En réalité, les proches décédés ne nous quittent pas – Recettes en Famille

En réalité, les proches décédés ne nous quittent pas

by Emma

D’innombrables adages renfermant de la sagesse permettent d’ouvrir les yeux sur nos relations. Ces mots verbalisent d’ailleurs nos souffrances et répondent aux interrogations qui nous tourmentent l’esprit. Le départ d’un proche est certes déchirant, à tel point que l’événement laisse des cicatrices indélébiles. Sauf que cette épreuve n’est pas inévitable pour peu que l’on sache discerner le vrai du faux. En fait, les personnes qui décèdent reste en nous en réalité. Le décès se transforme en l’idée qu’une rencontre n’est jamais un hasard parce qu’elle reste toujours une source d’apprentissages inestimable.

 

La maxime de Nelson Mandela : « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » vient s’appliquer aux relations humaines, à condition qu’on fasse preuve de discernement. De toute évidence, le décès d’une personne qui nous est cher peut entrainer plusieurs bouleversements affectifs et émotionnels. Autant d’état d’esprit, notamment la rancune, la tristesse, la colère, le désir de vengeance peuvent ronger notre mental suite aux déboires. Mais afin de surpasser cette épreuve, la maturité est de mise. Cette découverte pourra être d’une grande aide parce que chaque personne qui nous quitte demeure toujours en nous.

 

Les épreuves du deuil

La perte d’un être cher est un malheur poignant. Avant de pouvoir transcender cette épreuve, un long travail qui mène vers la résilience nous attend parce qu’elle n’est pas inéluctable. Le chemin vers la guérison traverse avant tout la sidération, le choc, la colère, le regret. Ces étapes sont indispensables afin de se réapproprier sa vie. Ces sentiments déplacent la personne que le défunt a laissée derrière elle vers une ultime phase. C’est le fait de se rappeler de l’être qui n’est plus là avec tendresse. Il s’agit d’une paix de l’âme qui permet d’affectionner les souvenirs indélébiles vécues avec cette personne, les stigmates marqués dans nos cœurs. « Tu n’es plus là où j’étais mais tu seras partout là où je suis », c’est un adage de Victor Hugo qui exprime cette harmonie découlant de l’élévation. Le deuil peut extérioriser la disparition d’une personne dans votre vie mais un de vos proches peut aussi vous guider à faire le deuil de son vivant.

 

Des échecs qui nous apprennent

Tout au long de notre vie, les relations humaines constituent des apprentissages. Si l’on se trompe, nous inculquons à connaitre ce que l’on ne veut plus, les attitudes que l’on ne peut plus garantir mais aussi à prôner une certaine introspection. « Quelle est ma façon de gérer mes émotions ? » « Est-ce que j’ai tendance à m’attacher trop vite ? », « Comment puis-je gérer mes déceptions ? » On se pose toutes ces questions dans le but de parvenir à des conclusions nécessaires à notre développement personnel. Lorsqu’on fait un bilan de ce qui a causé nos échecs, nous nous rendons compte de nos sottises pour manifester une meilleure version de nous-mêmes. Ce qu’il faut retenir est que le départ d’un proche n’est jamais vain puisqu’envers et contre tout, les souvenirs vous attestent que cette relation authentique vous a appris ce qu’est l’amour.

 

 

Un choix de vivre

Nous avons parfois tendance à déchoir par possessivité. Seulement, ce tempérament peut causer de nombreuses amertumes parce que la disposition à mettre son bonheur entre les mains d’une personne est indubitablement toxique. Si nous accordons à un être sa liberté, nous lui laissons le choix de manifester son authenticité sans culpabilité dans son ensemble. Et c’est à ce moment-là que nos relations deviennent véritables parce que ses lacunes ne sont pas synonymes de désunion. Les échanges permettent d’établir une connexion dans laquelle aucun conflit ne pourra vous effleurer au point de la briser. Lorsque l’individualité d’une personne que vous chérissez est garantie, vous lui accordez la chance de pouvoir faire partie de votre vie à nouveau.

 

Des départs nécessaires ?

Vous ne pouvez niez, certaines de nos ruptures humaines sont douloureuses, mais elles sont parfois fondamentaux. Dans ce sens, une personne toxique peut aider à vous connaître mieux. Le déclencheur d’une souffrance irrévocable cause cette désunion car celle-ci est  nécessaire à notre développement personnel. Cette distance saine qui s’établisse vous permet d’accéder à l’affirmation de soi, chose qui permettra de transformer ce deuil. D’ailleurs, le caractère fondamental de cette distance engage une meilleure compréhension de soi. Une fois la phase de résistance dépassée, vous aurez les idées claires sur les défauts de la personne qui a décidé de vous quitter. En effet, cette résilience vous aidera à mieux cerner les attitudes que vous ne certifiez plus mais aussi à savoir éviter une rechute. Ainsi, vous ne retomberez plus dans les mêmes travers. Par ailleurs, une déception nécessaire pour pouvoir tirer conclusion vous accorde la qualité des relations humaines. Toutefois, cette dernière ne vous prive pas de vous remémorer des souvenirs qui ont fait l’authenticité et l’intensité de votre union.

Share to your social media accounts!

Send this to a friend