets nocifs du sucre pour la santé

by Emma

Si le sucre est un tueur sournois, c’est qu’il représente la cause majeure de plusieurs maladies,  notamment le diabète, les troubles cardiovasculaires, l’obésité ou les mycoses, etc. La grande majorité des gens se rendent compte des dangers du sucres mais il est difficile de s’en défaire. Les aliments bourrés de sucre sont nocifs à la santé, raison pour laquelle il est important de limiter la consommation de sucre, du moins limiter la quantité ingurgitée. Découvrez alors pourquoi le sucre présente des dangers à la santé.

Détrompez-vous, le sucre ne sont pas présents uniquement dans les aliments sucrés comme les confiseries, les brioches, les gâteaux ou le chocolat mais certains des nourritures salées ou aliments transformés en renferment également. Chez les Français, chaque personne consomme 5 à 30 kilos de sucre raffiné par an, et ce, pendant un intervalle d’un siècle. Mais rappelons que cet excès de sucre présente un danger pour la santé. Afin de limiter au maximum le risque de maladie,repérez les symptômes qui pourront traduire un taux de sucre élevé dans le sang.

Trop de sucre dans les aliments consommés tous les jours

Lors de son interviewavec Women’s Health, Robert Lustig, neuroendocrinologue et professeur à l’Université de médecine de San Francisco, tire la sonnette d’alarme au fait que les nourritures consommées sont bourrés de sucre. « Le sucre agit comme un poison et la quantité de sucre contenue dans notre alimentation a dépassé le seuil toxique » s’est-il exclamé. L’American Heart Association et l’Organisation mondiale de la santé conseillée vivement de consommer uniquement moins de six cuillères à café de sucre dans une journée. L’Anses rejoint cet avis en préconisant de limiter de 25% par jour le sucre simple ingurgité, notamment les sucres simples ajoutés.

Une surconsommation de sucre augmente le risque de mourir d’une maladie cardiaque 

En excès, le sucre peut ravager vitalement l’organisme et terme à des maladies comme le diabète, l’obésité et des tumeurs, comme le rapporte Harvard Health Publishing dans un de ses articles. Jama Internal Medicine relaye dans sa recherche qu’un individu qui ingurgite trop de sucre est au risque imminent de périr par un trouble cardiaque bien que le sujet n’est pas en surpoids. Dans le cadre de la recherche, les auteurs de l’étude se sont focalisés sur des volontaires durant une période de 15 ans. Comme conclusion, les participants qui ontconsommé du sucre à25% de leur apport calorique de tous les jours ont deux fois plus de risque de mourir d’un trouble cardiaque. Par contre, les autres qui n’ont consommé que 10% de l’apport calorique son plus sécurisés en terme de santé.Selon les autres études, l’excès de sucre pourrait être une origine principale de stéatose hépatique non alcoolique. Cette maladie, également connue sous le nom de maladie du foie gras non alcoolique, est susceptible de causerune insuffisance hépatique.

Source de comportement addictif

Similaire à la drogue, le sucre est comme tous les composants addictifs qui activentles neurones dopaminergiques du mésencéphale tout en augmentant le taux de dopamine dans la partie cérébrale. Cela implique que le sujet devient addictif au sucreet plus il mange, plus il en souhaite encore et encore. Selon Serge Ahmed, directeur de recherche au CNRS, le sucre est un potentiel addictif tout de même nuisible que de la cocaïne, l’héroïne ou encore la méthamphétamine.

