La garde de leur bébé leur est enlevée par les services sociaux car « ils sont trop vieux »

En raison des contraintes de la vie (infertilité, stérilité…), certains couples voient leur choix d’avoir des enfants être bouleversé. Cette situation les pousse à recourir à d’autre méthode afin d’assouvir leur désir d’être parents, même à un âge avancé. En Grande – Bretagne, un couple âgé de plus 60 ans a vu la garde de leur enfant leur être retirée par les services sociaux, après avoir dépensé des milliers d’Euros comme nous rapporte le journal The Sun.

C’est une situation bien difficile à vivre pour le couple de sexagénaire, qui a lancé un appel aux autorités pour le retour de leur enfant. Certaines sources révèlent que l’âge des parents, à savoir 63 ans pour la femme et 65 ans pour l’homme, a considérablement influencé le verdict des services sociaux. Et selon une source proche de la famille : « ils sont dévastés », relate The Sun.

De plus, les services sociaux auraient contacté les parents une année avant leur décision, demandant aux parents l’amélioration des conditions de prise en charge de l’enfant. N’ayant constaté aucune amélioration, ces derniers ont alors décidé de le retirer à ses parents.

Parents à plus de 60 ans

Originaire du nord de l’Angleterre, le couple a eu son bébé grâce à une mère porteuse âgée de 20 ans, après avoir dépensé plus de 110 000 euro pour la procédure.

Les contrats de mère porteuse étant illégaux aux Royaume-Uni, la procédure s’est faite dans une clinique à l’étranger, où la mère porteuse serait tombée enceinte avec le sperme de l’homme du couple de sexagénaire et l’ovule d’une donneuse.

En outre, The Sun rapporte que c’est la mère porteuse et son mari qui figureraient sur l’acte de naissance de l’enfant. Ces derniers ayant ensuite signé une ordonnance parentale afin d’autoriser le couple de sexagénaire à l’adopter.

La fillette de 1 an a depuis été placée en famille d’accueil par les services sociaux. Néanmoins des visites surveillées sont permises au couple qui continue toujours de militer pour le retour de leur enfant chez eux.

Les « mères porteuses » : une solution pour les parents âgés

On assiste aujourd’hui à une augmentation du nombre des mères dont l’âge avoisine la cinquantaine, voire la soixantaine. En guise d’exemple, nous pouvons citer l’histoire de cette indienne qui a donné naissance à son premier enfant en 2016, à l’âge de 70 ans.

Selon CBC NEWS, elle a déclaré dans un entretien avec Cover Asia Press qu’elle ne regrettait pas son choix, même si elle souffrait d’articulations fragiles et d’hypertension artérielle. Pour ajouter : « Depuis qu’il a commencé à marcher à quatre pattes, je suis obligé de le suivre tout le temps et c’est dur. Mon corps n’arrive pas à supporter, c’est différent de ce que j’imaginais.». Elle a même avoué s’inquiéter pour la santé et la sécurité de son fils.

En Grande Bretagne, Elisabeth Adeney, aurait également donné naissance à son Fils Jolyon en 2009, à l’âge de 66 ans. Pour ce faire, elle fut obligée de se rendre en Ukraine pour bénéficier d’un programme de traitement en FIV (Fécondation In Vitro). Pourtant, de nombreux médecins mettent en garde sur les dangers que peuvent représenter peuvent représenter une grossesse à un âge avancé.

La Gestation par Autrui en France :

La gestation par autrui ou encore GPA, c ‘est lorsqu’on a recours à une mère porteuse. Cette dernière est alors inséminée par des embryons, puis accouche d’un enfant qui est ensuite remis au couple ou à la personne qui en a assuré le projet de conception.

Néanmoins, il faut savoir que le recours à la GPA est interdit en France au nom du principe d’indisponibilité du corps et de la loi de bioéthique du 29 juillet 1994. Et bien qu’un sondage publié le 3 janvier 2018 révèle que sur les 64% de français favorables à la GPA, 46% ne le sont que pour des raisons médicales seulement. Toutefois, les défenseurs de cette technique craignent que cette interdiction incite au tourisme procréatif. La gestation par autrui étant autorisée dans plusieurs pays, notamment le Royaume-Uni, la Russie, la Belgique et le Danemark.

Pour la suite, ouvrir la page suivante (Cliquez sur le bouton rouge en dessous)

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend