Envi de citrons en illimité ? Faites pousser des citronniers chez vous en suivant ces 7 procédés ! – Recettes en Famille

Envi de citrons en illimité ? Faites pousser des citronniers chez vous en suivant ces 7 procédés !

by Emma

Et oui… Vous pourrez réaliser le rêve de faire pousser des citronniers dans vos jardins ou dans vos terrasses. A la fois économique et biologique, cette méthode est faisable même si vous n’avez pas la main verte. Grâce à ces 7 étapes simples à exécuter, votre jardin sera orné de belles plantes et vous aurez suffisamment de citrons pour toute la saison.

Pas besoin de qualifications en particulier pour faire pousser du citronnier chez vous. D’ailleurs, vous pouvez bénéficier de quantité inestimable en agrumes chez vous en ayant ces quelques astuces à porter de main, pour de délicieux rafraichissements !

Le citron est un allié du système immunitaire, améliore l’humeur et combat les maladies grippales. Autant de raison d’entretenir une pousse de citronnier chez vous.

Apprenez à planter du citronnier

Un apprentissage bénéfique est très simple puisque vous n’aurez que d’une semence de citron bio et tout frais, d’un pot qui mesure au moins 30 centimètres de hauteur ainsi que d’une terre riche et drainée.

Semez les pépins de citron dans le terreau et laissez ces germes se reposer et s’alimenter de l’humus afin de constituer des citrons délectables et bien jaunes. Au bout d’un mois, le résultat sera palpable et vous participerez à un événement fantastique de sa croissance.

Lorsque sa tige atteindra les 20 centimètres, majorez avec plus de terre. Le moment propice pour sa croissance est durant les saisons de printemps puisque la température ne sera pas frisquette.

Durant cette période, le climat sera miséricordieux et permettra à ces aliments de s’éclore convenablement. Il est toutefois possible de les planter en période d’hiver sous de sérieuses circonspections.

Les précautions en hiver

Les citronniers peuvent pousser en hiver tout comme en printemps, mais vous devrez garder à l’esprit de bien prendre soin d’eux. Pour ce faire, les germes doivent être plantés à l’intérieur de votre maison pour se protéger du froid. Il est vital de les garder à un emplacement humide puisque les citrons n’ont pas de l’entente avec la sécheresse. Dans le cas où vous les cultivez dehors, munissez-vous d’un tableau qui servira de couverture. Par ailleurs, il est important de veiller à ce qu’ils soient à une température d’au moins douze degrés, une condition sine qua non de sa croissance.

La technique de fécondation des plantes

Pour ce qui est de la fécondation, son secret se trouve dans le terreau utilisé. La terre destinée à la plante nécessite d’être regorgée de phosphore, de potassium, d’azote ainsi que de sels minéraux indispensables à la croissance des citronniers. Afin de recevoir d’amples astuces, n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un pépiniériste au sujet de l’alimentation de la terre au zinc, au cuivre, au manganèse. C’est un autre facteur qui fait pousser cette belle plante selon vos expectatives. Autrement, les composts issus de nourritures transformées sont aussi une option favorable pour nourrir la terre.

Et pour les remettre en pot ?

Le remplissage du pot avec de la terre riche à une profondeur adéquate se base en fonction de la croissance de vos citronniers. Donc, il est essentiel de remplir le contenant de terre à raison de 20 cm de profondeur de terre riche. Un procédé indispensable pour céder assez d’espace aux racines qui s‘accroissent de manière graduelle. Afin de bénéficier d’une pousse optimale, privilégiez la fin des saisons printanières pour rajouter du terreau. Ainsi, le dernier rempotage aura lieu au moment où le pot atteindra 80 centimètres de diamètre. Privilégiez un pot en terre cuite puisque ces matières sont beaucoup plus favorables à la croissance des citronniers.

A quel moment aura lieu le découpage des tiges ?

L’élagage sert à écorcher les branches inutiles du citronnier aux amorces du printemps. Ce procédé est essentiel pour que les agrumes puissent bien croitre comme il le faut. Pour ce faire, il faut couper les tiges séchés et ceux jaunis tout en veillant à ne pas trop raccourcir la plante car dans ce cas, sa croissance sera culbutée. Aussi, il faut exposer le pot à la lumière et au soleil au moment où celui-ci ne tape pas fort au risque de dessécher ses feuilles et un étalage perpétué au soleil est susceptible de compromettre la croissance de l’arbuste.

Qu’en est-il de l’arrosage ?

Le citronnier nécessite d’humections le plus souvent possible sans pour autant l’imbiber excessivement d’eau. Et pour cause, c’est un végétal qui n’aime l’excès en eau. Il est essentiel d’accélérer l’aspersion depuis le début de printemps, notamment lorsque le soleil est trop fort. Grâce à la couleur de ses feuilles, vous pouvez réguler la fréquence de l’arrosage et si elles jaunissent cela annonce que la plante nécessite d’encore plus d’eau.

Que faire des parasites ?

Cette plante de délicieux citrons attirent bien des insectes qui la ravagent. Pour se débarrasser de vermines ravageuses, il est capital d’enlever les ramures que ces insectes ont envahies en les coupant. Pour savoir quelles branches faut-il couper, repérez celles qui deviennent caoutchouteuses et dont l’écorce devient sombre.

N’attendez pas pour découper cette partie afin de stopper les pestes qui envahissent vos jolies plantes puisqu’à terme, les insectes finissent par s’attaquer aux racines. Dans le cas où ce sont des cochenilles qui ravagent la plante, utilisez du coton trempé dans de l’alcool pour désinfecter les parties blanchâtres et le tour est joué !

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend