Ikea a payé 40 millions d’euros à la famille d’un enfant mort d’une commode.

En générale, la majeur partie de la mort d’un enfant est du à des mésaventures à la maison. Par exemple, chutes, accident avec le feu, empoisonnements par des aliments qui ne sont pas sain pour la santé, suffocation autant d’accidents que les enfants peuvent encourir chez soi. Dans ce cas, les parents doivent toujours être en alerte face à ces risques. Mais souvent même avec cette vigilance des parents, ces accidents sont toujours dans les parages. D’après plusieurs sources sur les médias comme le New York Times, Le Parisien et BFM TV un tout petit qui n’avait pas encore 3 ans décède après qu’une commode de marque Ikea lui est tombé dessus.

La société de renom est vandalisé par la presse et les médias partout dans leurs articles. Le géant des meubles est présumé coupable, dans cette affaire et ils ne veulent pas de ce procès. Dans cet impulsion de fuite en avant, la célèbre marque offre aux parents de la victime un montant de 46 millions de dollars qui est égale à 40 millions d’euros, en guise de dommages.

Un malheur fatale pour un enfant

Dans l’Etat de la Californie, en mai 2017,  l’enfant de deux ans appelé Jozef Dudek sucombe à la chute d’un meuble Ikea sur lui.

Jozef Dudek a été récupéré dans sa chambre, entre les tirrois du meuble qui pèse aux environs de 30 kg. Dans l’après midi de cet accident il a été déclaré mort à cause d’une asphyxie par une contrainte mécanique au niveau de la nuque. Le cabinet d’avocats appelé Feldman shepherd a déclaré chez BFM tv que les accusations à l’encontre de Ikea est d’avoir échoué sur la « prise des mesures adéquates pour améliorer la sécurité et la stabilité de ses commodes ». Dans ce cas les spécialistes de l’immobilier suédois ont du effectuer un « dédommagement qui pourrait être le plus important de l’histoire américaine pour la mort accidentelle d’un enfant », d’après le bureau des avocats à qui on a confié cet accident. Le père et la mère de Jozef chagrinés ont émis que sans cette accident, leur enfant aurait grandit parmi eux et aurait fêté ses cinquièmes anniversaires en Avril.

La commode dénommé Malm, est menacé de ne plus être vu sur le marché.

Cet incidents n’est pas nouveau pour Ikea. Ces commodes « Malm » ont seulement déjà causés la mort de 6 petits mais aussi plus de 30 accidents partout en Amérique, depuis quelques années.

En l’an 2016, ces Suédois avaient sortie des kits pour  suspendre leurs commodes au mur pour garantir l’immobilité de ces meubles. Ainsi les avocats de la défense des parents de la victime avait mis en exergue que le constructeur était en connaissance de cause quant à l’instabilité de ces meubles et ne prévenait pas leurs acheteurs.

Par contre, le porte parole d’Ikea a annoncé être satisfait des dénouements de l’histoire : « Bien qu’aucun règlement ne puisse modifier les événements tragiques qui nous ont amenés ici, pour le bien de la famille et de toutes les personnes impliquées, nous sommes reconnaissants d’être parvenu à un accord », et il a ajouté que l’Entreprise va évoluer de son côté à rechercher des solutions au problème d’insécurité de leurs meubles.

 

Les accidents les plus répondus chez soi

D’après les statistiques plus de 80% des accidents qui frappent les enfants de moins de 4 ans se passent à la maison.

A vraie dire, ces enfants ne réalisent pas toutes les éventualités qu’ils peuvent subir et qui pourrait même leurs être fatale. Voici quelques exemples de ces risques :

  1. Les chutes

Tous les meubles à la maison peuvent entrainer une chute. Certains parents des enfants de moins d’un an pensent qu’il faut être vigilent avec leur enfant à cet age la. Alors qu’on a plus d’assurance lorsqu’ils commence à faire ses premiers pas. Mais c’est pendant ces premiers pas aux environs de 2 ans qu’ils risquent le plus de chuter partout.

  1. Les risques de brûlures

Il y a beaucoup d’objets qui peuvent causer des brulures autour de l’enfant : le bibéron, l’eau de bain, les ustensiles à la cuisine…il donc toujours requis de les mettre hors de porté de nos petits.

  1. Les risques avec l’eau

En bas âge, les enfants ne savent pas encore nager, donc il est recommandé de ne jamais les laisser face à eux-mêmes près d’une piscine, de la mer ou des baignoires pleines d’eaux.

  1. les dangers des courants

Les tout petits sont des touche à tout, ils veulent interragir avec le milieu ou il est. Donc ne jamais les laisser jouer avec les appareils électriques ou les prises d’alimentation en courant. Il est plus sain de débrancher chaque appareils après leurs usages, afin de ne pas risquer que nos enfants s’électrocutent avec.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend