Des écoles condamnées en France à cause des cas détectés de Covid-19 – Recettes en Famille

Des écoles condamnées en France à cause des cas détectés de Covid-19

by Emma

Quelques jours de la sortie de confinement, la population se réjouit des retourner au fur et à mesure aux activités du quotidien notamment les écoliers. Lors de l’annonce du début de déconfinement progressif, le 11 mai, il a été proclamé que les institutions scolaires sont de nouveau accessibles. Cependant, des dizaines d’écoles ont fermé leurs portes à causes des cas avérés de coronavirus récemment. Ainsi, les enfants s’apprêtent à entamer leurs études à la maison. Focus sur les informations reprises par Le Parisien.

La nouvelle n’est pas si surprenante mais quand même saisissante au fait du nombre recensé. Et pour cause, plus de 70 établissements scolaires ont été clos à cause des cas suspects ou avérés de coronavirus. Ce nombre de cas avérés implique la vigilance des habitants dans les pays européens. Alors que la France a entamé les semaines de déconfinement progressif depuis le 11 mai, le risque lié au coronavirus frôle toujours le quotidien de la population.

Révision nécessaire des mesures barrières

Suite aux  annonces de cas évalués ou avérés de l’épidémie de coronavirus, des dizaines d’écoles ont cessé les cours afin de préserver la capitale santé des élèves. Le fait s’est déroulé uniquement une semaine ayant suivi l’annonce du gouvernement vers le déconfinement progressif. La déclaration n’est cependant pas surprenante de la part de Jean-Michel Blanquer qui déclare que c’était « inéluctable », d’autant plus que la statistique est lourde. 70 établissements ont décidé de clore leurs portes, le 18 mai. La raison ? Des cas suspects et avérés de coronavirus dans les établissements, un fait à l’origine de la décision de fermeture de ces dizaines d’écoles.

Appelle à la vigilance

De son côté, Jean-Michel Blanquer tape du poing sur la table lorsqu’il est question de mesure restrictive et profitable pour les écoles. Ainsi, il a allégué la « nécessité d’être strict » avant d’avoir rassuré la population pour ne pas s’effrayer. Il déploie des propos réconfortant ses concitoyens et que les transmissions sont spécifiquement considérées en dehors des écoles. D’ailleurs, le ministère déploie que les 70 écoles closes ne présentent pas de corrélation au cas de contaminations recensées. En parallèle, les transmissions ne cessent d’œuvrer dans l’Hexagone.

Plus qu’un cas recensé à Nice et à Roubaix

Quelques nombres d’établissements scolaires ont été fermés à cause d’une contamination au coronavirus repéré à un de leurs ressortissants. Il s’agit d’un cas dans la ville de Nice, notamment à l’école privée Nazareth. D’après le rectorat sur place, les conséquences des « cas contacts » devraient trancher à propos de la réouverture qui aura lieu les semaines suivantes. Quant au cas des villes à Roubaix, des écoles au nombre de sept sont closes dans le but de prévenir la contamination, à raison, la présence d’un cas avéré. Lors de son explication, le rectorat a déployé que la personne testé positif au coronavirus est un enfant « accueilli au sein du service minimum d’accueil » dans la région.

Apaiser les parents

La mesure à titre préventive est établie, cependant, cela n’exige pas la fermeture des écoles primaires et des lycées quand un cas est suspecté. Il s’agirait d’un principe pour rassurer les familles des élèves ainsi que les instituteurs, invoque Marie-Louise Fort, maire d’une municipalité à Yonne. Avant d’ajouter : On procède à une nouvelle désinfection entre aujourd’hui et vendredi. En tant qu’élus de proximité, c’est à nous de dire que tout va bien. Cette dernière a soutenu plus de 25 établissements scolaires qui ont été fermés dans la localité.

Et la date du 25 mai ?

Comme l’indique l’Express, les écoles dans l’Hexagone sont toujours condamnées le 25 mai à cause des nouveaux cas de coronavirus attestés. Les écoles sises à la Villeneuve-d’Ascq dans le Nord, fait partie de ces nombres d’écoles fermées, notamment un établissement e primaire et de maternel. Par ailleurs, un collège à Toulouse est aussi concerné par un cas testé positif au coronavirus, mais tout de même la classe de maternelle et de primaire dans le Gard et la Charente.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend