Entretenir sa machine a laver et son fer a repasser

Entretenir son linge, c’est bien ; mais entretenir aussi ce qui sert a l’entretenir, c’est mieux!

Il est essentiel de prendre soin de sa machine a laver et de son fer a repasser autant qu’il faut prendre soin de son linge.

D’une, parce qu’il est evident que des appareils qu’on entretient dureront plus longtemps. Un lave-linge ou un fer qu’on n’a pas a changer au bout de six mois, c’est nettement plus rentable!

De deux, pour eviter de se rajouter du travail: sachez qu’une machine entartree, par exemple, a fortement tendance a ternir les couleurs. Alors plutot que de devoir sans cesse raviver les teintes de votre linge, n’est-il pas plus simple de pre- venir que de guerir ?

Voici toutes les astuces pour des appareils plus economiques qui dureront dans le temps et sauront traiter votre linge comme il se doit avec un minimum d’effort et d’argent!

CHOUCHOUTER SA MACHINE POUR MIEUX CHOUCHOUTER SON LINGE

Les 4 conseils malins pour prendre soin de sa machine a laver

Lieu privilegie de l’humidite, le lave-linge cache souvent de la moisissure, source de mauvaises odeurs et de taches sur les vetements.
Et puisqu’il ne suffit pas de laver son linge pour laver aussi sa machine, voici quelques conseils qui vous permettront de prolonger la vie de votre appareil tout en obtenant un linge plus propre et plus sain :

1) 2 fois par an, faites tourner votre machine sans linge pour un cycle à 90 °C avec 1 litre de vinaigre blanc. Cela détartre, désinfecte et donc désodorise votre machine (tambour, joint et tuyauterie inclus).

Mon conseil malin : Laissez le plus souvent possible votre machine entrouverte pour laisser l’air circuler et permettre à l’humidité de s’évaporer. Car si elle est responsable du développement des mauvaises odeurs et des moisissures, elle est aussi à l’origine d’une usure prématurée du joint.

2) Les bacs à lessive sont amovibles : pensez à les enlever de temps en temps et à les nettoyer à l’eau chaude savonneuse. Aidez-vous d’une vieille brosse à dents pour aller dans tous les coins. Surtout, séchez-les bien avant de les repositionner, car l’humidité qui stagnerait pourrait être source d’apparition de nouvelles moisissures.

3) Pour nettoyer le joint de la porte, munissez-vous là aussi d’une brosse à dents afin d’aller partout. Lavez-le avec 1 verre d’eau tiède additionnée de 1 verre de vinaigre blanc et de 1 cuillère à soupe de bicarbonate. Si le joint est moisi, ajoutez dans l’eau vinaigrée 20 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (antifongique). Séchez enfin au chiffon pour ne pas tenter de nouvelles moisissures !

4) Pensez à inspecter au moins 1 fois par an votre tuyau d’évacuation. Pour cela, dévissez-le pour enlever les résidus de lessive qui encrassent et gênent l’évacuation. Vérifiez que les joints sont encore efficaces et ne laissent pas goutter l’eau à l’extérieur du tuyau.

UNE DEUXIÈME JEUNESSE POUR LE FER À REPASSER !

Dans la panoplie des équipements  d’entretien du linge, il convient de ne pas oublier le fer à repasser, trop souvent délaissé. Rappelez-vous qu’on y met de l’eau, et que partout où il y a de l’eau, il peut y avoir du calcaire. Non seulement cela diminue son efficacité et sa durée de vie, mais il risque fort de laisser des traces indésirables sur votre linge…

Vous avez donc tout à gagner à prendre soin de votre fer à repasser !

On commence par nettoyer le fer de l’intérieur (étape 1) ; ensuite seulement, on s’occupera de la semelle (étape 2).

Étape 1 : le détartrage du fer

1) Versez du vinaigre blanc et de l’eau déminéralisée à parts égales dans le réservoir d’eau du fer.
2) Mettez le fer sur la position vapeur, mainte- nez-le à la verticale pendant 5 min (ouvrez la fenêtre, les vapeurs de vinaigre ne sont guère agréables à respirer), puis repassez un vieux tissu en utilisant la fonction vapeur.
3) Répétez l’opération avec de l’eau déminéralisée seule, puis rincez le réservoir à l’eau du robinet.

Mon conseil malin : En prévention du calcaire, pour une utilisation quotidienne, versez 1 à 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc dans le réservoir de votre fer.

Étape 2 : le nettoyage de la semelle

1) Lorsque le fer est tiède ou froid, frottez la semelle avec un chiffon doux imbibé de vinaigre blanc et de sel fin.
Si la semelle est vraiment très encrassée, il va falloir y mettre un peu plus de moyens et d’huile de coude… :

2) Le fer étant tiède, nettoyez les buses (trous laissant passer la vapeur) à l’aide d’une brosse à dents trempée dans du vinaigre blanc. Rincez à l’eau claire avec une éponge douce.

3) S’il reste des taches, toujours avec le fer tiède, passez un chiffon doux imbibé d’eau oxygénée sur la semelle. N’hésitez pas à frotter si besoin est, voire à laisser agir et à revenir plus tard. Puis rincez à l’eau claire avec une éponge douce.

4) Enfin, pour les dernières taches récalcitrantes, préparez une pâte à base d’eau et de bicarbonate de soude, et frottez la semelle avec ce mélange. Rincez à l’eau claire avec une éponge douce, une fois de plus.

5) Terminez votre mission sauvetage en faisant tourner le fer avec de l’eau non calcaire afin de le nettoyer de tout résidu éventuel.

Vous voilà avec un nouveau fer tout neuf à tout petit prix ! Malin, non ?

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend