Charlotte Sapwell a construit son tiny house à 8 000 € après s’être trouvée sans logement – Recettes en Famille

Charlotte Sapwell a construit son tiny house à 8 000 € après s’être trouvée sans logement

by Emma

Alors que cette mère célibataire s’est trouvée seule avec deux enfants, elle a pu construire sa propre maison sans s’endetter.

Charlotte Sapwell, 27 ans a mis fin à son mariage. Alors, après le divorce, elle a pris en charge ses deux enfants. La maman célibataire n’a aucun moyen de contracter un emprunt bancaire alors elle a décidé de faire les choses autrement. Avec un peu plus de 8 000€ en main, elle a construit une maison pour y vivre avec les deux petits.

En attendant, elle a dû emménager chez ses parents avec les deux enfants, mais elle souhaitait véritablement vivre sous son propre toit. D’ailleurs, Charlotte voulait être libre de tout engagement financier.

Au bout de cinq mois, Charlotte avait mis de l’argent de côté pour bâtir sa petite maison dans la cour de son grand-père. Cependant, durant des mois, Charlotte et ses fils, âgés respectivement de deux et six ans, ont vécu dans une maison sans les équipements essentiels. Ce n’est qu’en 2017, jusqu’à la fin des travaux qu’ils ont commencé à vivre convenablement.

De son côté, le grand-père l’a aidée en lui prêtant de l’argent. Il lui a aussi fournit l’espace dans sa cour pour construire sa tiny house. Ainsi, Charlotte a pu s’en sortir grâce à sa générosité.

Etes-vous prêt de voir l’intérieur de cette petite maison ?

La maison est composée de trois pièces, dont la chambre des garçons, une salle d’eau et la pièce principale incluant la chambre de Charlotte et un coin cuisine. Ce qui la rend très fière est de voir ses enfants vivre dans leur propre espace privé. En plus, ils ont également aidé à la construction du logement.

La construction de cette petite maison est plus une nécessité qu’une activité distrayante. Mais en conséquence, la mère célibataire a été inspirée par cette expérience pour se lancer dans un projet analogue. Par la même occasion, elle encourage vivement les autres gens qui souhaitent aussi créer leur propre habitation.

« Mon conseil est de ne pas avoir peur de commencer petit, vraiment nous n’avons pas besoin de beaucoup de choses », affirme Charlotte.

Puis de poursuivre, «Un prêt hypothécaire plus petit signifie tellement de possibilités, vous apprenez à vraiment apprécier ce qui vous entoure. Je n’aurais jamais pensé réussir à construire ma propre maison et encore moins aimer le faire. »

En 2018, elle a réussi à vendre une jolie petite maison décorée et ne cesse d’encourager ce style de vie simple. Depuis, elle est persuadée qu’on n’a pas forcément besoin de dépenser une fortune pour mener une vie heureuse. Elle s’amuse également qu’un espace plus petit signifie moins de ménage !

Ce mode de vie hors du commun inspire toujours les autres gens même si le logement a été conçu il y a cinq ans de cela. Les mères célibataires font face à un quotidien difficile parce qu’elles prennent en charge des tâches qui semblent impossible à faire toute seule. Cependant, elles peuvent bien s’occuper de leurs enfants à la fois financièrement et émotionnellement or que c’est un travail qui se fait principalement à deux.

Entre le travail, l’éducation des enfants et le ménage, la mère a très peu de temps pour elle, voire aucun. Alors, elle finit parfois épuisée tant physiquement qu’émotionnellement.

Difficile qu’elle soit, cette épreuve peut tout de même être particulièrement stimulante.

A chaque difficulté surpassée, un sentiment de fierté nait en elles. En outre, cette expérience dégage du potentiel qu’elles ne pensaient même pas réaliser.

Dans cette histoire, Charlotte ne pensait pas être capable de bâtir sa propre maison alors qu’elle l’a bien fait. C’est grâce à son travail acharné et l’aide de ses proches, notamment de ses enfants qui l’ont aidé à la construction de la petite maison.