De nouveaux symptômes du Covid-19 sur les enfants, vigilance pour les parents !

Dès le préliminaire à cette crise sanitaire, les informations médiatiques invoquent que les enfants ne sont pas à risque de la contamination comparés aux adultes. Les répercussions de la pandémie ne se trouvent pas allégées, ce n’est que l’esprit qui demeure davantage calme. Cependant, ces derniers temps, la communauté scientifique a repéré des signes spécifiquement relatifs aux enfants et qui seraient liés au nouveau coronavirus. Nos confrères du Figaro relayent les informations qui y sont relatives.

Cette nouvelle dramatique enclenche une alarme à l’échelle internationale puisque les enfants présentent des symptômes qui seraient liés au nouveau coronavirus. Ce signe symptomatique est sûrement relatif au Covid-19 et qui se ressemblent au syndrome de Kawasaki. Cette maladie rarissime naquit à Londres, au Royaume Uni et auquel le ministre de la Santé, Matt Hancock déployait un avertissement.

Une propagation qui s’étend à Paris

Au début, le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock avise la menace au détriment des catégories de bas âges. Il déploie, « C’est une nouvelle maladie qui, selon nous, peut être causée par le coronavirus ». Ensuite d’ajouter « Nous ne sommes pas sûrs à 100 % parce que certaines des personnes qui l’ont contractée n’ont pas été testées positives ». Durant son discours, le ministre énonce que le syndrome ne touche que peu de nombre d’enfants. Il demeure toutefois crédible que cela soit relatif au Covid-19 malgré sa rareté.

Le service sanitaire local, donc britannique accentue l’avertissement sur les signes comme des inflammations cardiaques, des maux de ventre ou encore des troubles d’estomac, lors d’un discours de NHS England. Dans ce même sens, le Pr Russel Vinner, président du Royal College of Paediatrics and Child Health rassure la communauté anglais en annonçant, « Nous savons qu’un très petit nombre d’enfants peut devenir gravement malade du Covid-19, mais c’est très rare ».

D’ailleurs, à Paris, l’hôpital Necker alertait ces derniers temps contre cette maladie. Ainsi, le centre de référence des maladies cardiaques congénitales complexes, le M3C-Necker déploie, « Il est devenu clair depuis environ 3 semaines qu’un nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant fréquemment une défaillance circulatoire avec des éléments en faveur d’une myocardite ». D’après les propos du Figaro, les médecins auraient dénombré plus de 20 cas dans la capitale de France.

Une maladie relative au syndrome de Kawasaki

Damien Bonnet du M3C-Necker détermine la maladie comme « une forme incomplète de la maladie de Kawasaki » et qui infecte particulièrement les enfants. Puis il accentue l’alerte en déployant que la maladie est « à caractère épidémique… cruciale dans une période où l’activité programmée est susceptible de reprendre et à l’heure du déconfinement ».

Quant au Pr Isabelle Kone Paut, elle définit les sujets fréquents de la maladie, « Ce sont des enfants qui ont entre 2 à 10 ans, qui n’ont pas d’antécédent notable, et pas de maladie chronique ». Depuis près d’un mois, le professeur jalonne une croissance d’enfants admis en réanimation et ajoute « C’est une alerte que nous prenons très au sérieux en France, nous lançons un signal, il faut être vigilant ». Dans un cas général, le cas extériorise une myocardite aggravé accompagné d’un symptôme du syndrome de Kawasaki.

De son côté, le Pr Alexandre Belot, rhumatologue et pédiatre à l’hôpital Femme, Mère Enfant à Lyon accentue sur le fait que « Rien ne permet aujourd’hui d’établir un lien entre la maladie de Kawasaki et le covid-19 ». Cependant, le Pr Damien Bonnet atteste que le service concerné prend des mesures adaptées au profit des enfants atteints de la maladie. Ce qui contribue à promouvoir le soin qui leur sont dédié, tout en sachant qu’un enfant est meurt au Royaume Uni.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Most Popular

To Top

Send this to a friend