Les bienfaits du romarin et une idée de recette pour en bénéficier – Recettes en Famille

Les bienfaits du romarin et une idée de recette pour en bénéficier

by Emma

Le romarin est un condiment au parfum délectable. Grand nombre d’adepte de la cuisine le plébiscité en raison de la saveur qu’il octroie. Depuis la nuit des temps, cette herbe aromatique est prisée dans divers modes thérapeutiques. Les praticiens les utilisent en infusion, par voie orale ou en huile essentielle. Et pour cause, il véhiculent de multiples avantages et prévient plusieurs types de maladies. On vous dit plus. 

Connu sous le nom scientifique de Rosmarinus officinalis, le romarin est gorgé de multiples vertus santé. Faisant partie de la famille des lamiacées, cette plante renferme des propriétés d’eau de jouvence en Hongrie. Selon l’anecdote dans ce territoire, Elisabeth de Pologne avait traité ses maladies d’arthrite et avait pu rétablir de sa paralysie. Ainsi, elle a réussi à séduire le roi à ses 72 ans.

A l’heure actuelle, les propriétés thérapeutiques du romarin sont attestées par la science.

  1. Une mine d’antioxydants

Selon Lauren Panoff, diététicienne, grâce à sa teneur en antioxydants, cette herbe aromatique est un allié idéal pour lutter contre le vieillissement cellulaire prématuré. En sus, si le romarin évince les radicaux libres, source de ce dernier, c’est en raison de ces composés polyphénoliques, notamment l’acide rosmarinique et l’acide carnosique. La plante permet alors de prévenir le stress oxydatif provenant de la pollution environnementale, de l’excès de lumière solaire, etc.

  1. Un allié anti stress

Un rapport paru sur The Journal of Biomedical Science, atteste que le romarin aurait un effet opérant contre le stress du quotidien. Un argument convaincant de consommer du romarin régulièrement. Gardez à l’esprit que le stress est à l’origine de grand nombre de pathologies.

  1. Stimuler le processus digestif

Un dysfonctionnement des appareils digestifs engendrent des flatulences, des sensations de lourdeurs au niveau abdominal. Le romarin peut promouvoir la digestion afin de mettre fin ç ces désagréments. Céline Hilpipre, docteure en pharmacie et spécialiste en aromathérapie, met en avant la vertu thérapeutique de l’huile essentielle de romain en cas de ballonnements, de trouble de digestion, de spasmes musculaires au niveau de l’estomac ou encore en cas de distension abdominale.

  1. Pour des cheveux volumineux

Les propriétés du romarin ne se limitent pas uniquement à la santé interne des organes, la plante agit également à la merci de votre apparence.  En cause, grâce à ses vertus anti-inflammatoire et stimulante, le romarin booste la circulation du sang et freine la chute des cheveux.

Selon Cynthia Cobb, infirmière spécialisée en soins de la peau et éditrice médicale de Healthline, cette plante aux mille et une propriétés contribue à apaiser les picotements de votre cuir chevelu.

  1. Pour un soin cutané

Grâce à sa vertu astringente, le romarin préserve un aspect doux de la peau, comme le précise  le Dr Sandra Lee, dermatologue américaine. En réalité, ses composants régulent le taux de sébum sécrété. Par ailleurs, la spécialiste atteste sa capacité à favoriser le flux sanguin. Ce processus permet d’embellir le teint de la peau.

Le romarin a plus d’un tour dans son sac. Il permet aussi de corriger les peaux grasses de par ses vertus antiseptiques, anti-inflammatoires et assainissantes. En effet,  peaux grasses ont tendance à extérioriser des boutons d’acné.

  1. Pour pallier aux symptômes de rhumatismes

Dans un rapport paru sur Advances in Pharmalogical Science, il est attesté que le romarin est opérant pour apaiser les douleurs relatives à l’arthrite rhumatoïde mais aussi à la fibromyalgie. Les signes annonciateurs de cette dernière sont très variés. La plante aromatique doit son efficience à ses vertus contre les inflammations.

  1. Pour prévenir les mycoses

De par ses vertus antibactériennes et antifongiques, le romarin s’avère opérant pour devancer au développement des mycoses. Selon la phytothérapeute Nathalie Clément à lors de son interview avec Doctissimo, les mycoses se forment lorsque l’environnement devient vulnérable. Certaines parties de l’organisme peut se fragilisées, d’où la formation des mycoses. A cet effet, le romarin est un détoxifiant avéré selon la présente recherche.

  1. Pour plus de peps !

Selon le résulta d’une recherche parue sur Scientia Pharmaceutica, respirer l’odeur du romarin est d’une grande assistance pour promouvoir une meilleure forme. Malgré la petite envergure de l’étude réalisée, les initiateurs de celle-ci concluent que l’inhalation de romarin  aurait vivifié davantage les participants.

  1. Un remède pour soulager l’asthme

Le romarin est prisé en phytothérapie. En effet, il permet d’alléger et de désencombrer les voies respiratoires. Selon une recherche parue sur The Avicenna Journal of Phytomedicine, cette herbe aromatique améliore les symptômes de la toux, la respiration sifflante ainsi que le développement de crachats chez des personnes asthmatiques.

Comment préparer mon infusion au romarin ?

Afin de bénéficier les avantages du romarin susmentionnés, apprenez à infuser cette plante épatante. Voua aurez besoin de :

  • 2 gr de feuilles de romarin séchées
  • 150 ml d’eau bouillante.

Laissez infusez durant une dizaine de minutes avant de boire la boisson. Il est conseillé de consommer la solution 2 ou 3 fois par jour.

Mise en garde

Les personnes endurant un trouble biliaires ou calculs rénaux et les enfants âgés de moins de 12 ans ne doivent pas consommer du romarin.

Consommée en excès, l’huile essentielle cette plante présente un effet contragestif ou neurotoxique.

Il est déconseillé d’utiliser le romarin non dilué par voie orale en raison de sa nature dermocaustique. Même dilué, il faut respecter un maximum de dose, soit 10 gouttes par jours, au risque d’irriter l’estomac et l’intestin.

De toutes les manières, l’avis d’un médecin est de mise avant de procéder à ce traitement.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend