Découvrez les signes annonciateurs de la lèpre – Recettes en Famille

Découvrez les signes annonciateurs de la lèpre

by Emma

Grand nombre de la population mexicaine ont subi des signes de la lèpre et divers cas ont été observés dans des Etats différents. Parmi eux à Quintana Roo, les patients de cette maladie infectieuse extériorisent des signes symptomatiques inquiétants. On vous dit plus.

La lèpre est découverte pour la première fois vers 600 ans avant Jésus Christ. Il s’agit en réalité d’une maladie chronique microbienne qui se transmet par attouchement. Pour l’heure, elle ne s’attaque qu’aux contrées tropicales mais plusieurs cas ont été attestés au Mexique selon un article repris par le Heraldo Mexico. La lèpre développe chez son sujet des symptômes spécifiques qui, à terme sont à l’origine d’une mutilation.

Le Mexique est au rouge

Alors que la pandémie de Coronavirus vient à peine d’apaiser,  une autre maladie infectieuse envahit le Mexique. Les victimes de ce pays situé en Amérique Latine sont nombreuses et les cas risquent de proliférer. Quintana Roo fait partie des territoires atteints de cette maladie. En réalité, ce patients sont atteinte de la Lèpre, une épidémie qui a vu le jour vers les 600 ans avant Jésus Christ.

A l’instar du Covid-19, la lèpre se transmet par des gouttelettes provenant de la bouche ou du nez. Lorsqu’il y a contact avec une personne diagnostiqué de cette maladie, elle se transmet directement. Ce qui la différencie de la maladie provenant de la Chine, c’est qu’elle est susceptible de provoquer une amputation des membres.

A cet effet, le ministère de la Santé au Mexique tire la sonnette pour alerter les habitants. L’entité en question préconise de prôner une « surveillance épidémiologique avec un examen tous les six mois ». Cela implique de constater les infections hâtivement dans le but de prévenir les effets néfastes de cette contamination.

La lèpre c’est quoi ?

La lèpre provient du bacille Mycobacterium leprae. C’est une maladie très infectieuse malgré son processus de développement qui s’avère lent chez le patient. Les experts distinguent deux types de lèpre, notamment la lèpre paucibacillaire, qui implique jusqu’à 5 dommages insensibles au niveau de la peau et multibacillaires impliquant pas moins de 5 lésions cutanées également insensibles.

Les patients diagnostiqués de la forme de lèpre baptisée « lépromateuse » peuvent transmettre la maladie aux autres. La raison ? Ils éliminent les bacilles, des bactéries sous forme de baguettes, par le biais de leur nez et de leur bouche. Sachez que les vecteurs de transmission des bactéries sont la salive de la personne infectée. Une mauvaise hygiène constitue un facteur à risque principal de cette maladie.

Les principaux caractéristiques de la lèpre

D’après les informations de l’OMS, 216 106 cas avérés de la lèpre ont été dénombrés. Il s’agit d’une statistique à une échelle mondiale. La différence de cette pathologie aux autres maladies transmissibles, c’est sa lenteur d’évolution. En cause, les symptômes peuvent se développer 5 ans, voire 20 ans après avoir été contaminés. En contractant la maladie, les yeux, la peau mais aussi les nerfs périphériques du patient peuvent être atteints.

Alors que la lèpre a commencé à se propager depuis des années, les experts ont développé un traitement à cet effet. Les patients peuvent bénéficier du traitement nommé polychimiothérapie. A défaut de traitement à temps, la lèpre risque de provoquer des dommages irréversibles au détriment des tissus infectés.

Les principaux symptômes de la lèpre non contagieuse

Puisque la lèpre peut développer de manière sournoise jusqu’à une décennie, elle peut être à l’origine d’une mutilation des membres. Comme annoncé dans un article de Doctissimo, cette maladie peut engendrer une sécheresse cutanée, des démangeaisons ou encore des lésions de la peau et peut insensibiliser la peau, à terme.

A ce dernier stade, la peau du patient ne pourra plus sentir le froid, la chaleur ni la douleur. Si le patient remédie à temps à cette maladie, elle pourra disparaitre au bout de deux ans. Durant l’année suivante, les médecins pourront attester la guérison du patient.

Si le patient franchit le cap de ses symptômes initiaux, la maladie dont il est question peut basculer vers l’affection dite tuberculoïde. Il s’agit d’un trouble qui engendre des fourmillements et d’une anesthésie dans une phase primitive. Ces premiers signes peuvent être suivis de troubles trophiques, d’une détérioration de l’ossature, d’une fonte des muscles, d’une kératite mais encore d’une sensation de brûlure.

Parmi les signes précurseurs, des affections nerveuses sont perçues le plus fréquemment. Afin de remédier à cette maladie, Jacinto Convit s’est consacré à un travail acharné.

Les symptômes de la lèpre contagieuse

A la différence de la lèpre dite tuberculoïde, la lèpre dans sa forme contagieuse développe chez le patient, des symptômes plus avancés. Ces derniers peuvent se traduire par des lépromes, des lésions visibles de la peau ou non palpables qui se caractérisent par des bavures infiltrées et luisantes.

Ces lésions cutanées peuvent se manifester sur le front, le menton, les oreilles. On peut tout de même les voir sur les arcades sourcilières ou sur d’autres membres. Au cours de sa propagation, la cloison nasale est susceptible de s’effondrer du fait de l’accumulation infectieuse et hémorragique. Par ailleurs, la lèpre contagieuse est à l’origine de répercussions sur le système neurologique notamment des névrites hypertrophiques et douloureuses.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend