Coronavirus : les chercheurs ont annoncé que le port de masque pourra encore se prolonger sur plus d’un an – Recettes en Famille

Coronavirus : les chercheurs ont annoncé que le port de masque pourra encore se prolonger sur plus d’un an

by Emma

Les conséquences de la pandémie partout dans le monde à engendrer la mort de milliers de personnes, partout dans le monde depuis son apparition. Ces résultats désastreux ont conduit les autorités sanitaires, avec les gouvernements dans chaque pays à préconiser le port de masque. Surtout en ces périodes de déconfinements progressives, cette mesure est sans équivoque pour tout un chacun. Avec les études et les recherches faites par les scientifiques, partout dans le monde, il en est sorti un résultat déconcertant sur le temps qui reste à porter ces masques. En effet, d’après une interview sur Today, d’un de ces chercheurs on aura encore à porter ces masques de protections, pendant « au moins un an ».

Le principal moyen de transmission, de la maladie tant redoutée, est par les gouttelettes de salive des malades.  Donc quand ces derniers vont éternués ou toussés, ils vont laisser échapper le virus pour se transmettre sur une autre personne ou des surfaces à contaminer. Ainsi, avec un contact ultérieur, de ces surfaces atteintes par le virus, une personne saine peut éventuellement contracter le Covid-19. En plus, la difficulté de dépister la maladie est encore accru, car elle peut se confondre avec les signes de la grippe, mais aussi il existe des personnes qui sont contaminés mais qui ne montre aucun symptôme. De ce fait, dans plusieurs pays, on adopte des déconfinement progressif, accompagné par certaines mesures, incluant le port de masque. D’après Shan Shoe-Lin, maître de conférences à l’Université de Yale dans le Connecticut, les gens “vont devoir porter des masques jusqu’à ce qu’il y ait un vaccin.”

La nécessité du masque pour avoir une vie sans confinement

Le port de masque porte maintenant à confusion, car il y a eu un débat comme quoi, cette méthode était obsolète. Cependant on y revient dessus actuellement pour effectuer à bien le déconfinement. D’après le ministre de la santé, Olivier Véran le 21 mars : “une personne qui marche dans la rue pour aller faire ses courses n’a pas besoin de porter un masque, parce que le virus se transmet essentiellement par les mains”. Par contre, quelques semaines plus tard, il a expliqué que la France “doit être capable de produire des masques pour des personnes qui ne sont pas soignants”, et il a aussi ajouté que le but est de proposer à tout le monde de porter une protection”. Jean François Mattei, le président de l’Académie de Médecine a aussi affirmé que : “Lorsqu’on se trouvait dans une pénurie de masques chirurgicaux, FFP2 et autres, destinés à des personnes prioritaires notamment dans les établissements de santé et pour les infirmières et médecins libéraux, on ne voyait pas comment recommander le port du masque pour la population”, et il a encore ajouté : “c’est une sécurité supplémentaire qu’il faut proposer à la population”. Envisagée comme une mesure à prendre pour sortir du confinement, le masque pourrait être obligatoire pour tous.

Le port du masque pendant un an ?

D’après les déclarations sur Today, par l’Immunologiste Soe-Lin le port de masque va encore s’étaler : “jusqu’à ce que vous receviez un vaccin”. Pour l’experte, la distanciation sociale peut être complexe à respecter, mais le port du masque reste une mesure accessible à tous. Le directeur de Yale Institute for Global Health, Saad Omer a aussi ajouté que cette méthode de protection va encore perdurer : « même lorsqu’un vaccin sera découvert ». Ainsi, pour expliquer ses dires, il a compris que lorsque le vaccin sera là, il ne pourra être dispensé à tout le monde simultanément. En plus, il a évoqué que le port de masque par tout le monde sera moins chère financièrement que de fermer les écoles, les sociétés ou d’autres institutions.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend