La rentrée à l’école : Qu’arrive-t-il dans le cas où je ne laisse pas mes enfants rejoindre l’école ? – Recettes en Famille

La rentrée à l’école : Qu’arrive-t-il dans le cas où je ne laisse pas mes enfants rejoindre l’école ?

by Emma

La rentrée scolaire est prévue à pour les 3 semaines qui suivent le 11 Mai. Laisser ses enfants rejoindre l’école n’est cependant pas une obligation pour les parents qui ne veulent pas.

Cette rentrée est déjà planifiée. Jean Michel Blanquer a fait l’annonce d’une rentrée dans les classes de manière progressive, qui se fera en 21 jours, par les niveaux. Les enfants des grandes sections, ceux en CP et en CM2, leur rentrée scolaire est prévue pour le 11 Mai, après que le retour des professeurs. Ceux de l’enseignement secondaire, c’est-à-dire les élèves en classe de 3è du collège et ceux en classe de 1ère et en Terminale, ont une rentrée prévue pour la semaine qui suit le 18 mai. Le reste pourra rentrer le 25 mai.

Le ministre de l’éducation nationale a précisé que les établissements scolaires auront des gels désinfectants et des savons. Il a aussi souligné que les classes n’auront pas plus e 15 étudiants dans chaque salle. La cantine pourrait être changée en sandwicherie, pour qu’il n’y ait pas d’agglutinement humain pendant le déjeuner. Les mesures d’écarts seront aussi suivies.

Une rentrée scolaire non obligatoire.

Les mesures prises dans le but de sécuriser les élèves sont imposés pour empêcher qu’une autre vague de coronavirus n’apparaisse, mais cela n’est pas assez pour apaiser les parents de ces élèves. Un nombre non négligeable de parents d’élèves ne veulent pas envoyer leurs enfants en rentrée scolaire dans l’état actuel des choses.

Jean-Michel Blanquer a déjà expliqué cela, c’est une rentrée non obligatoire. Cependant, les élèves dont les parents refusent à envoyer rentrer à l’école devraient poursuivre l’enseignement à domicile.

Le ministre a expliqué ceci le 21 Avril : « Un élève ne sera jamais en dehors de l’obligation scolaire. Vous allez avoir des familles, par exemple, qui ne souhaitent pas envoyer leur enfant. C’est possible mais dans ce cas-là, il est soumis à l’enseignement à distance ».

N.B : Les indemnités sur l’arrêt du travail dans le but de garder leurs enfants subiront des changements dès le 1er Mai. Les parents qui seront concernés, seront en chômage partiel et n’obtiendront pas plus de 84% de leurs salaires (la totalité pour ceux touchant le SMIC)

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend