Elle se fait virer après avoir servi un repas gratuit pour un étudiant – Recettes en Famille

Elle se fait virer après avoir servi un repas gratuit pour un étudiant

by Emma

Le système du déjeuner des écoles américaines a subi une récente révision. En effet, certains opposants au système actuel affirment que le « lunch shaming » est discriminatoire et détruit l’éducation ainsi que l’estime de soi des enfants. En effet, la plupart des écoles appliquent une règle selon laquelle les enfants qui n’ont pas les moyens de payer leurs repas reçoivent un sandwich à la gelée. Ils peuvent également être forcés à regarder les employés de la cafétéria en train de jeter le repas devant tout le reste de l’école.

L’histoire se déroule en mars dernier. C’est ainsi qu’un employé d’une cafétéria du New Hampshire a été licencié après avoir laissé un étudiant avoir un cumul de moins 8 $ sur son compte du déjeuner. Bonnie Kimball a travaillé à l’école secondaire régionale de Mascoma Valley depuis plus de cinq ans avant d’être licenciée.

Le 28 mars, le contrat de l’école avec Cafe Services devait être renouvelé, de sorte qu’un des directeurs de district du fournisseur était sur place et observait les employés. Un fournisseur concurrent était également présent.

L’employeur Cafe Services a donné l’ordre à ses employés et ses superviseurs de ne pas causer de scènes dans la ligne de déjeuner.

Kimball a découvert que l’élève qu’elle a appelé n’avait pas l’argent nécessaire pour payer le repas. Elle et le directeur de district ont donc pris une décision : Mon patron m’a dit :” Ne fais surtout pas de scènes aujourd’hui”, a dit Kimball. « J’ai tranquillement dit : » Demande à ta mère que tu as besoin d’argent. » Tout de suite, le directeur a demandé à la jeune femme ce qui se trouvait sur le plateau de l’élève en question ?

L’étudiant avait remboursé sa dette dès le lendemain, mais Kimball a déjà été convoquée au bureau et congédiée. Elle a reçu une lettre officielle de licenciement de la part des ressources humaines. Ce renvoi avait donc pour motif le fait que Kimball a enfreint plusieurs politiques concernant les étudiants incapables de payer leur déjeuner.

Lors de son entretien avec le chef syndical, le directeur des ressources humaines a maintenu sa décision, car il insiste sur le fait que Kimball avait enfreint la politique de l’entreprise. Deux collègues de Kimball ont quitté leur emploi en guise de soutien à Kimball, mais cette dernière n’a pas été intégrée.

Et vous, que pensez-vous de cette histoire ? Kimball a-t-elle mérité d’être virée ? Faites-nous savoir vos réactions en commentaires et n’hésitez pas à partager cet article avec vos amis et vos proches.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend