Le syndrome de Kawasaki attaque les enfants, une maman témoigne sur ses signes symptomatiques – Recettes en Famille

Le syndrome de Kawasaki attaque les enfants, une maman témoigne sur ses signes symptomatiques

by Emma

À partir de la date où la Covid-19 apparut en Chine, la communauté scientifique sur toute la planète se focalise sur différentes études ayant un même but de trouver le vaccin contre la maladie. Sauf que jusqu’à maintenant, le Sars-CoV-2 poursuit sa route pour faire de nouveaux victimes partout dans le monde. Si les propos des scientifiques relataient que les enfants sont indemnes de la maladie de forme aggravée, ce n’est pas le cas puisque une maladie inflammatoire attaque des enfants. Il s’agit de la maladie de Kawasaki. Une maman témoigne de la gravité des signes qui a atteint son fils et les informations relatives sont relayées par Metro.

Après que le National Health Service au Royaume-Uni a diffusé un communiqué alertant le mois dernier, des hôpitaux en Europe ont découvert une hausse considérable du nombre d’enfants admis en dispensaire. Ils sont atteints du syndrome de Kawasaki. Parmi les hôpitaux est le centre Necker à Paris. Cette pathologie touche surtout les enfants de bas âge et les signes extériorisés s’agissent d’inflammation acérée. Si le coronavirus ne cesse de faire des victimes dans les quatre coins du monde, une maman nommée Becky qui réside aux Etats-Unis témoigne sur ce que son fils d’un an et demi a vécu en étant sujet à ce syndrome.

Une particularité des signes

Le fils de Becky nommé Freddie n’ayant que 18 mois extériorisait des signes inflammatoires sévères. Sa maman a révélé : « Mon fils a commencé à avoir des symptômes il y’a environ six semaines, avec une température élevée et des yeux rouges douloureux, et l’un de ses doigts avait commencé à peler ». Elle a tout de suite contacté le médecin qui lui a expliqué que les signes sont d’origine virale.

La jeune maman déploie que quelques jours après, son fils a la peau qui s’écaille de plus en plus sur les mains ainsi que les pieds, si cela a débuté au niveau de ses orteils et ses doigts.

Par la suite, il a subi des éruptions de la peau sur son ventre et sur son visage. Etant en confinement, la maman a passé un appel vidéo avec son médecin traitant qui lui a expliqué que c’est un signe de contamination de la peau. Le médecin lui a sollicité ensuite de lui joindre à sa localité afin d’établir un examen médical au sujet de l’enfant. « Nous sommes donc allés à l’hôpital et ils ont encore dit que c’était un virus », a relaté Becky. En plus, les personnels de santé lui ont dit que l’état de l’enfant s’améliorera dans les jours suivants. Cependant au fur et à mesure que le temps passe, l’état de santé de Freddy ne fait qu’empirer.

La mère a expliqué qu’ « Il était vraiment en détresse ». Suite à la chaîne de traitements, les infections de sa peau s’aggravent. Puis, l’enfant faisait l’objet d’un test de streptocoque et les médecins lui ont prescrit des antibiotiques pour 10 jours. Becky poursuit « Nous avons eu des nuits blanches et un bébé en détresse ».

Actuellement, la santé du fils de Becky paraît se rétablir. Cependant la maman était angoissée depuis que les médecins ont attesté la présence du syndrome de Kawasaki.

Ainsi, elle a confié : « Je suis sûre à 100% en tant que mère qu’il a eu la maladie. Je ne peux pas me reposer avant d’avoir obtenu des réponses ».

Au moment de ce rencontre avec le médecin, ils ont se sont convenu un rendez-vous afin de voir la santé cardique de l’enfant.

En panique, la mère de Freddie annonce : « Je voudrais simplement faire comprendre aux gens que cette maladie est grave et qu’elle peut durer près de six semaines avec divers symptômes ».

Quels sont les signes du syndrome de Kawasaki ?

Ces derniers temps, chaque branche sanitaire de la planète tendent à appréhender le lien entre le coronavirus et syndrome de Kawasaki, une crise inflammatoire chez l’enfant. D’après les informations de l’Inserm, cette pathologie fait naître une inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins, plus précisément au niveau du muscle du cœur. Et c’est effectivement la cause pour laquelle cette maladie est austère.

Pour l’heure, les spécialistes ne détectent pas encore la provenance de la pathologie. Cependant, ils estiment que l’existence d’un virus qui côtoie le corps humain occasionne le syndrome. Parmi les jeunes enfants qui en est victime étaient testés positifs à la Covid-19. Raison pour laquelle un lien potentiel existe entre les deux maladies graves.

Découvrez les signes indicateurs de la maladie de Kawasaki :

  • Une aura fiévreuse qui se prolonge des jours ;
  • Des érubescences de la peau ;
  • De l’enflure des paumes de la main ainsi qu’au niveau des pieds ;
  • Une rougeur et inflammation des yeux ;
  • Une irritation et rougeur des lèvres, de la langue jusqu’à la gorge ;
  • Des ganglions lymphatiques sur le cou ;
  • Des diarrhées ;
  • Une affliction au niveau des articulations ;
  • Un vomissement ;
  • Une fatigue générale.

Dans le cas où votre enfant manifeste ses signes indicateurs, contactez immédiatement votre médecin traitant.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend