France : La hausse de température cette année est un potentiel préliminaire à la canicule – Recettes en Famille

France : La hausse de température cette année est un potentiel préliminaire à la canicule

by Emma

Quelques jours après le déconfinement de l’Hexagone, le beau temps ravive les journées des gens, à l’instar des promenades ensoleillées. Toutefois, la hausse de température constatée fait naître un sujet déployé par les météorologues en ce qui concerne l’été plus brûlant que l’année d’avant. Et pour cause, la température augmente de plus de 10° C que d’habitude. Focus sur les informations relayées par BFMTV.

L’été a commencé à partager ses beaux rayons de soleil à la fin du confinement. Après avoir resté durant des semaines chez soi, cette période est accueillie chaleureusement par la majorité des gens. Certains des météorologues avertissent cependant la possibilité d’un été à température plus élevé. La raison ? Les températures sont à plus de 10 degrés plus chaud  que celle constatée habituellement durant cette période.

Une période estivale

Malgré le fait que les températures actuelles fascinent les passionnés de balades et de baignades, la hausse de la température occasionne des craintes. Lors d’un recensement en France, sur divers territoires, la température et en hausse de 10°C en général comparée à celle estimée. A cet effet, Frédéric Decker, météorologue explique l’origine de ce changement, sur la chaîne BFMTV : « On a un anticyclone qui se décale à l’Est et qui génère un flux de Sud à Sud-Est sur la France, et les températures s’envolent. Demain, cela va baisser un peu, mais on sera au-dessus des normales de saison. Ça repartira à la hausse la semaine prochaine, un peu moins chaud, mais très estival ».

Une alerte à une canicule

A vrai dire, les spécialistes estimeraient un climat inquiétant dans les semaines suivantes. Alors que les pays commencent à goûter de l’été, certains territoires sont susceptibles d’endurer des effets néfastes. Le ministère de la Transition écologique a posté une carte en ligne ayant pour but d’augurer une sécheresse intense qui va venir dans quelques-unes des régions françaises situées au sud-est du pays : « Ils annoncent un été chaud, les températures seront très élevées en juin et août, un peu moins en juillet. En dehors de quelques orages, les précipitations sont déficitaires » peut-on lire sut la déclaration de Frédéric Decker.

En bref, l’été 2020 pourrait être plus chaud et à un climat encore asséché confronté au constat des années d’avant. Parmi les régions françaises, certaines pâtit déjà de ces atmosphères sèches. Jérôme Volle, Vice-président de la FNSEA et viticulteur en Ardèche, dévoile son ressenti en déployant que la sécheresse est un facteur qui entrave « la pousse de l’herbe, qui représente à 70 % l’alimentation des animaux ». Ce type se dispose parmi celui des années antérieures au fait que cela ait survenu 7 fois durant les dix années d’avant.

Une hausse de température encore floue

La question concrète qui se pose est que ces étés de plus en plus chauds auront-ils des répercussions à l’échelle mondiale. Selon Emma Haziza, hydrologue et consultante pour BFMTV : « C’est une exceptionnalité qui devient la règle et depuis 2017. On a des étés anormaux, on dépasse les températures de plus en plus importantes. Cela pose des questions au-delà de la sécheresse et de ses dommages, cela pose la question de l’existence sur le plan humain et de son adaptation ». Cette experte a effectivement ajouté des détails qui mentionnent une recherche précisant que dans certaines parties de la planète, dont le Pakistan et les Emirats, la température et l’humidité étaient élevées pendant une ou deux heures de temps, le corps humain n’était plus en mesure de se contrôler à cause de cela. Cette tendance peut également être dévisagée dans des territoires comme l’Amérique du Nord at l’Asie du Sud, invoque la spécialiste en énonçant qu’ « en Europe, on suit la même logique. Il va falloir s’adapter et adapter nos corps ».

Que faire ?

Le corps et la capitale nécessite de rester en sécurité en cas de climat sec et brûlant. Ainsi, il existe bien des mesures préventives à prendre en considération.

  • S’hydrater convenablement et suffisamment sans attendre un soif intense ;
  • Humecter le corps à plusieurs reprise dans une journée ;
  • Consommer des aliments raisonnable en quantité et ne pas prendre d’alcool ;
  • Rester à la maison en période de pic de température ;
  • S’abstenir des sports intensifs ;
  • Garder l’intérieur de la maison au frais et de fermer les fenêtres ou les volets le jour.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend