France : Des effets secondaires du vaccin Pfizer terrifient les Français – Recettes en Famille

France : Des effets secondaires du vaccin Pfizer terrifient les Français

by Emma

Selon les analyses effectuées, le vaccin des laboratoires Pfizer et BioNTech contre coronavirus sont « efficaces » mais à 95%. Sauf que cette prévention à la contamination va en parallèle à des effets indésirables. Si le vaccin Astrazeneca et ses mauvaises répercussions ont fait le tout de la Toile, il a été suspendu. Mais il reste à savoir si le premier sérum anti-Covid dispensé en métropolitaine sera sécurisant. Pour démêler le vrai du faux, l’ANSM fait le point sur les effets secondaires du vaccin Pfizer.

Le sérum du laboratoire Johnson&Johnson est sur le point de faire partie des vaccins anti-Covid mais des potentiels effets indésirables ont vu le jour. Rappelons que le vaccin Astrazeneca a été pointé du doigt il y a quelques semaines. Raison pour laquelle d’innombrables gens ont recalé la vaccination avec le sérum suédo-britannique. 20 625 cas d’effets secondaire parmi les 9,8 millions vaccins ont été recensés sur le territoire, comme relayé sur le site Cnews. L’ANSM a recensé le plus d’effets indésirables avec le vaccin Pfizer puisque c’est le premier sérum anti-Covid qui a fait l’objet d’autorisation en France.

Vaccin Pfizer-bioNTech : Le premier à avoir été autorisé en Europe 

Développé par Pfizer et BioNTech, le vaccin contre le coronavirus a été autorisé sur le territoire européen le 21 décembre 2020. Il s’agit du premier vaccin autorisé pour la commercialisation en France et dans tout le territoire de l’Union européenne. Lors d’un communiqué de presse repris sur Doctissimo, le laboratoire Pfizer a fait une déclaration sur cette autorisation qui est basée sur  « l’ensemble des preuves scientifiques partagées par les entreprises et soumises le 1er décembre 2020 ». Ces sont des attestations fondées sur les résultats du test clinique pivot de phase 3 parus le 11 décembre sur The New England Journal of Medicine. Les Français ont débuté la campagne de vaccination le 27 décembre 2020.

Une efficacité du vaccin Pfizer à 95% 

Le vaccin est efficace contre le coronavirus à 95%, une annonce publiée en mois de novembre dernier par les laboratoires américains Pfizer et allemand BioNTech. Ce constat est basé sur l’ensemble des résultats de leur test clinique. Les informations ont alors  attesté que sur plus de 43000 individus volontaires à l’essai qui a commencé en fin juillet 2020, 162 volontaires faisant partie du groupe placebo ont contracté le Covid contre 8 personnes vaccinées du groupe. L’Express reprend par ailleurs que 9 cas sont testés positifs et à un stade aggravé dans le groupe placebo, contre une personne dans le groupe vacciné.

Les différentes fréquences des effets indésirables

Comme le rapporte l’ANSM au sujet des effets secondaires du vaccin Pfizer, les spécialistes ont compté quatre fréquences différentes, notamment

  • Les effets secondaires très fréquents : ≥ 1/10
  • Les effets indésirables fréquents : ≥ 1/100 < 1/10
  • Les effets indésirables peu fréquents : ≥ 1/1000 < 1/100
  • Les effets indésirables rares : ≥ 1/10 000 < 1/1000.

La manifestation des effets secondaires du vaccin Pfizer

Aucun des vaccins anti-Covid n’est indemne d’effets secondaires, y compris le vaccin Pfizer-bioNTech. Lors des recherches concernant les séquelles liées au vaccin Pfizer, l’ANSM a mis ç jour les informations à ce sujet. Pour le cas de la France, 13 485 incidences sur les effets indésirables ont été recensé pour ce vaccin. Le Medisite affirme que les effets indésirables les plus connus constituent une réaction au site d’injection, des douleurs et des gonflements, de la fatigue, des migraines, des myalgies, des frissonnements, des arthralgies ou encore de la fièvre. Dans les effets indésirables fréquents, les médecins recensent une rougeur sur l’endroit d’injection ou encore des nausées. Dans les cas peu fréquents, les patients ressentent des douleurs aux extrémités, une lymphadénopathie, des insomnies, un malaise et une démangeaison sur le site d’injection. Quant aux cas rares, le patient peut endurer une paralysie du visage. Au sujet de la paralysie de Bell, on a compté 4/22 000 personnes vaccinées dans les jours qui ont suivi la date de vaccination. En sus, l’ANSM met en avant que généralement, la paralysie prend fin au bout d’une semaine et de manière spontanée ou sous traitement médical prescrit. En dehors de ces effets secondaires précités, des réactions d’hypersensibilité et des réactions anaphylactiques peuvent se manifester et dont la fréquence reste encore méconnue. Comme le rapporte la FDA, les effets indésirables de la seconde dose du vaccin Covid auraient des manifestations plus extrêmes.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend