Le gouvernement danois met fin à la captivité de certains animaux et achète les derniers éléphants de cirque – Recettes en Famille

Le gouvernement danois met fin à la captivité de certains animaux et achète les derniers éléphants de cirque

by Emma

Le Danemark a acheté les derniers éléphants de cirque pour qu’ils soient enfin libres.

Récemment, le Danemark a pris la décision d’acheter les quatre derniers éléphants de cirque dans le pays. Ils pourront alors espérer une meilleure retraite. Etant enfant, le cirque est une activité émerveillant. Lors du spectacle, nous pouvons admirer des talents extraordinaires, notamment la contorsion, la jonglerie ou des tours avec les animaux, d’autant plus pour les plus jeunes.

Chaque représentation lors d’un cirque est stupéfiante mais en découvrant la facette sombre derrière, une fois grand, la conception des choses se transforme.

En cause, certains des animaux ne sont pas domestiques et ne peuvent satisfaire les commandements de l’homme. Ainsi, il serait nécessaire d’appliquer la technique de la peur au détriment de l’animal. D’ailleurs, plusieurs des animaux souffrent de la fatigue des longs voyages et des spectacles de cirque.

Afin de mettre fin à ce boucle sans fin, le gouvernement danois a pris l’initiative de stopper l’exploitation d’animaux.

Des éléphants vivant dans un espace clos est déjà une forme d’agression, un des arguments les plus simples. Certains pays ne prennent aucune mesure face à une telle situation, mais le Danemark le prend au sérieux et que c’est un problème à résoudre.

Grâce à une nouvelle loi danoise, la captivité des animaux sauvages est prohibée. A cette occasion, le gouvernement a alors acheté les quatre derniers éléphants claustrés dans un cirque moyennant une pension.

Désormais, Ramboline, Djunga, Lara et Jenny sont libres et pourront vivre loin du cirque. Ce dernier n’est véritablement pas adapté à eux. Après cet affranchissement, les quatre pachydermes seront transférés dans un zoo afin de se retirer de toute activité du cirque.

Les quatre éléphants coûteraient plus d’un million d’euros aux caisses publiques, selon les affirmations du gouvernement. Il s’agit d’une politique prise au sérieux dans le pays. Elle vise à préserver le bien-être des animaux sauvages qui ont leur place dans la nature.

La captivité d’animaux n’est pas une nécessité pour rendre les cirques attrayants. Les talents hors pair des humains sont déjà des scènes impressionnantes. Le principe est d’exploiter d’autres activités qui rendent les spectacles extraordinaires. Par ailleurs, de nouveaux exploits artistiques attendent les propriétaires du cirque dans les années à venir.

La décision du gouvernement danois est un pas vers le rétablissement des actes de l’homme au cours de ces cent dernières années.