« L’enfant embrassée avec la langue par son père a déposé plainte » – Recettes en Famille

« L’enfant embrassée avec la langue par son père a déposé plainte »

by Emma

Richard Berry, acteur est pris sous l’emprise d’un conflit redoutable. Il aurait été  accusé d’inceste avec Jeane Manson. Pourtant, il déni ces accusations via un communiqué sur les réseaux sociaux. Par cette même occasion, il classe l’affaire de Coline de mystification. De son côté, son ex-partenaire a également démenti les déclarations de viol à l’égard de son ex-belle-fille.

Richard Berry et la chanteuse Jeane Manson, son ex-partenaire sont pris sous une tourmente lié à un viol par Coline Berry. Cette dernière dit avoir été victime à son enfance. Pour se défendre, l’acteur réalisateur déni cet acte comme le rapporte BFMTV.

L’enquête est ouverte au sein du parquet de Paris

Pour l’heure, l’affaire est entre les mains du parquet de Paris malgré les dénis de Richard Berry sur les réseaux sociaux sur l’inceste qu’on lui accuse. En fait, la fille de ce dernier avec Catherine Hiegel est née en 1976. Si son père et son ancienne belle-mère, Jeane Manson de sont accusés, c’est pour un viol qui aurait déroulé en 1984 jusqu’en 1986. Les accusés ont aussitôt répondu à cette assertion et se défendent sur les réseaux sociaux. Dans le cas où la présomption d’innocence est de mise dans cette affaire publique, l’inceste sur une fille âgée de 13 ans a été suivi par l’arrivée d’un bébé.

Ce sont de fausses allégations

Richard Berry rédige via son compte Instagram, un discours assez long dans le but de contredire au grand public ces inculpations à un viol. On peut lire dans la publication : « Je m’adresse à vous aujourd’hui parce que je suis face à une situation parmi les plus douloureuses qui soient pour un homme et pour un père ».  Ensuite, il relate les relations antagonistes qu’il aurait vécues avec la maman de Coline avant d’ajouter : « Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes […] Ces allégations sont fausses. Même répétées cent fois, par voie de presse ou par tout autre moyen, elles ne sont rien d’autre qu’un mensonge ». En guise de défense, Jeane Manson, son ex-compagne déni également l’acte de viol à l’encontre de sa belle-fille à cette époque.

« Je sais que ma fille a contacté des journalistes »

Selon son père, Coline aurait eu une discussion avec des journalistes en début d’année. Selon les informations relayées par Le Monde, la plaignante s’est entretenue avec ces à la même date. Le lundi 21 janvier, la plainte pour « faits de viols ou d’agressions sexuelles incestueux et de corruption de mineure » a été confiée au parquet de Paris. Sur le média national, Coline aurait expliqué que son père l’embrassait à la bouche et avec la langue. Elle ajoute qu’il se mettait à nu souvent à son habitation et l’embrassait avec la langue. Vers les années 80, l’acteur et réalisateur aurait incité sa fille à des jeux liés au sexe en compagnie de Jeane Manson. Les personnes victime d’inceste peuvent supporter des séquelles à vie, comme cette fille qui est devenue mère à 11 ans et son le père n’est autre que son propre frère.

Une invitée à des « jeux sexuels »

Dans la plainte déposée auprès du parquet de Paris, la plaignante précise que Coline rendait visite à son père en week-end. A ce moment le couple aurait fait participer leurs enfants à des « jeux sexuels ». Son père leur aurait dit d’effleurer ses organes génitaux mais également ceux de Jeane Manson. De plus, la petite fille de l’époque avait été forcée à coller sa bouche contre le sexe de son père devant l’autre enfant. Ce n’est pas la première fois puisque ces actes auraient déroulés maintes fois dans le domicile des parents. Malgré le déni de son père, Coline ajoute que le père ne démord pas à ses actes contraignants.

Les réponses de sa fille

Alors que l’acteur a renié ses accusations, la demanderesse projette ses réponses via son compte Instagram pour garder sa plainte licite. « Je fais toute confiance aux services de police et de justice que j’ai saisis pour que la vérité soit faite sur ce que mon père a fait subir à l’enfant que j’étais et sur la violence qu’il continue à tenter d’exercer sur moi », peu-on lire dans la publication de Caroline. Ensuite, elle met en avant son courage pour éviter toute sorte d’intimidation ou de l’anéantir puisqu’elle a des éléments vitaux qui accompagnent sa plainte. Elle conclu dans le communiqué : « Ma plainte est un acte grave, réfléchi et pondéré ».

Sa cousine soutient sa plainte

Caroline n’affronte pas seule, elle est soutenue par sa maman, l’actrice Marilou Berry, et sa cousine qui fait preuve de soutient via les réseaux sociaux. « Il essaie aujourd’hui de me confisquer la parole en s’attaquant cette fois à l’adulte, à la femme à la mère de famille que je suis devenue et qu’il s’agit de détruire encore une fois » a-t-elle confié par le biais de son compte Instagram. Actuellement, les enquêteurs n’ont pas encore été au fait des propos de Caroline Berry et son père. Cependant, même si aucun procès n’a encore eu lieu, des affaires ont déjà fait l’objet de jugements comme celle du père qui a violé ses filles. Il a fait une fuite de la prison.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend