Le saumon d’élevage serait très toxique – Recettes en Famille

Le saumon d’élevage serait très toxique

by Emma

L’industrie du poisson attire beaucoup l’attention d’un grand nombre d’études et de documentaires. Ce n’est pas tout à fait une attention des plus agréables. Les photos qui évoquent les fermes piscicoles à travers le monde attirent leur regard critique. En effet, en termes de la pratique de la pêche, beaucoup parmi les pratiquants ont encore une vision romantique. Par ailleurs, l’image que donne la production alimentaire à grande échelle est plutôt sombre.

De nos jours, il existe plusieurs problèmes qui sont liés à la pêche telle que la surpêche et la pollution chimique. Certaines études pensent que suite à l’agriculture intensive ainsi que la pollution mondiale, la chair des poissons que nous consommons regorge de produits chimiques qui sont néfastes pour notre santé. Mais cela n’empêche pas aux personnes de consommer le poisson, ce qui met l’industrie du poisson en plein essor.

Face à ce problème de surpêche, la meilleure option est l’aquaculture. Il s’agit d’une solution durable. Néanmoins, les fermes piscicoles causent encore plus d’ennuis.

Toxique ou non, le saumon d’élevage ?

Les élevages de poissons en Norvège font appel à des produits chimiques. C’est ce qui a fait penser à un militant écologiste norvégien, Kurt Oddekalv, que cette pratique ne détruit non seulement l’environnement, mais affecte également la santé humaine. Les fermes de saumon cachent une couche de déchets qui atteint une quinzaine de mètres de hauteur. Cette couche de déchets est infestée de médicaments, de bactéries, ainsi que des pesticides. Ce qui a détruit l’ensemble du fond marin vue que les fermes piscicoles sont installées dans des eaux libres. Cela ne permet pas de maitriser la pollution de ces fermes.

Une surpopulation provoque facilement l’apparition de certaines maladies telles que les poux de mer, la PD ou maladie du pancréas ainsi que le virus de l’anémie infectieuse du saumon. Et pourtant une ferme de saumon peut renfermer plus de 2 millions de saumons. La pluparpiscicolet des maladies graves qui apparaissent chez les saumons d’une ferme  est aujourd’hui très répandue en Norvège. Pourtant on continue toujours de vendre ces poissons malades, parce que les consommateurs ne sont encore au courant de rien.

On ne sait pas si les pratiquants de la ferme piscicole ne sont pas au courant que ce qu’ils font détruits l’environnement et la santé de l’homme ou non. Les produits qu’ils utilisent pour conjurer les agents pathogènes sont la majorité des pesticides dangereux. Autrefois, le poisson a toujours été considéré comme étant un aliment sain. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, puisque le saumon d’élevage fait partie de ces aliments les plus toxiques au monde.

Le saumon, produit d’une mutation génétique ?

C’est presque une affirmation, car les pesticides utilisés modifient l’ADN du poisson. Cela va ainsi conduire à une mutation génétique comme pour le cas des morues déformées. Mais ce qui inquiète encore plus, c’est que près de la moitié de la morue d’élevage est déformée. Et s’il arrive qu’une femelle morue sort de sa cage, elle va venir modifier le reste des morues qui constitue la population sauvage. Quant au saumon d’élevage, il est aussi victime de mutations qui peuvent paraitre moins visibles, mais qui restent quand même inquiétantes. De plus, il est aussi inquiétant que la chair du saumon d’élevage soit aussi fragile. Dès qu’on le plie, elle se brise.

L’anormalité ne se limite pas qu’à cela. L’apport nutritionnel du poisson est aussi anormal. En effet, le saumon sauvage renferme 5 à 7% de matières grasses. Celui qui est produit d’élevage est gras de 14,5 à 34 %.

Les toxines n’ont aucun mal à se loger dans les graisses, ce qui fait que le saumon d’élevage renferme un grand nombre de toxines par rapport au saumon sauvage.

Pourquoi le saumon est- il toxique ?

Ici, nous allons plutôt nous focaliser sur l’alimentation du poisson. Une usine norvégienne produit des nourritures pour poissons, se présentant sous forme de granulé. Ce sont des granulés conçus majoritairement à base d’anguille. C’est parce que l’anguille est très riche en protéines et en matières grasses.

Dans la région Suédoise, les poissonniers sont déjà priés de prendre leur responsabilité, en avertissant les clients sur la toxicité des poissons de la mer Baltique parce que cette dernière est très polluée. Aussi, le gouvernement n’autorise sous aucun prétexte la consommation des poissons gras comme le hareng plus d’une fois dans la semaine.

Le secret des industries de poisson

Les industries de poisson comportent également un autre problème. C’est au niveau de la conception des granulés pour poisson. Plusieurs composants de ces produits ne sont pas très recommandés pour la santé. Aussi, l’utilisation de certains produits toxiques pour la fabrication des croquettes pour poisson n’est pas déclarée auprès des responsables sanitaires.

Le Panga, un poisson très consommé en France

Ces dernières années, les Français consomment de plus en plus de poisson, encore plus que le bœuf et le poulet. Afin de pouvoir satisfaire le besoin de l’ensemble de la population, le pays importe du poisson du monde entier. On trouve rarement un poisson au large des côtes françaises. La moitié des poissons qui sont vendus en France ont été élevés dans des fermes piscicoles.

Le panga fait aujourd’hui partie du top 10 des poissons les plus consommés en France. Et pourtant, c’est un poisson qui a été méconnu il y a dix ans.  Aujourd’hui, le panga est vendu a pris moins élevé, c’est pourquoi, elle fait partie aujourd’hui des poissons les plus consommés.

Un gros risque de pollution de l’environnement

Plusieurs fermes de panga sont détectées le long du fleuve Mékong. En effet, elle compte aujourd’hui parmi les fleuves les plus pollués dans le monde. En ce moment, le panga est considéré comme étant un véritable danger pour la santé humaine, et aussi un risque pour l’environnement. C’est surtout, du fait que beaucoup de foyers déversent leurs déchets directement dans le fleuve Mékong. De plus, les produits chimiques contenus dans le pesticide qui est utilisé dans la culture du riz sont aussi conduits vers ce fleuve.

Dans le cas où des maladies se présentent chez le poisson, les éleveurs font appel à d’importants médicaments. Comme, il se peut que les poissons résistent aux médicaments, les éleveurs augmentent la dose.

Le poisson, comme consommation ?

En effet, on a toujours considéré le poisson comme étant l’un des aliments les plus sains qu’on ait jamais consommés. Mais avec cette grande évolution dans l’industrie du poisson, il faut faire très attention au choix du poisson à consommer.  Pour ceux qui redoutent de leur santé, doivent miser sur les sardines et les anchois. Le problème de l’exploitation de poisson touche surtout les gros poissons gras comme le requin, le saumon, le thon ou encore l’espadon. Le poisson, plus il est gros, plus il renferme un grand nombre de contaminants. C’est ainsi que les petits poissons sont devenus les meilleures options. C’est parce qu’ils contiennent moins de matières grasses, donc moins de contaminants.

Plusieurs raisons peuvent vous inciter à éviter les aliments transformés. Les déchets de poisson sont aujourd’hui considérés comme étant des produits de grande valeur. Les têtes ainsi que les queues de poisson ou encore les peaux de poisson, peuvent être utilisées dans la conception des produits cosmétiques. Il y a aussi une fraude au niveau de l’industrie du poisson. Les produits qui sont transformés renferment une quantité considérable de produits toxiques.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend