De bonnes actions par une femme-chef du Malawi – Recettes en Famille

De bonnes actions par une femme-chef du Malawi

by Emma

De nos jours, Theresa Kachindamoto est considérée comme une grande héroïne. En effet, cette femme est une héritière des chefs de village de la région de Monkey Bay situé au Malawi. Elle est également la dernière dans une famille de douze enfants. La jeune femme à travaillé comme secrétaire d’un collège dans la ville pendant 27 ans. Et finalement, elle est devenue, le chef principal de son village. Lorsqu’elle a pris le pouvoir, elle a directement mis à exécution la mise en fin des mariages des enfants.

Kachindamoto, est une maman de cinq enfants. Devenir le chef de son village avait été une surprise pour elle parce qu’elle habitait dans une autre ville. Elle était populaire et avait une bonne réputation, ce qui lui a conduit à être choisie pour être chef de son village. Elle a donc expliqué aux Nations Unies que même si elle le veut ou non, être chef de son village reste son travail.

Le fait de marier des enfants est une pratique qui n’est pas désapprouvée dans son village de manière sociale. Toutefois, il s’agit d’une pratique qui a été rendue illégale en 2015. À cause des difficultés financières de la famille, le mariage des enfants est toujours resté populaire. Elle est donc rendue légale si un des parents le consent.

Depuis qu’elle était au pouvoir, la femme-chef voulait absolument abolir cette tradition. Elle trouvait que marier les enfants en étant aussi jeune, leur privait de leur enfance. C’est avec le cœur brisé qu’elle voyait les jeunes filles qui avaient à peine 12 ans en compagnie de leurs maris ainsi que leurs enfants. Comme elle était chez d’une communauté qui regroupe 900 000 personnes, Kachindamoto avait annulé près de 1 500 mariages d’enfants. C’est un chiffre qui a été rapporté par les Nations Unies. Puis, elle a envoyé chacune des filles qu’elle a sauvées se faire scolariser.

Des organisations ont été mises en place au Malawi, afin de donner des conseils aux familles qui sont au Malawi afin que chaque famille puisse très bien s’occuper de leurs filles. Au Malawi, on connait un taux de pauvreté très élevé. Et plus de 50 % des filles de ce pays se marient avant même d’atteindre leurs 18 ans.

Beaucoup de jeunes filles au Malawi rencontrent des problèmes pendant leur accouchement, à cause de leur jeunesse. Plusieurs parents ont protesté, mais cela n’a pas arrêté la maman de cinq enfants. À cause de son travail, elle a même fait face à des insultes, des menaces de mort mais elle n’a jamais reculé et ne compte pas le faire. Elle va, jusqu’à son dernier souffle, se battre pour cette pratique.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend