La photo de l’écographie qui montre son père embrasser le bébé dans son ventre a fait le tour du web – Recettes en Famille

La photo de l’écographie qui montre son père embrasser le bébé dans son ventre a fait le tour du web

by Emma

Une histoire accablante du passé ou d’autres faits traumatisants, certaines personnes peuvent subir des  faits illusoires ou des réalités troublantes. Cette situation est à l’origine de fortes émotions, tel est le cas de Shantel Carrillo quand elle découvre la photo de son écographie. Le fait est simplement incroyable !

La maman en devenir est convaincue que la silhouette qui entoure son bébé ressemble à celle de son père décédé. Lors des écographies, les futures mamans ont la chance de voir leur bébé pour de vrai mais c’est tout à fait une exception pour cette femme.

Une écographie pas comme les autres

Shantel, résidente en Californie a publié la photo de son échographie de 20 semaines sur les réseaux sociaux, et c’est après qu’elle s’est aperçue de la situation anormale. Ses amis l’ont parlé d’une forme non habituelle dans le schéma.

« Juste au moment où je l’ai posté, 30 secondes plus tard, quelqu’un a dit : ‘ il y a un ange embrassant ton bébé !’ ». Shantel a senti « un coup de poing dans la poitrine » puisque l’expérience était « à couper le souffle ».

Une manifestation illusoire

La future maman affirmait que la bordure visible qui se trouve au-dessus de son bébé lui faisait rappeler une image particulière. La photo représente effectivement Chuck prendre dans ses bras la première fille de Shantel, Myree Pacheco. Un fait qui s’est déroulé 10 ans avant.

Dans cette image, on y voit le grand père de la fille avec une casquette rouge et il attendri à la vue du bébé qu’il tient de ses bras. « Il y a le nez et il y a sa petite joue. Il y a la petite boule de son menton, pour laquelle mon père était connu. Son menton est très distinctif » confie la mère.

Mis à part sa mère, Myree a tout de même vu l’échographie et semble partager la même: « J’ai été choquée. Cela ressemblait à mon grand-père. Je pense que c’est lui »

Un autre remarque de Shantel est que son père portait toujours une casquette et c’est bien cette allure qu’elle a pu discerner dans son échographie. Elle explique que : « Ses lèvres touchent si parfaitement les siennes ».

Un grand-père qui veille sur sa petite fille

La naissance du bébé est proche de l’anniversaire de Chuck et sa fille estime qu’il serait « aux anges » s’il connaîtrait qu’il pouvait veiller à sa seconde petite-fille.

« Je ne peux pas vraiment y penser autrement. Si vous connaissiez mon père, il aimait être le centre d’attention. J’ai l’impression qu’il veille sur ma nouvelle fille. ». Telle est la réplique de Shantel lorsqu’on lui ait demandé de confirmer la photo et se poursuivre : « Il se peut que ce soit lui qui dise simplement : ’ Hé, je suis là, et tout va bien’ ou il se peut que le placenta ressemble à mon père, ce qui est génial aussi ».

Le processus de deuil vers la résilience

Aline Nativel Id Hammou, psychologue clinicienne, pour Le Journal des Femmes relate que le deuil s’agit d’un processus intrapsychique vécu par une personne après avoir perdu un être cher. Il a comme but de permettre à la personne attristée d’accepter la séparation et de pouvoir poursuivre le cours de la vie sans cette personne qui a été avec elle dans la vie d’avant. De plus, le deuil intègre cette personne dans une spirale émotionnelle intense, du fait qu’elle peut ressentir une panoplie d’émotions, dont la peur, la culpabilité, la frustration ou encore la tristesse. Ces émotions peuvent alors provoquer certains comportements inhabituels, notamment les troubles de comportement. Sachez que la pensée, les émotions et les comportements ont une liaison étroite. Selon le principe de la thérapie cognitivo-comportementale, une discipline qui repose sur la cognition et le comportement, nos pensées sont à l’origine des émotions, ce qui véhicule à leur tour des comportements.

La durée du deuil varie d’une personne à une autre. De surcroît, cet intervalle de temps repose sur le lien affectif entretenu entre la personne et ce défunt, les circonstances de la séparation irréversible, les traumatismes que la personne ressent tout au fond et sur la capacité de résilience de cette personne.

Par ailleurs, la résilience est un concept récursif dans le processus du deuil, comme lors de la période de reconstruction, un processus de résilience dans lequel la personne parvient à surpasser l’épreuve affligeante et à aller de l’avant.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend