CONTRE LES POUX : DES SOLUTIONS NATURE, MAIS REDOUTABLEMENT EFFICACES !

Le répulsif, pour éviter la contamination

C’est quoi ?

Niveau : facile.
Coût : moyen (entre 2 et 3 €).
Temps de fabrication : 5 min + 2 semaines de repos.

Il existe plusieurs plantes qui éloignent les insectes, et tout particulièrement les poux : le romarin, la lavande, le clou de girofle, l’arbre à thé, le géranium rosat, le citron, le neem margousier…
Je vous propose ici ma recette naturelle antipoux, bien moins coûteuse qu’un produit du commerce, et surtout tellement moins nocive pour l’environnement comme pour nos chères têtes blondes !

Recette

Dans un vaporisateur de 200 ml, mélangez :

− 150 ml de vinaigre blanc ;
− 50 ml d’eau déminéralisée ;
− 50 gouttes de HE de romarin verbénone ;
− 50 gouttes de HE de lavande fine ;
− 50 gouttes de HE de géranium rosat ;
− 50 gouttes de HE d’arbre à thé.

L’idéal est de réaliser cette préparation 15 jours avant de façon à ce que le mélange vinaigre-eau s’imprègne bien des odeurs et vertus des huiles essentielles.

VARIANTE : CHACUN SES GOÛTS !

Si vous n’aimez pas l’odeur ou que vous souhaitez varier un peu, vous pouvez changer en testant avec les huiles essentielles préconisées en début de recette. Il vous suffit de conserver la proportion de 200 gouttes d’huiles essentielles pour 200 ml de mélange vinaigre-eau.

Comment l’utiliser ?

Pulvérisez sur les cheveux, bonnets et écharpes pendant les périodes à fort risque de contamination. Ce mélange se conserve sans problème. Gardez toutefois le flacon à l’abri de la lumière ou dans un flacon au verre teinté pour éviter que les huiles ne s’altèrent.

À NOTER !

Ne pas utiliser sur les enfants de moins de 3 ans.

L’antipoux, en cas de contamination

C’est quoi ?

Niveau : facile.
Coût : faible (– de 1 €).
Temps de fabrication : immédiat !

Les traitements conventionnels pour tuer les poux sont tous basés sur l’extermination par empoisonnement, ce qui n’est pas sans risque pour la personne qui l’applique, celle qui le garde sur la tête et les nappes phréatiques lorsque le traitement est rincé.

En plus d’être agressifs pour les poux, ces produits le sont aussi pour nos cheveux qui sont vite abîmés par la répétition des traitements, pas toujours efficaces.
Le principe du traitement naturel est d’asphyxier ces petits indésirables en les enduisant d’une substance grasse que tout le monde a dans sa cuisine, qui ne coûte presque rien, qui est sans danger même sur les nourrissons et qui en plus rend les cheveux beaux : l’huile !

Comment l’utiliser ?

1) Choisissez une huile lourde comme l’huile d’olive.
2) Enduisez très copieusement toute la chevelure du crâne jusqu’aux pointes de façon à ce que tous les poux qui pourraient être présents soient enduits.
3) Mettez tous les cheveux sous un bonnet de piscine ou, à défaut, sous une couche de film alimentaire pour empêcher l’air de circuler.
4) Laissez poser 1 h 30.
5) Coiffez pour faire glisser les lentes, qui se décrochent très bien grâce à l’huile.
6) Faites 2 ou 3 shampooings classiques pour bien laver le surplus d’huile.

Mon conseil malin : En parallèle, pensez à laver draps et oreillers à plus de 60 °C, puis, une fois les lits refaits au propre, pulvérisez une brume d’oreiller (voir recette p. 94) composée d’huiles essentielles de romarin verbénone, de lavande fine et de géranium rosat (7 gouttes de chaque).

LE PETIT + MALIN

On peut éventuellement mélanger l’huile d’olive avec de l’huile de neem margousier qui est un insecticide naturel (en vente sur Internet ou en magasin bio). Dans ce cas, réservez l’application aux enfants à partir de 3 ans et aux adultes.

 

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend