La méthode mnémonique favorise la capacité mémorielle des enfants – Recettes en Famille

La méthode mnémonique favorise la capacité mémorielle des enfants

by Emma

Certains des enfants ne parviennent pas à apprendre les leçons puisque la méthode choisie n’est pas adaptée. La majorité se fie à la méthode perroquet. Il s’agit de répéter les mêmes mots et les mêmes phrases ou formules afin de bien fixer les leçons données. Mais le seul hic de cette fameuse habitude est le risque d’incompréhension même si l’enfant se souvient des moindres détails. Il serait alors salutaire d’opter pour la méthode mnémonique. Eclaircissement. 

Désormais, les établissements scolaires sont plus à même d’inculquer via des méthodes de scolarisation plus efficaces. Dans les mathématiques, dans l’histoire ou encore le vocabulaire, les instituteurs élaborent des méthodes aisées pour leurs élèves. Parmi eux, la technique de la mnémonique. Il s’avère plus facile de retenir un élément via une comparaison avec un autre dans le cadre d’un travail de groupe. Afin de favoriser sa mémoire, découvrez cette astuce à la fois amusante et instructive.

Mnémonique, c’est quoi ?

Aussi connu sous l’épellation l’art d’aider la mémoire, la mnémonique est une méthode de mémorisation qui aide à apprendre dans tout type de sujet. Le principe est de crypter la partie qui doit être retenue à l’aide de la mnémotechnique adaptée. Par exemple, le fait de chanter l’alphabet et c’est une des techniques les plus prisées chez les plus jeunes. De la sorte, la mémorisation de l’alphabet serait moins compliquée par le biais de la chanson. Et sachez que la musique est une technique à part entière de la mnémonique.

Son avantage ? Même si, à la base, la méthode est utilisée pour les enfants, son efficience influe toutes les catégories d’âge et quel que soit le sujet. En outre, elle est dotée d’un effet notable sur la capacité mémorielle.

Vu que le cerveau humain est en mesure de traiter plusieurs types de stimuli, les mnémoniques aident encore plus à l’initiation. On considère des types de stimuli dont l’image, le son, la voix, l’odeur, la couleur, les langues ou encore l’émotion et bien d’autres.

La segmentation

Il s’agit d’une méthode d’organisation des données en les regroupant. Ainsi, il serait plus facile de se souvenir des détails qui semblent denses que ce soit des expressions ou des chiffres.

En ce qui concerne les mots et les phrases, les instituteurs ont tendance à apprendre les enfants à diviser leur leçon en deux parties. Ce procédé permet de bien distinguer les sujets à apprendre.

Et pour les nombres, comme les numéros de téléphones, la majorité d’entre nous utilisent la méthode de segmentation de manière non intentionnelle. Alors, au lieu de mémoriser 123456789 en entier, le fait de le scinder comme : 123-456-789 facilite considérablement la mémorisation.

Les acronymes

Saviez-vous que les acronymes font partie des techniques mémorielles les plus fréquentes, notamment chez les élèves. La méthode correspondrait au fait de sélectionner les premières lettres de chaque mot pour que chaque initial forme un nouveau.

Ladite technique est utilisée majoritairement pour raccourcir des mots et qu’on peut découvrir dans l’éducation, dans les médias et même dans la vie de tous les jours. A titre d’exemple et les plus connus : la TF1 (Télévision française 1), USA (États-Unis d’Amérique), WWW (World Wide Web), etc. 

La musique

Les apprentissages deviennent vraiment ludiques grâce aux mélodies, ce qui les rend, à la fois, moins ardues. Lorsqu’on a recours à la musique pour retenir des détails, c’est un geste salutaire utilisée notamment dans les classes de maternelle et aussi chez les adultes.

La méthode « faible soupir »

Cette technique faible soupir, la plus ancienne des méthodes mnémoniques, est également baptisée méthode du voyage ou stratégie de marche mentale. En principe, elle consiste à une combinaison de l’organisation, de la visualisation et de l’association.

Afin de vous souvenir des notions importantes, les éléments se trouvant autour de vous entourent serviront de « pont ». Cela implique que vous utiliserez ces objets pour se mémoriser d’une certaine information.

Dans ce sens, installez-vous dans un endroit qui vous est familier.

Le palais de la mémoire

A l’instar de la précédente méthode, il est question d’utiliser les éléments qui se trouvent à notre entourage mais d’une autre manière. Tout en sachant que nous sommes doués pour enregistrer les choses qui nous sont familiers, profitez-en pour avancer. Il est tout à fait possible de réaliser un « palais » de la mémoire dans le cadre duquel vous retenez chaque détail et chaque élément.

Faites de ce palais votre zone de confort et un endroit auquel vous pouvez retenir plusieurs choses à la fois. Dans un tel cas, les cinq sens sont tous, utilisés et non seulement l’organe de la vue. Parmi eux, l’odeur d’un livre, le bruit développé par la portière d’une armoire, la texture d’un objet ou autres.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend