« J’ai été kidnappée à 20 ans, gardé dans un cercueil sous le lit d’un couple pendant 7 ans pour me violer » – Recettes en Famille

« J’ai été kidnappée à 20 ans, gardé dans un cercueil sous le lit d’un couple pendant 7 ans pour me violer »

by Emma
Sur la route pour assister à une fête d’un ami, une femme âgée de 20 ans a subi ce qu’on pourrait qualifier comme étant les pires moments de son existence. Voici les récits de Colleen, une femme qui a été kidnappée, enfermée dans un cercueil et violée durant environ 7 longues années.

Le récit nous a été raconté par nos confrères de News Australia. Elle raconte l’enfer qu’à traverser cette jeune femme de 20 ans. C’est après avoir effectué un « auto-stop » qu’un couple de psychopathe lui a fait vivre ses 7 ans infernaux.

Elle est allée assister à une fête d’anniversaire

Pour pouvoir arriver plus vite à la fête d’anniversaire d’un ami, Colleen a fait de l’auto-stop ; et c’est là que le couple de Janice et de Hooker, les coupables, s’est arrêté pour l’emmener, non pas à la fête d’anniversaire, mais à leur domicile. Ils l’ont alors enfermé dans un cercueil sous leur lit. Ils l’y ont enfermé durant 23h/24 et elle n’en sortait que quand le couple de criminel voulait la torturer ou bien la violer. Ils lui ont fait subir différents nombres de tortures, ils l’ont électrocutés, écartelés, frappés etc. et cela durant sept longues années. C’est son récit qui a d’ailleurs servi d’inspiration pour le film « the girl in the box » ou « la fille dans la boite » en français.

23 heures par jour dans une boite

La boite où elle était captive ne lui permettait pas de pouvoir s’allonger. Hooker, un des deux criminels responsable de sa captivité, lui a alors construit un cercueil où elle ne devait pas faire le moindre bruit. La température dans la boite était de 38 degrés à cause d’un climatiseur.

Le couple l’affamait et l’assoiffait en plus des autres innombrables tortures comme le viol qu’ils la faisaient subir dès qu’elle sortait de sa boite. Janice la menaçait pour interdire Colleen de fuir. Elle lui disait que son époux Hooker était membre d’une organisation qui allait la crucifier et la fusiller si jamais elle essayait de s’échapper. Hooker quant à lui menaçait de s’en prendre à sa famille si jamais elle refusait de faire ce qu’il disait. Ils l’ont même obligé à signé un contrat d’esclavage.

Les parents de Colleen pensaient qu’elle avait rejoint une secte

Durant les sept ans où elle était en captivité, Colleen a rendu visite à ses parents avec la compagnie de Cameron Hooker, un des deux criminels qui la gardait en captivité. Colleen avait été forcée à les convaincre qu’elle était heureuse avec son petit copain.

Les parents étaient cependant persuadés qu’elle mentait et qu’elle avait plutôt rejoint une secte. Ils l’ont cependant laissé partir, pensant que c’était son choix. Quelques années après le début de sa captivité, les coupables les ont donnés de plus en plus de liberté au point où elle prenait même soin des enfants des ravisseurs.

Elle était encore trop effrayée par l’idée de vouloir fuir et elle est même devenue la seconde épouse de Cameron Hooker, son kidnappeur. C’est alors que Janice a révélé que l’organisation secrète qu’elle mentionnait pour mettre la pression sur Colleen était en fait un mensonge.

Janice, un des deux malfaiteurs était aussi une précédente victime

Plus tard, Janice, une des deux malfrats a raconté à Colleen qu’elle aussi était une ancienne victime de Hooker. Elle raconte qu’elle avait rencontré Hooker quand elle n’avait que 15 ans. Selon elle, son mari la noyait et la battait si elle refusait de faire ce qu’il voulait. Elle aussi avait signé un « contrat d’esclave » où elle était l’esclave et son mari était le maitre.

Janice aida Colleen a fuir

Sept ans après le début de sa captivité, Colleen a pu fuir avec l’aide de Janice. Après son évasion, Colleen a appelé son ravisseur, Hooker pour lui dire qu’elle quittait. Ce qui a fait fondre en larme le ravisseur.

Des mois après qu’elle s’est échappée, Colleen n’a pas porté plainte à la police de ce qui lui était arrivé, et c’est finalement Janice qui le fait en l’accusant de kidnapping ainsi que du meurtre d’une dénommée Marie Elizabeth Spannhake.

Cameron Hooker a alors obtenu une peine de prison de 104 ans, alors que sa femme a obtenu l’immunité due à sa plainte.

Le stress post-traumatique, c’est quoi ?

Le psychologue et Clinicien, Samuel Lemitre, a été interrogé par les journalistes de « Psychologie » et parle du stress post-traumatique. Selon lui : « Il est susceptible de se développer lorsqu’une personne a été confrontée à un risque majeur pour sa sécurité, à l’imminence de sa mort ou témoin de celle d’un tiers ». Selon lui, cela peut se caractériser par le fait que la victime se sente plus vulnérable, plus susceptible de facilement perdre la vie, et que ses peurs ou traumatisme peuvent se manifester en tant que souvenirs ou cauchemars : « La victime va être alors terrifiée en permanence par la replongée incessante dans cet état de terreur ». Cela pourrait même conduire la victime à une dépression. Ce trauma n’est pas uniquement psychologique, il est stocké dans le corps de la victime.