Cette femme de 107 nous partage son secret pour vivre longtemps – Recettes en Famille

Cette femme de 107 nous partage son secret pour vivre longtemps

by Emma

La Française Jeanne Calment a détenu des records de longévité, car elle a atteint l’âge vénérable de 122 ans. Elle a vécu longtemps et est restée en bonne santé. Le secret peut étonner plus d’un. En effet, elle n’attribue pas sa longévité à une alimentation saine ou la pratique d’une activité physique. Pour cette femme, le secret est assez inhabituel et amusant. Découvrez les explications dans l’article suivant.

Pour bien vieillir, n’attendez pas d’être à un âge avancé pour avoir une alimentation équilibrée et avoir une activité physique soutenue régulière. Cette femme de 107 ans a un autre secret à part une excellente hygiène de vie. Il y’a fort à parier que son « motif » de longévité vous fasse vous esclaffer. Même à son âge, cette femme de plus d’une centaine d’années adore la vie et fait beaucoup de choses qui la passionnent.

Une vie active

Née à New York, cette femme âgée de 107 ans  est  Louise Signore est née à Harlem en 1912. Elle a voulu marquer le coup pour son anniversaire et à invité plus de 100 personnes dans le centre communautaire de son quartier. Questionnée par les médias, la dame centenaire confie qu’elle a pu atteindre les 100 ans grâce à son tempérament actif. Louise aime danser, jouer au bongo et déguster des plats italiens. Un secret insolite est aussi à l’origine de sa longévité.

Un secret insolite

Quand Louise Signore confie son secret, l’auditoire s’esclaffe. En effet, elle pense que sa longévité est due au fait qu’elle ne s’est jamais mariée. Elle poursuit encore son célibat. Il faut tout de même signaler que les membres de cette famille ont une espérance de vie très longue. En effet, la cadette a elle aussi dépassé la barre des centaines d’années en arrivant à 102 ans.

Un régime méditerranéen

Louise  est aussi une personne qui aime manger des petits plats, sûrement dus à ses origines italiennes. La gastronomie de la Botteest selon elle celle qui  lui procure un plaisir incommensurable, mais aussi une bonne santé. « La nourriture de mon pays d’origine est bonne. Louise a été élevée de manière à apprécier les bons repas. Elle a donc banni le soda et les gâteaux. Dans ses plats habituels, elle retrouve huile d’olive, le poisson, les légumes et les grains entiers. Cette alimentation est sûrement à l’origine de sa santé de fer.

« Plus d’inconvénients que d’avantages »

La dame soutient que le célibat est sûrement ce qui lui a permis de vieillir plus sereinement. D’ailleurs, elle n’est pas la seule a soutenir cela. En effet, Jessica Gallan, une Écossaise de 109 ans, explique également sa longévité au fait qu’elle ne se soit jamais mariée. « Nous devons toujours rester à l’écart des hommes, car ils apportent généralement plus d’inconvénients que d’avantages ». Cela donne beaucoup d’espoir aux personnes célibataires.

Pas de place à l’ennui

Il arrive que certains associent le célibat à l’ennui et à la prostration, l’avis de Louise Signore âgée de 107 ans en est tout autre. Il n’y a pas de place de morosité dans la vie la centenaire. Elle n’hésite pas à croquer la vie à plein dentier.  Elle poursuit même qu’elle se crée des activités chez elle. « Je fais du sport et il m’arrive encore de danser ! Elle termine ensuite toutes ses journées au Bingo.

Comment bien vieillir ?

Néanmoins, même avec l’histoire de Louise Signore, il n’est pas nécessaire de rester célibataire afin de bien veillir. L’important est seulement de prendre soin de son capital santé.  Pour cela, il faut seulement consommer des aliments hautement nutritionnels et pratiquer une activité physique régulière. La pratique de loisirs ainsi que le maintien d’un lien social sont aussi indispensables.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend