La cour municipale est orné d’une crèche de Noël à Bréziers – Recettes en Famille

La cour municipale est orné d’une crèche de Noël à Bréziers

by Emma

Au fur et à mesure que le temps passe, on constate des retours à l’époque ancienne. La commune de Béziers a eu une nouvelle fois l’initiative d’établir une crèche de Noël dans la le territoire de la maire durant Noël sauf que cette décision a déjà été vexant depuis des années.

La crèche de naissance installée une nouvelle fois dans la commune

Certes, le fait d’établir une crèche dans une localité enfreint le principe de laïcité gouvernementale, le maire Robert Ménard a entrepris de mettre en place une crèche de l’enfantement.

Par conséquent, la mairie a été détenue en vue du « non-respect de la laïcité dans les lieux publics », sauf que la population paraisse acquiescer cette initiative municipale, puisqu’elle honore le fait qu’une crèche est relative à la fête de Noël.

Une occupante du territoire de Béziers avec la hâte de voir le crèche a proclamé – à propos de l’inédit qui a donné naissance à un débat – « C’est pas au maire qu’il faut en vouloir c’est aux imbéciles qui le condamnent. Voilà ce que j’ai à dire, c’est tout. Un noël sans crèche, c’est pas un vrai noël. On admire ce que le maire peut faire pour les enfants, les familles, les retraités… Regardez autour de vous ce qu’il a fait encore cette année, c’est féérique ».

La crèche de Noël est un emblème et un mythe

Au regard de la majorité des français, la crèche de l’enfantement repose sur une valeur emblématique malgré son rattachement religieux.

Toutefois, pour un dirigeant de la congrégation Libre Pensée, cette inauguration de crèche à la municipalité est susceptible d’offenser certains des habitants. Selon sa reformulation : « Je pense que ceux qui sont visés ce sont les musulmans et les arabes, il faut dire les choses comme elles sont. Quelque part, ça veut dire qu’ils ne seront jamais chez eux ici. C’est clairement une action visant à diviser la population. »

Or pour le maire de la municipalité de Béziers, Robert Ménard, «

Pour beaucoup de français la crèche de la nativité est une installation traditionnelle qui, même avec une connotation religieuse, semble plus être quelque chose de symbolique. « Cette crèche, elle est faite contre personne. Elle est faite pour tout le monde. On est ici dans la maison commune. Une mairie, c’est une maison commune où chacun à sa place. Cette crèche, elle a sa place ».

Ainsi, l’affaire entre ceux qui sont d’accord et ceux qui contrent la crèche poursuivra toujours durant les fêtes de fin d’année.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend