Emmanuel Macron dénonce une influence russe sur l’Afrique – Recettes en Famille

Emmanuel Macron dénonce une influence russe sur l’Afrique

by Emma

Lors de sa tournée en Afrique, le Président de la République française, Emmanuel Macron débarque au Cameroun, où il devrait renouveler les relations avec son pays. A cette occasion, il est au taquet sur la lutte contre une influence russe alors que le pays africain est en conflit ukrainien.

Le chef d’Etat Emmanuel Macron arrive au Cameroun pour commencer sa tournée en Afrique. Cette arrivée marquera d’ailleurs, la visite de cette année. Macron a prévu de réaffirmer les relations francoafricaines, notamment dans le domaine politique et économique actuellement stagnantes.

Macron, lors de son entretien avec son homologue, Paul Biya à Yaoundé, capitale de Cameroun ‘est intéressé à un sujet subtil. A cette heure où la France renoue les liens entre l’Afrique, Macron a fait part de son appréhension face à l’influence russe sur le continent africain.

A l’issue de ce rendez-vous diplomatique, la presse a l’a interrogé conjointement avec Paul Biya, président camerounais. Macron dénonce l’agenda du Kremlin tout en jugeant la présence russe en Afrique inquiétante.

La Russie et son pouvoir

Se présentant comme « ami de l’Afrique », Macron met en garde contre la présence « d’une grande puissance politique et militaire qui a développé une relation avec plusieurs pays, comme c’est normal dans le grand concert des mations ». En sus, il estime que la Russie est à l’origine d’un complot, comme c’est le cas de Russia Today ou encore Spoutnik. Ainsi, il assure que la France fera en sorte que la diffusion de ce schéma sera restreinte.

Il a pointé du doigt les troupes qui occupent le sol africain, tel le cas de Wagner. Devant le micro de la presse locale, il a mis en avant :

« Les coopérations que nous avons vu se développer au Mali sont très préoccupantes ». Rappelons que la Russie a récemment signé un accord militaire avec le Cameroun pour une collaboration de cinq ans.

Bien avant cette visite, on a déjà découvert en gros les termes des échanges. Comme le rapporte un proche du président Emmanuel Macron sur BFMTV, il a déjà dénoncé « une agressivité russe et turque » avec l’intention de revenir sur les colonisations.

L’entourage du président s’est montré formel :

La Russie a un agenda africain qui n’est pas pour le bien-être de l’Afrique et des africains mais qui est un agenda qui se nourrit des déstabilisations et qui cherchent à fracturer le monde. Vous voyez bien la chorégraphie diplomatique russe qui se fait en ce moment et qui est un vrai sujet. Elle se nourrit des déstabilisations parce que la Russie est heureuse partout où le pouvoir est capturé.

Sur le fond, la tournée du président Macron est centrée sur la lutte contre l’influence russe. Au début de cette journée, Emmanuel Macron a déjà entamé une conversation sur les « problèmes de gouvernance économiques » en Afrique. Il affirme qu’il est primordial de régler « les sujets de corruption et de surendettement », un véritable fléau pour l’Afrique.

Finalement, le président Macron estime que l’Afrique adopte une certaine « hypocrisie », quant à sa position avec la guerre en Ukraine. « C’est bien la Russie qui a lancé la guerre. Nous avons décidé de tout faire pour stopper cette guerre sans y participer. Les Européens, se faisant, sanctionnent la Russie pour bloquer l’effort de guerre et l’isoler diplomatiquement. C’est là que nous avons besoin de vous également sinon ce schéma se répètera à vie » confie-t-il.

Avant d’aborder le fameux dossier russe, Macron a évoqué des points importants sur les collaborations entre la France et le Cameroun. Dans ce sens, il tenait à rappeler devant son « partenaire stratégique » les positions de la France sur la sécurité alimentaire et sur la menace de terroriste qui a déteint sur le pays.