Ces 4 signes indiquent que vous souffrez de trouble rénal – Recettes en Famille

Ces 4 signes indiquent que vous souffrez de trouble rénal

by Emma

Avant de pouvoir réussir à traiter une maladie des reins, assurez-vous de repérer tôt ses symptômes. A un stade précoce, ces maladies transmettent des signes qui avertissent de leur existence, chose à prendre au sérieux pour éviter le coup fatal. Découvrez les 4 symptômes qui indiquent une maladie rénale et auxquels il faut rester alerte.

La majorité des gens associent ces signes à d’autres maux et troubles courants, c’est pourquoi on ne les prend jamais au sérieux. On pense qu’il s’agit simplement d’un petit mal passager et sans danger.

A l’instar des autres organes vitaux de l’organisme, les reins sont chargés de nombreux rôles essentiels à une bonne santé. Parmi eux : l’évacuation des toxines, la filtration du sang, les fonctions hormonales, la régulation de tension artérielle, etc. En sus, les reins garantissent l’équilibre hydroélectrolytique du sang et de l’ensemble du corps,  par l’excrétion d’urine et par la filtration du sang.

2 à 3 millions de Français, de tous les âges, endurent des maladies rénales mais plusieurs d’entre eux le méconnaissent. D’une manière générale, les maladies rénales ne transmettent de symptômes que lorsqu’elles sont à un stade avancé, c’est pourquoi ce trouble est diagnostiqué tardivement.

Quelles sont les causes des maladies rénales ?

Les maladies rénales acquises, congénitales ou héréditaires finissent par entrainer des dysfonctionnements de ces organes. Les causes sont diverses, notamment des troubles du système immunitaire, des infections ou des composés toxiques dédiés aux reins présents dans certains médicaments. De surcroît, certaines pathologies comme le diabète et l’hypertension sont susceptibles d’augmenter le risque de développer une maladie rénale.

En principe, les signes de maladies rénales ne peuvent quasiment pas être repérés mais certains symptômes doivent nous avertir.

1.      Lombalgie

Une sensation de douleur au bas du dos peut traduire une maladie rénale, notamment lorsqu’elle se localise au niveau du côté sur lequel vous dormez. Cette affliction signale que le rein associé à ce côté connait une lésion. Ce mal est généralement accompagné de douleur lors de la miction.

2.      Trouble de la peau

Les maladies rénales peuvent se manifester par des démangeaisons de la peau ou par un dessèchement.

A l’instar du foie, les reins se chargent d’éliminer les toxines qui envahissent le corps. Toute maladie qui met à mal les reins peut facilement provoquer des problèmes relatifs à la peau, par exemple des éruptions cutanées.

3.      Enflures sur différentes parties du corps

Le gonflement sur certaines parties corporelles fait partie des symptômes d’une maladie rénale. C’est parce que les déchets qui devront être évacués par les reins s’accumulent dans l’organisme, d’où les gonflements.

4.      Couleur d’urine anormale

Une insuffisance rénale change la couleur de l’urine en plus foncée. Par ailleurs, sa texture peut tout de même changer : l’urine peut devenir plus mousseuse et plus concentrée. A ce stade, la maladie nécessite une prise en charge médicale dans l’immédiat.

A RETENIR

L’insuffisance rénale peut engendrer une anémie. Les reins se chargent du processus de détoxification de l’organisme et du transport de l’oxygène vers les globules rouges à travers l’érythropoïétine, hormone naturelle. Sauf que des reins endommagés ne peuvent plus produire cette hormone, d’où le développement d’anémie.

Facteur de risque d’une maladie rénale

Le cadmium, un métal plus nuisible que le plomb, peut être remis en cause quant aux maladies rénales. Cette substance peut s’accumuler dans l’organisme, plus précisément dans les reins et dans le foie. Il s’agit en effet d’une matière souvent utilisée dans l’industrie. Le plomb est présent dans la fumée de cigarette. La consommation de céréale et d’autres aliments non bios expose aussi le  corps au plomb, ce composant toxique.

Des astuces pour prévenir les maladies rénales

Première chose à faire est d’éloigner à tout prix les facteurs de risque, les fumées de cigarette mais aussi d’éviter le plus que possible les usines industrielles.

Ensuite, il serait judicieux de renforcer le système immunitaire en suivant un mode de vie sain pour protéger la santé des reins, comme :

  • privilégier une alimentation saine (des fruits et légumes issus de cultures biologiques) ;
  • pratiquer des activités physiques régulièrement ;
  • s’hydrater suffisamment, soit 2 litres par jour.

Les étapes de diagnostic d’une maladie rénale

Le médecin préconise généralement la prise de sang pour mesurer la créatinine sanguine ou l’urée, des liquides qui sont normalement évacuées à travers les reins. Si les derniers rencontrent des problèmes de santé, l’urée s’accumule dans le sang.

Le test de bandelette urinaire consiste à repérer les traces de sang ou d’albumine dans l’urine, chose qui indique tous les deux, un problème relatif aux reins.

La biopsie rénale a comme principe de prélever des parcelles du rein pour les analyser et diagnostiquer l’évolution de la maladie.

La mesure de la tension artérielle est très importante. Dans ce sens, une pression artérielle trop élevée pourrait être liée à une maladie rénale.