« 20 cuillères à café de sucre par an »

Sachez que le problème lié à l’excès de sucre est apparu récemment puisque nos aïeux n’en consommaient que 20 cuillères par an, à en croire à Mark Hyman, médecin et auteur de The Blood Sugar Solution. Cela ne présente aucun risque à la santé puisque l’organismeest en mesure de créer son propre glucose, le glucide à partir duquel les cellules puisent sa source d’énergie.« Les cellules permettent de décomposer les graisses, les protéines et les glucides complexes »comme le rapporte Robert Lusting. Il existe tout de même des fruits et baies qui gorgent de sucre. Comme l’explique Ashley Gearhardt, psychologue à l’Université du Michigan, plus la vie humaine évolue, le cerveau humain associe ce goût sucré à des éléments nutritifs. Aujourd’hui, l’industrie moderne permet aujourd’hui de fabriquer des aliments très concentrés en sucre. Puisque le corps ne s’apprête pas à consommer une quantité élevée de sucre, il n’est pas en mesure de métaboliser le sucre renfermé dans les produits de l’industrie agroalimentaire, selon Serge Ahmed dans un article relayé par le Figaro.

« La dépendance au sucre est comme la dépendance au jeu »

Pour ce qui est du dosage de sucre, Anne Alexander, directrice de publication du magazine de santé américain Prevention, affirme que « la dépendance au sucre est comme la dépendance au jeu … Certaines personnes peuvent entrer dans un casino, jouer un peu et s’en aller. D’autres vont hypothéquer leur maison ». Si on se demande est-ce qu’il est possible de doser le taux de sucre consommer, cette affirmation y répond clairement.En effet, certaines personnes consomme un carré de chocolat le soir, si d’autres se contentent de finir plusieurs tablettes dans la journée. Afin de vérifier son niveau de dépendance au sucre, Mark Hyman préconise la limitation de sucre durant une semaine ou même de stopper carrément. En réalisant cela, si vous repérez des signes de désintoxication, notamment une perte de concentration, des migraines, unefrayeurmais aussi une dépression, vous êtes fort probablement dépendant au sucre.

Quels sont les aliments qui renferment du sucre ?

La consommation de certains aliments augmente le taux de sucre dans le sang. De ce fait, pour limiter la consommation de sucre consommé tous les jours, vous devez connaitre ces aliments. Les plats préparés et les sauces sont riches en additifs, en colorants, en sel, en conservateurs et en sucres. Par la suite, les pizzas, les pains de mie et les hamburgers sont gorgés desucres, tout comme les jus de fruits et les smoothies industriels, la charcuterie, les yaourts. Il en est de même pour les desserts lactés, les sodas, le Nutella, les beignets ainsi que les viennoiseries. Il est alors essentiel d’éviter la consommation de ces aliments pour ne pas connaitre une recrudescence d’indice glycémique.

Voici la manière de repérer le sucre caché dans les nourritures

La première chose à faire est de lire les étiquettes des aliments afin de révéler le sucre caché dans notre alimentation. Dans la majorité des cas, le taux de sucre est bien notifiédans les composants de chaque paquet. Toutefois, il arrive des fois que le sucre de présente sous une autre épellation, notamment les noms avec « ose » comme : maltose, lactose, dextrose, fructose, galactose et d’autres noms. Les composants comme le maïs, la canne, le malt, le riz et d’autres composants traduisent tout de même la présence de sucre. En outre, lesproduits dérivés de la canne, l’extrait de malt, l’amidon transformé, le miel, la mélasse et le caramel traduisent la présence de sucre.

Savoir limiter la consommation de sucre

Afin de préserver sa capitale santé, il est judicieux de consommer moins de sucre dans ses apports caloriques donc de 10% au maximum. L’idéal serait de respecter un taux de 5%. Vous devez alors consommer moins de boissons sucrés, boissons gazeuses et les boissons énergisantes, voire de stopper ces produits. A la place, privilégiez de l’eau aromatisée avec des tranches de citron, de framboises ou des feuilles de menthe pour hausser le goût.En sus, consommez des aliments entiers dans le quotidien afin de limiter systématiquement la consommation de sucre. Parmi eux, vous pouvez opter pour des fruits et légumes, chair de volaille, poisson, haricots, riz brun et bien d’autres. Ils favorisent la santé de votre corps.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend