Depuis presque 20 ans de vie commune, Jan ne savait pas que « son épouse était en réalité un homme » – Recettes en Famille

Depuis presque 20 ans de vie commune, Jan ne savait pas que « son épouse était en réalité un homme »

by Emma

« J’ai épousé un homme, une personne de même sexe que moi ». Si jamais vous étiez à la place de cet homme ; qu’est-ce-que vous auriez fait ? Jan, originaire de Flandre n’a su le vrai sexe de « son épouse » qu’après 19 ans de vie commune. Cette histoire remonte à presque une décennie et recommence en Venezuela, en Colombie, en Argentine, en Nicaragua, en Pérou, Porto Rico, en Brésil et sur d’autres plusieurs pays. Tour d’horizon sur cette découverte bouleversante.

Jan a connu Monica après 2 divorces poignants. L’homme est alors tombé fol amoureux d’elle, une jeune femme qui s’occupe de l’enfant de sa sœur. Aussitôt, l’Indonésienne et le Belge se sont unis par le lien du mariage et ont vécu ensemble. Mais 19 ans de cela, un des proches du couple dévoile un scandaleux fait. Il dévoile la vérité en plein jour et annonce que Monica est en réalité un homme. Les spectateurs sont d’abord restés perplexes mais à la fin, c’est ce qui a trainé la vie du couple jusqu’à un divorce.

Comme l’affirme Jan,

« Mon monde s’est écroulé en quelques secondes, se rappelle le pensionné. Je me sens comme si j’avais été violé pendant près de 20 ans ».

Monica est en effet transsexuel car il a suivi des chirurgies qui consiste à abolir tous ses traits masculins. La transformation a réussi, que même l’homme qui l’ait épousé n’a rien remarqué. Jan a juste devant lui une femme ravissante qui illumine sa vie depuis de longues années.

« C’était une femme très attirante. Elle était entièrement femme, n’avait aucun trait masculin. Je ne me suis jamais posé de questions. Elle faisait tout pour me cacher la vérité. Même durant nos rapports je n’ai rien remarqué », avoue-t-il.

C’est là que Jan essaie de revenir en arrière et de comprendre pourquoi Monica consommait des pilules. En outre, son épouse dit qu’elle ne voulait pas avoir d’enfant. Un autre détail qui échappe à Jan, mais que celui-ci a jugé sans importance avant, est que son épouse ne sait pas repasser les linges depuis qu’ils vivaient ensemble.

Dévasté, Jan a dévoilé que son partenaire a l’habitude de fréquenter des hommes moins âgés que lui dans des bistros à Anvers.

Après que l’homme ait demandé à sa partenaire la véracité de l’histoire, Monica a fini par avouer. Jan a par la suite découvert au fil du temps que certains de leurs proches étaient déjà en connaissance de cause.

Il serait judicieux de rester vigilent à certains faits qui nous échappent dans la vie. Ne vous fiez jamais aux apparences.

Transidentité et souffrance intense

Psychologiquement, un transgenre peut se trouver sous l’emprise d’une vive souffrance de jour en jour, sans parler de l’incompréhension qui définit parfois l’acceptation de ces traits sexuels. Dans un rapport relatif à ce sujet, Erik Shneider, psychiatre et psychothérapeute, annonce qu’un enfant sur 500 était transgenre. En effet, ces enfants sont nés avec un sexe non compatible avec leur sentiment d’appartenance, chose qui les contraint à vivre des situations terrifiantes. Les enfants transgenres ne peuvent fuir la honte et l’anxiété tout au long de leur vie, à en croire à un écrit paru sur le site de New York Times. Les critiques et jugements de la société peuvent amener ces personnes à dissimuler une identité qui les caractérise réellement. C’est d’autant plus le cas lorsque cette identité va à l’encontre de la valeur familiale et des normes préétablies.

Il y a fort longtemps, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait considéré la transidentité comme une pathologie psychiatrique mentale à part entière. Mais actuellement, ce trouble n’est plus associé à une affection mentale.