Cette femme découvre un message d’adieu émouvant laissé par son mari mort de coronavirus – Recettes en Famille

Cette femme découvre un message d’adieu émouvant laissé par son mari mort de coronavirus

by Emma

La crise sanitaire du coronavirus fait plusieurs morts dans le monde entier. Le mari de Katie est un et elle se retrouve seule à cause de la Covid-19 qui a emporté son bien aimé. Le défunt a pu laisser une lettre d’adieu sur son téléphone avant de partir.

Les victimes du coronavirus ne cessent d’augmenter dans le monde. Tel est le cas de cet homme âgé de 32 ans qui a été hospitalisé durant des mois et a été sous oxygène durant 20 jours.

Katie Coelho, son conjointe, est restée auprès de lui tout au long de la lutte mais elle était partie pour se reposer chez elle et peu de temps après, son mari péri. De ce fait, elle a été contactée par une infirmière qui l’a annoncé la mort de son mari.

Elle regrette son départ

Il était trop tard, que Katie ne pouvait plus revenir à l’hôpital avant que son mari ait rendu l’âme à cause d’un arrêt cardiaque.

Endeuillée, cette femme déclare « Ils m’ont emmené dans sa chambre où il gisait dans son lit. Il n’avait pas l’air paisible et je n’arrêtais pas de dire « je suis désolée » ».

Un message d’adieu émouvant

C’est après avoir appris l’événement douloureux que Katie Coelho fait une découverte qui va apaiser sa peine. Quand le femme a été renvoyée chez elle emmenant avec elle un sac en plastique qui contenait les affaires de Jonathan, elle prend le téléphone de son conjoint et c’est là qu’elle découvre des photos de famille accompagnées d’une note qui ne manquera pas de l’émouvoir.

On peut lire dans le message de Jonathan : « J’ai tellement de chance. Cela me rend si fier d’être ton mari et le père de Braedyn et Penny. Katie, tu es la personne la plus attentionnée que je n’ai jamais rencontrée. Tu es vraiment unique en ton genre. Veilles à ce que tu vives la vie avec bonheur et avec cette même passion qui m’a fait tomber amoureux de toi. Te voir être la meilleure des mamans pour les enfants est la meilleure chose que je n’ai jamais connue. »

Durant une interview avec CNN, elle se met dans la peau de son mari en assurant de pas savoir si elle serait en mesure d’avoir la force d’émettre un message d’adieu à sa famille en étant en lutte contre la maladie, de s’assurer qu’ils savaient à quel point elle les affectionnait et à quel point elle était heureuse avec eux.

Il y a 7 ans, ils se sont retrouvés au collège, là où leurs routes se sont croisées. Katie avait subi deux fausses-couches et ensuite un traitement in vitro avant d’enfanter sa fille de 10 ans nommée Penny et son fils de 2 ans nommé Braedyn.

Infecté par le covid-19

Son mari est testé positif au coronavirus, le 23 mars si celui-ci était en contact avec un patient de Covid-19 deux jours avant cela. Ses premiers symptômes se sont développés en commençant par une perte de goût et de l‘odorat, suivi par des troubles d’estomac, une toux sèche et des céphalées.

Le dernier jour om le couple se sont unis date du 29 mars, avant le soir où Jonathan écrit la lettre d’adieu sur son téléphone. Le lendemain, il a été sous oxygène et ne s’a plus repris sa conscience.

« La douleur que nous ressentons est indescriptible. Tout nous a été volé. Mon cœur n’est pas brisé mais fracassé. Mes enfants et moi vivrons le reste de nos vies sans Jonathan et je ne sais pas comment nous allons y arriver », confie la maman de deux enfants.

Faire son deuil

Surmonter l’épreuve du deuil est une période exterminatrice qui laisse des marques impérissables dans la vie. Le fait de perdre un proche enlève le désir de regagner le parcours de la vie. Pourtant, les rails de l’existence doit poursuivre. A l’exemple du cas de Katie qui a perdu son mari, père de deux enfants.

Au fil du temps, la vie devient de plus en plus dure en prenant en charge des enfants, toute seule. Toutefois, la personne est livrée à elle-même en remettant en question le sens de la vie et d’essayer de savoir si la vie reprendra sa route. Pour de faire, il faut savoir instaurer tous les moyens de son côté.

Selon la psychothérapeute Rosette Poletti, l’idéal serait de se fier à ses proches dans cette situation, notamment en cas de vulnérabilité outrée.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend