Ce gorille remercie l’homme qui lui a sauvé la vie en l’embrassant – Recettes en Famille

Ce gorille remercie l’homme qui lui a sauvé la vie en l’embrassant

by Emma

Cette image captivante a fait le tour de la Toile et nous comprenons pourquoi ! Un animal embrasse passionnément l’homme qui lui a sauvé des chasseurs. La photo d’un gorille des basses terres dans les bras d’un homme a remporté le lauréat du Prix du choix populaire pour le photographe de l’année de la faune 2018.

La photographe Jo-Anne McArthur a eu la chance de photographier le portrait intime après le sauvetage du gorille des mains des chasseurs. Ces derniers avaient l’intention de les vendre pour la viande de brousse.

Le groupe Ape Action Africa a sauvé la peau de Pikin le gorille avant de le mettre sous sédatif lors de son transfert d’une enceinte à une autre. En cours de route, l’effet des sédatifs s’est atténué alors Pikin s’est réveillé dans la voiture. Mais dans la grande surprise de tous, elle est restée calme dans les bras d’Appolinaire Ndohoudou, l’homme qui a consacré sa vie à la protection de la vie des gorilles au Cameroun.

Dans ses explications, McArthur annonce :

« Je suis tellement reconnaissant que cette image ait un écho auprès des gens, et j’espère que cela nous incitera à nous préoccuper un peu plus des animaux. Aucun acte de compassion envers eux n’est jamais trop petit (…)

Je documente régulièrement les cruautés que les animaux endurent entre à cause de l’homme, mais parfois, je suis témoin d’histoires de sauvetage, d’espoir et de rédemption. C’est le cas de l’histoire de Pikin et Appolinaire, un beau moment entre amis. »

McArthur a de quoi en être fier ! Sa photographie a remporté la finale de People’s Choice Award devant les 24 autres finalistes.

Chaque année, le Concours de photographie a lieu au Natural History Museum de Londres. Même les autres participants ont également été très impressionnés par cette photo attendrissante.

« L’image inspirante de Jo-Anne est un symbole du pouvoir de l’humanité pour protéger les espèces les plus vulnérables du monde et façonner un avenir plus durable pour la vie sur notre planète », dixit le directeur Sir Michael Dixon.

« Des photographies comme celle de Jo-Anne nous rappellent que nous pouvons faire une différence et que nous avons tous un rôle à jouer dans la réduction de notre impact sur le monde naturel » conclut Michael Dixon.