Comment distinguer l’hypothyroïdie du l’hyperthyroïdie et comment les prévenir à temps ? – Recettes en Famille

Comment distinguer l’hypothyroïdie du l’hyperthyroïdie et comment les prévenir à temps ?

by Emma

Tout d’abord avant de pouvoir répondre à cette question qui nous taraude la tête, il faut que nous ayons une notion sur la thyroïde. Ce dernier est une petite glande qui ressemble à un papillon situé sur le cou, et derrière lui se trouve le larynx et la trachée. Son rôle est la production des hormones riches en iode dans le sang, aux fins de stabiliser de multiples mécanismes de fonctionnement dans l’organisme. Cependant, il peut s’avérer que le travail de la glande soit mis en échec par des problèmes hormonaux qui se produit. Pour avoir plus d’informations sur la différence entre l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie, continuez à lire.

Les problèmes de la thyroïde se manifestent par des signes qui sont très distinctes. Dans le cas où le rôle de cette glande est perturbé, on pourra observer des troubles qui ne sont pas facile à percevoir.

Comment pouvoir distinguer les signes de l’hypothyroïdie ?

Selon les statistiques, dans l’Hexagone on a recensé aux environs de 3 millions de malades de l’hypothyroïdie. Cette dernière se produit lorsque les deux hormones suivantes sont insuffisantes dans le corps : la thyroxine (T4) et la tri-iodothyronine (T3). La sécrétion de ces deux hormones est la conséquence de la présence d’une autre hormone qui est produit par le cerveau qui se nomme la TSH. Ainsi, voici les symptômes qui seront présentent lors d’une hypothyroïdie :

1. Fatigue intense et qui devient intempestif

Ce premier signe est très spécifique de la maladie

2. Des problèmes de concentration et d’apprentissage

Quand on observe une hypothyroïdie chez une personne, le système nerveux est l’un des organes à être atteint de cette maladie. Ainsi, des désagréments au niveau du cerveau sont perceptibles : des troubles de mémoire et des troubles de la concentration.

3. Des troubles du sommeil

Malgré la fatigue, la personne peut parfois avoir du mal à bénéficier d’un sommeil de qualité. Son corps finit par en pâtir et divers troubles et maladies peuvent en résulter.

4. Une frilosité excessive

L’hypothyroïdie peut s’accompagner d’une sensibilité accrue au froid et d’un besoin de se couvrir même en cas de température douce.

5. Des crampes musculaires

Le manque d’hormones thyroïdiennes peut aussi engendrer des contractions involontaires et douloureuses des muscles.

6. Une bradycardie

Lorsque l’organisme ne reçoit pas assez d’hormones thyroïdiennes, le cœur bat plus lentement que la normale.

7. Une sécheresse cutanée

L’hypothyroïdie est souvent la source de la sécheresse de la peau, mais il permet aussi à ce dernier d’avoir une peau pâle.

8. Des cheveux et des ongles secs et fragiles

Lors d’une hypothyroïdie, les cheveux et les ongles sont les premiers à en pâtir. A cause de la maladie, ces derniers peuvent devenir très fragiles.

9. Une prise de poids inexpliquée

Si l’appétit ne change pas lorsque le corps manque d’hormones thyroïdiennes, la prise de quelques kilos supplémentaires est souvent constatée. Auquel cas, inutile de suivre des régimes drastiques qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre santé. Il est essentiel de consulter un médecin et de se tenir un régime alimentaire sain et équilibré.

10. Un transit intestinal ralenti et une constipation

L’hypothyroïdie peut également engendrer une moindre fréquence des selles puisque le système digestif fonctionne plus lentement.

11. Des règles irrégulières

Chez le genre féminin, l’hypothyroïdie est souvent manifestée par des cycles menstruels qui se trouvent perturbés et donc les règles de celles-ci sont devenues irrégulières à force de subir l’hypothyroïdie.

Comment peut-on observer les signes de l’hyperthyroïdie ?

Pour cette maladie, en opposition avec l’hypothyroïdie, il y a sécrétion excessive des hormones thyroïdiennes dans l’organisme. Dans ces conditions, les symptômes suivants seront au rendez-vous :

1. Une tachycardie :

Quand la production en masse des hormones thyroïdiennes se produit, les mouvements du cœur se fait excessivement, et des palpitations peuvent se produire. Les patients sont en mesure de sentir leur cœur battre, et un essoufflement pourra se produire même avec un effort moindre.

2. Une intolérance à la chaleur :

L’hyperthyroïdie entraîne des troubles de la régulation de la température de l’organisme. Ainsi, la personne ne tolère plus la chaleur et transpire excessivement. Elle peut ressentir des bouffées de chaleur et avoir les mains moites.

3. Des troubles de la concentration, du sommeil et de l’humeur :

La sécrétion excessive d’hormones thyroïdiennes s’accompagne aussi de troubles du système nerveux. Une hyperactivité peut être constatée, entraînant des troubles du sommeil, des difficultés à focaliser son attention sur un projet quelconque mais aussi une nervosité et des sautes d’humeur. La personne peut se sentir anxieuse et frôler la dépression dans certains cas.

4. Des selles fréquentes :

L’hyperthyroïdie est une maladie qui va augmenter le nombre de fois où vous allez faire la grosse commission

5. Une fatigue inexpliquée :

Dans le cas où la personne est atteinte de cette maladie, la fatigue s’explique par l’épuisement par la forte production des hormones concernées dans le corps.

6. Une faiblesse musculaire :

Non seulement l’hyperthyroïdie peut engendrer une forte fatigue mais aussi des douleurs dans les muscles.

7. Une perte de poids soudaine :

L’hyperthyroïdie peut également causer une perte de poids brutale, parfois de plusieurs kilos par semaine, sans perte d’appétit.

8. Des règles moins fréquentes :

En cas d’hormones thyroïdiennes excessives dans le sang, les règles peuvent devenir moins fréquentes et moins abondantes.

9. Des troubles de la libido :

En effet, cette maladie peut entraîner des problèmes de manque de désir sexuel.

10. Une peau sèche et des cheveux cassants :

L’hyperthyroïdie est la source des sécheresses de la peau, mais aussi de la perte des cheveux.

Comment peut-on prévenir des problèmes de la thyroïde

Aux fins de dire à dieu aux problèmes des hormones thyroïdiennes, il existe des méthodes préventives pour y parvenir.

  1. Avoir une alimentation équilibrée

En complément à cela, il est recommandé de consommer du poisson 2 à 3 fois par semaine. D’ailleurs, d’après une étude, les personnes qui consomment du poisson vivent plus longtemps et en meilleur santé. En effet, le poisson contient de l’iode, un oligo-élément qui joue un rôle essentiel au niveau de la glande thyroïde. On retrouve de l’iode également dans les brocolis, les artichauts, le chou-fleur ou encore le jaune d’œuf.

  1. Consommer des suppléments en zinc et en sélénium:

Les aliments riches en  oligo-éléments comme le zinc et le sélénium sont les bienvenus pour prévenir contre les troubles de la sécrétion des hormones thyroïdiennes, car ils participent au bon fonctionnement de la thyroïde.

  1. Pratiquer une éducation physique régulière:

Des efforts physiques réguliers et fréquents sont la source de la bonne régulation de l’hormone issue de la thyroïde.

Par contre il faut prévenir le corps des suivants : le tabac, le stress, l’exposition aux rayons radioactifs, et les substances chimiques. Ces facteurs sont considérés comme des ennemis de la thyroïde et peuvent entraver son fonctionnement.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend