Comment mettre fin au syndrome des femmes épuisées « d’avoir à penser à tout » ? – Recettes en Famille

Comment mettre fin au syndrome des femmes épuisées « d’avoir à penser à tout » ?

by Sarah

Avez-vous le sentiment de devoir sans cesse vous organiser pour assurer le bon fonctionnement de
votre foyer ? C’est le syndrome des femmes épuisées, une charge mentale générée par la sensation
d’avoir à penser à tout.

Les femmes actives sont les plus concernées. Il est en effet beaucoup plus stressant de penser à la
fois à faire fonctionner son foyer et à assurer toutes les tâches qui lui sont confiées à son lieu de
travail.

Nicole Brais, chercheuse à l’Université Laval de Québec nous l’explique : « On appelle charge mentale
ce travail de gestion, d’organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et
constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chaque membre de la famille et la
bonne marche de la résidence ».

Il est possible de lutter contre ce syndrome des femmes épuisées. Pour cela, le couple doit y faire
face ensemble. Il ne s’agit pas, une fois de plus, de dresser une liste de tâches à faire à son conjoint.
Mieux vaut lui faire comprendre le volume des travaux domestiques qui doivent être faits et le
responsabiliser. Sa participation aux tâches ménagères doit se faire naturellement, spontanément.

« Si nous voulons changer les choses, il nous faut laisser plus de marge de manœuvre aux hommes
pour qu’ils apprennent par eux-mêmes », explique Nicole Brais. « S’ils n’aident pas assez dans les
tâches ménagères, ce n’est pas uniquement de leur faute. Nous sommes tout autant responsables de
les avoir infantilisés ».

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend