Ce nouveau dispositif permet aux employés de respecter la mesure de distanciation sociale – Recettes en Famille

Ce nouveau dispositif permet aux employés de respecter la mesure de distanciation sociale

by Emma

Selon la CFDT, une entreprise conçoit un appareil qui permet aux salariés de ne pas se rapprocher lors su travail quotidien. Ainsi, le comité social et économique (CSE) est sensé avoir une réunion la semaine prochaine.

 “C’est complètement anxiogène et déresponsabilise à la fois les salariés”. C’est la société suédoise Essity qui envisage de partager à ses salariés un boîtier qui sonnerait lorsqu’ils se rapprochent. Cependant, cette décision impute une certaine faute à la CFDT, syndicat numéro un du groupe.

A l’instar du dispositif qui évite les chiens d’aboyer, c’est une sorte de collier qui émet un son de 85 décibels dès que la distanciation physique fait défaut.

Selon Christine Duguet, déléguée syndicale CFDT, c’est un concept qui permet aux salariés de se souvenir des règlements. Puis d’ajouter, néanmoins, les salariés n’ont connu une contamination jusqu’à présent. “Il y a la procédure des agences régionales de santé, tous les cas sont déclarés, les gens sont placés à l’isolement…” dans le but de devancer aux éventuels risque de contamination.

La déléguée syndicale révoque “une atteinte aux libertés individuelles” qui compromet le choix des salariés. Elle ajoute par la même occasion : “Ces boîtiers vont finir dans les poubelles ou rester dans les casiers, c’est n’importe quoi”.

En somme, la société de production de diverses marques de mouchoirs en papier, de serviettes hygiéniques, serviettes à usage unique, de couches et de cotons démaquillants compte 2 500 salariés en métropolitaine. Cependant, Christine Duguet invoque un souhait qui repose sur le renforcement de sécurité des salariés.

Pour se défendre, la société affirme que le “boitier” ne comporte aucun système de géolocalisation et aucune information personnelle n’est collectée. Toutefois, le dispositif reste alors inactif dans les sanitaires, au restaurant d’entreprise et à l’infirmerie.

La société Essity explique, “Avec ce système, le référent Covid du site aurait la possibilité d’alerter des cas contacts potentiels de manière plus rapide et exhaustive”. Sauf que ce propos est contredit par Christine Duguet, “puisqu’on nous dit que les boîtiers ne sont pas nominatifs”.

“Nous on pense que derrière, après le Covid, on pourrait continuer à utiliser ce système pour la sécurité, on craint que ça finisse mal”, craint la déléguée syndicale en décriant les salariés déjà abattus de la maladie. De surcroît, la nouvelle mesure ne fait qu’amplifier les soucis des salariés.

En guise de réponse, la société Essity déploie que “les modalités de fonctionnement seraient à déterminer avec les instances représentatives du personnel”. La société met en avant le dialogue déjà en cours concernant l’établissement de cet appareil dans plus d’un site du groupe installé en Europe.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend