La scarlatine refait surface, inspectez les signes – Recettes en Famille

La scarlatine refait surface, inspectez les signes

by Emma

Une étude a dernièrement diffusé dans le journal The Lancet Infectious Diseases, la fièvre scarlatine est en hausse en Angleterre ainsi qu’en Asie oriental. Les établissements primitifs dans toute Grande Bretagne sont victimes de la pathologie contagieuse, les pandémies ont accru considérablement. Les experts ont rassemblé l’accroissement à une racine « super résistante et agressive ».

Theresa Lamagni, déclencheur de l’analyse a annoncé que « Tandis que les taux actuels (en Angleterre) sont très proches de ceux du début des années 1900, l’ampleur de la récente recrudescence est plus grande que tout ce qui a été documenté lors du siècle dernier » et elle a ajouté : « Alors que les notifications reçues jusqu’à présent pour 2017 suggèrent une légère diminution des chiffres, nous continuons de surveiller la situation de près … et les recherches se poursuivent pour étudier plus avant la hausse. »

D’après l’approfondissement, la fièvre écarlate ou fièvre scarlatine est une origine courante de la mortalité enfantine, cependant la maladie se rétrograde tous les quatre à six ans.

Nos collaborateurs de France 3 Normandie ont rediffusé que la pathologie que l’on croyait éradiquée par des antibiotiques refait surface dans le territoire. De plus, l’année 2016, on a compté 620 faits notamment dans les crèches et dans les écoles primaires, néanmoins, la fièvre écarlate est mélangée avec d’autres pathologies d’après Dr Jérémie Brissard de SOS Médecin Caen, on rencontre une difficulté de déterminer les chiffres. Le Dr Christine Coquart est également su même avis et ce que nos partenaires de Top Santé a rediffusé. Son développement dit que : la fièvre écarlate n’est pas une pathologie à annoncer inévitablement, il demeure complexe de déterminer précisément la statistique des enfants qui l’encourt.

Définition de la scarlatine

C’est une pathologie microbienne qui amplifie chez des gens sujets d’amygdalite streptococcique. La scarlatine ou fièvre d’écarlate se manifeste par un jaillissement cutané de la plupart du corps. Souvent, elle est assortie d’angine et d’une fièvre intense.

La plupart des cas, ce sont les enfants entre 5 ans et 15 ans qui souffrent de cette pathologie. Avant, elle est classée comme étant une affection sérieuse, la thérapie est de consommer des antibiotiques afin d’amoindrir son agressivité. Toutefois, si on néglige son traitement, cela mène à des atteintes encore drastiques qui condamne le cœur, les reins ainsi que d’autres organes.

Les signes symptomatiques de la scarlatine sont :

  • Jaillissement de la peau : Débute en général sur la face, le cou et se disperse vers le torse, aux membres supérieurs et inférieurs. Si la partie rougie subi une compression, elle devient terne.
  • Traits rouges : les rides de la peau au segment de l’aine, les aisselles, les coudes, les genoux et le cou rougissent en général mais plus sombres que les autres parties en éruption.
  • Face rouge : la face rougie et autour des lèvres, on constate une partie blanche terne.
  • Rougissement de la langue : elle semble devenir rouge et présente des petites bosses, au commencement de la pathologie, un liquide blanchâtre enduit la langue

En général, les éruptions de la peau et les rougeurs de la face et de la langue persistent pendant sept jours. Dès que ses symptômes s’envolent, la peau qui a rougi s’écaille dans la plupart des cas. Il existe d’autres signes qui accompagnent la scarlatine :

  • Une forte fièvre avec 38,3°C de température, assortie la plupart des cas de frissonnement
  • Cou qui rougi représente une trace blanchâtre ou jaunâtre avec des maux
  • Avoir du mal à absorber les nourritures
  • Nœud lymphatique
  • Ecœurements ou déjections
  • Maux de tête

La thérapie

La majorité des cas légers de la fièvre écarlate s’arrêtent dans sept jours sans avoir recouru à une cure. Néanmoins, la thérapie est essentielle puisqu’elle avancera la reprise et limitera le danger d’aggravation. La maladie requiert une médication avec un antibiotique oral d’une dizaine de jours, notamment la pénicilline.

La malaria s’envole en général dans le 12 jours à 24 heures après avoir consommé pour la première fois l’antibiotique, ainsi les personnes atteintes reprennent la santé allant de 4 à 5 jours suivant la première journée du traitement.

Les précautions

  • Nettoyer les mains constamment : d’après les Centers for Disease Control and Prevention, cela fait partie des manières efficientes pour prévenir les pathologies, ce fait est prouvé surtout pour les infections microbiennes comme la fièvre écarlate.
  • Ne pas utiliser communément les outils et matériaux individuels avec autrui : les contaminations microbiennes qui causent la fièvre écarlate se possèdent aisément en se servant des objets destinés à un individu en particulier et que la personne est atteinte par la maladie.
  • Eloignez-vous des individus contaminés par le streptocoque : faites le nécessaire pour pas ne vous rapprochez des personnes contaminées par des maladies similaires aux streptocoques, puisqu’êtes susceptibles de recevoir les microbes, ainsi vous êtes sujet à la menace de la scarlatine.
  • Consolider le système immunitaire : la fonction de votre organisme relatif la défense naturelle est de combattre principalement contre les infections. Afin de promouvoir cet effet, vous devrez suivre une ration alimentaire équilibrée, consommer les aliments qui ont un teneur en vitamines D à l’aide du fait d’exposer au rayonnement solaire, consommer des œufs, des poissons gras ainsi que des champignons, consacrez assez de temps pour dormir, tout cela c’est afin d’amplifier de façon optimal la fonction du système immunitaire.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend