Embrasser abondamment contribue à la perte de poids et à demeurer en bonne santé : découvrez les raisons

Les embrassades peuvent mincir. Chez de nombreux gens, cette proclamation est probablement apprise depuis de longs moments, mais elle est particulièrement utilisée pour occasionner la gaieté ou comme une meilleure justification afin d’exploiter de certaines évacuations de graisse.

Actuellement, l’étude scientifique a élaboré que cela est affirmatif et a mesuré l’égarement de force découlant de cette expérience intime. Un embrassement vif démasque jusqu’à 12 calories tous les 60 secondes. Et en se laissant emporter en petite quantité, vous perdez jusqu’à 100 calories simultanément.

La recherche a été complotée par les ressortissants de l’Université de Louisville, Kentucky, accordée par le Dr Bryant Stamford et diffusée dans Archives Of Sexual Behavior. Un baiser déclenche le mouvement d’une trentaine de muscles faciaux et ceux du cou, et les tissus responsables de la survenue des plis se consolident.

Des actions métaboliques se déclenchent également et le corps a l’intention de tirer des stocks de graisses et de glucides sur le point d’être utilisés. Si un baiser contribue à préserver la taille, les apports bienfaisants sur le plan psychique prennent la place primordiale.

Marina Sangonzalo, psychologue à la clinique Quirón Salud de Valence, déploie que durant un baiser, des substances de bien-être telles que les endorphines, la dopamine et l’ocytocine sont dégagées, qui allègent l’angoisse, l’assaut et procure une sensation bienheureuse de détente. Il en découle une portée “anesthésique” identique à celui d’une quantité moindre de morphine.

L’échange de salive contribue à éradiquer la plaque dentaire et consolide le système de défense naturelle : d’autres déductions loin d’être insignifiantes pour embrasser abondamment et plus fréquemment !

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend