Classée dans les records de femmes les plus obèses de la planète, elle décide d’enfanter et perdre des poids – Recettes en Famille

Classée dans les records de femmes les plus obèses de la planète, elle décide d’enfanter et perdre des poids

by Emma

Grossesse et obésité ne concordent pas toujours. La raison ? C’est parce que les amas de graisses dans le corps sont susceptibles de dégénérer la membrane fœtale. Tel est le cas de cette femme ayant 300 kilos qui décide d’avoir un bébé, mais elle doit se transformer avant d’être future maman. Le Daily Mail relaye la deuxième partie de l’histoire de la femme la plus obèse du monde.

Le premier épisode ayant parlé de la femme la plus obèse de la planète a fait le tout du web en ce temps. Monica Riley, âgée de 29 ans profite des chocolats à volonté pour décrocher son objectif de 450 kilos et en avec l’encouragement de son partenaire Sid. Il lui prépare des plats regorgés de 8 000 calories chaque jour comme des milk-shakes à 3 500 calories. L’une et l’autre partie du couple se sentent bien avec les rondeurs de Monica et cela ne fait que booster leur fantasme mutuel.

Le rêve de devenir parent est plus fort pour le couple

A l’heure où Monica apprend de sa grossesse, le rêve de devenir maman d’un bout de chou envahissait l’objectif initial. La raison est que la vie de l’enfant importe d’autant plus. Le rêve qui semble superflus a donc été vaincu par le désir superflu d’atteindre les 450 kilos. Elle entame des séances de perte de poids tout en étant déjà enceinte et effectivement, elle perdait 90 kilos jusqu’à la date d’accouchement.

Monica se rend compte du danger imminent à sa vie et à celle du bébé et cela est à l’origine de sa grossesse. En outre, la future maman a accouché par césarienne puisqu’elle n’a pas réussi à mettre au monde son enfant par voie basse. Le bébé était dans un état respiratoire critique à savoir que son ventre atteint les 33 semaines.

Comme elle l’annonce, « Ma petite fille était connectée à tous ces fils et à l’oxygène et je ne comprenais pas ce qui se passait, je savais juste que lorsque je voyais ses petites joues et ses mains, j’étais très heureuse. »

Un nouveau choix, une nouvelle raison de vivre

Alors que la jeune maman était fière de son ancienne décision dans la vie, elle est aujourd’hui en train de traverser une autre destinée qui exclue l’obésité tant envoûtée. Monica a comme nouvel objectif de perdre 110 kilos, actuellement. La route sera quand même longue, cependant elle ne renonce rien pour sa fille et se sent revigorée de confiance.

En outre, la femme de Sid s’est fait une promesse d’élever sa fille en suivant une ration alimentaire équilibrée et un mode de vie en concordance avec santé. Elle annonce, « Peut-être qu’à Halloween, nous la laisserons manger un bonbon ou deux, mais nous voulons qu’elle mange des fruits et des légumes pendant qu’elle est jeune ».

Elle ne revient plus à sa décision et se transforme en une femme pleine de persévérance qui se souci de son avenir à court et à long terme. D’ailleurs elle prône le bon et le meilleur pour la vie de sa fille.

Quels sont les dangers du surpoids pour une femme enceinte ?

Dans cette partie, le déroulé de l’article sera de démêler le vrai du faux sur ce sujet délicat qui tracasse toutes les futures mamans en surpoids. Le docteur Géraldine Grauzam-Rebot, médecin généraliste spécialisée en nutrition et micro-nutrition humaine interpelle pour éclaircir les risques. « Les femmes obèses ont 3 fois plus de risques que les femmes d’IMC normal de souffrir de sévères complications pendant leur grossesse » déclare-t-elle.

Il existe alors d’innombrables menaces du surpoids qui affolent les femmes enceintes, dont :

  • La pathologie diabétique relative à la gestation à 5 fois plus grave ;
  • Une hausse de l’hypertension ;
  • La planification ou l’urgence de l’accouchement par voie césarienne ;
  • L’entrave du péridural est fort probable ;
  • Des encombrements du flux sanguin ;
  • Le fœtus prématuré ;
  • La macrosomie fœtale relative à l’obésité de la future maman ;
  • La difformité congénitale du bébé.

Le Dr Géraldine conseille par ailleurs qu’il est nécessaire pour une femme en période de grossesse de consommer 1 500 calories chaque jour afin d’optimiser l’épanouissement fœtal. L’experte ajoute aussi qu’il est primordial de revoir les habitudes alimentaires et d’adopter un régime nutritionnel adapté.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend