France : Olivier Véran aurait affirmé l’accueil d’un troisième confinement – Recettes en Famille

France : Olivier Véran aurait affirmé l’accueil d’un troisième confinement

by Emma

La population française adore, comme presque tout le monde, accueillir le nouvel an avec joie. Cependant, rester prudent est toujours conseillé par l’Etat en ces temps de pandémie. Mais même face à cela, l’Etat autorise quand même les rassemblements dans le but de garder la tradition. Malheureusement, les chiffres des infectés par la pandémie s’accroit encore énormément en France et on soupçonne qu’il n’y ait une troisième vague de reconfinement. Olivier Véran a été interviewé sur le journal de Dimanche et affirme être préparé à « prendre les mesures nécessaires si la situation devait s’aggraver ».

Un an s’est déjà écoulé depuis que le virus du Covid-19 a été découvert pour la première fois à Wuhan en Chine. La population du globe toute entière a alors été contrainte à faire face à l’épidémie et à ses conséquences dans chacun de leur pays. Maintenant, les personnels médicaux de la majorité des centres hospitaliers font face à une crise apportée par le virus. Olivier Véran a expliqué que dans des zones particulières, la situation est inquiétante. L’OMS aussi a déjà fait une remarque sur le sujet d’une seconde et d’un troisième vague de la pandémie. Lors d’une interview du 27 Décembre, rapporté par le monde, Olivier Véran a expliqué la possibilité de devoir se confiner une troisième fois dans le pays.

Une condition des plus angoissantes

Des campagnes de vaccinations ont déjà eu lieu Dimanche dernier à Dijon et Sevran, durant de temps, le Ministre de la santé Olivier Véran affirme que le virus est toujours libre en France. Le but de 5000 contaminés par jour tout au plus que Emmanuel Macron avait placé semble ne pas être aisée à atteindre. En plus, dans les services de réanimations, les problèmes ne semblent pas s’alléger. Olivier Véran a aussi souligné qu’il y a une hausse du taux de contamination chez les personnes âgés qui, quand ils sont contaminés, montrent des signes singuliers et un danger plus grave risque de les atteindre, on doit alors faire de leur protection une priorité.

A cause de cela, de nombreux maires demandent un reconfinement territorial ou même national.

La possibilité d’un troisième confinement existe

Des le 15 Décembre, les mesures prises par l’Etat en ce qui concerne le virus s’était allégé pour que la population puisse mieux profiter des fêtes. Cependant, Olivier Véran explique la possibilité d’un troisième reconfinement : “Nous prendrons les mesures nécessaires si la situation devait s’aggraver” puis il ajoute : “Nous n’excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger les populations. Ça ne veut pas dire qu’on a décidé, mais qu’on observe la situation heure par heure”. Le Figaro explique aussi que qu’un conseil pour la défense sanitaire a eu lieu le 29 Décembre. Le Maire Nancy souligne que : “la perspective du confinement est une perspective aujourd’hui inéluctable” et de nombreux autres maires soutiennent l’idée.

Une invitation à rester à domicile pour les fêtes du nouvel an

Un mois déjà que le ministre de la santé a expliqué que Noel ne serait pas comme tous les jours cette fois-ci. Les français ont du fêter Noel avec tout au plus six adultes par tables, une mesure recommandée par le gouvernement. Olivier Véran affirme : “Nous saurons vite si les rassemblements familiaux et festifs (ont eu) un impact” en affirmant une levée des couvre-feux pour le 24 Décembre. Même si on a pas annulé la célébration du réveillon, ce ne sera peut-être pas la même chose pour la fête du nouvel an. Le premier ministre Jean Castex affirme que le nouvel an possède “tous les ingrédients d’un rebond épidémique”. Le ministre de la santé conseille alors à le population de ne pas baisser sa garde et qu’il serait mieux de ne pas fêter l’arrivée du nouvel an.

On pourrait éviter plus de victimes grâce au vaccin

Lors de l’interview du Journal de Dimanche, Olivier Véran a accentué le fait qu’il était nécessaire pour les plus faibles de se faire vacciner pour mieux se protéger. Selon lui : “Ce vaccin protège 95% des individus contre les cas de forme grave et va sauver beaucoup de vies”. Des campagnes de vaccinations ont eu lie le même jour dans une unité de soin de longue durée du centre hospialier de René-Muret de Sevran qui se trouve en Seine-Saint-Denis et aussi dans le centre gériatrique de Champ maillot qui se trouve à Dijon. Un soignant et environ 10 autres personnes d’un âge avancé se sont alors présentés comme volontaire pour se faire vacciner. Beaucoup d’autres pays an Europe ont déjà aussi commencé des campagnes de vaccinations.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend