Ce garçon de 11 ans découvre une personne enterrée dans le sable et n’a pas attendu pour la déterrer – Recettes en Famille

Ce garçon de 11 ans découvre une personne enterrée dans le sable et n’a pas attendu pour la déterrer

by Emma

L’héroïsme n’a pas d’âge. Ce garçon de 11 ans en est une preuve vivante lorsqu’il a vu une petite fille enterrée dans le sable. Il a tout de suite passé à l’action pour sauver la vie de cette personne qui n’avait plus que sa tête à l’extérieur. Focus sur les faits.

Lorsque Alyssa une petite fille de 5 ans jouait sur la plage, elle était exposée à un risque de mort imminent. En fait, elle a été enterrée vivante dans le sable qui s’est effondré sur elle-même. Elle a eu de la chance puisque Connor Fitz-Gerald, un garçon de 11 ans lui a sauvé la vie, lorsque celui-ci a fréquenté le lieu. Le héro a même mis en pratique la RCR (réanimation cardiorespiratoire). La jeune fille a été épargnée du danger avant l’arrivée des ses parents.

Le scénario invoque d’ailleurs l’importance de connaitre les gestes de premiers secours, on n’est jamais à l’abri des dangers dans la vie. C’est aussi le cas du jeune étudiant qui a sauvé son camarade étouffé grâce à la manœuvre Heimlich.

La petite fille ne pensait pas que la grotte s’effondra

D’autres enfants jouaient à creuser des grottes de sable avec Alyssa et elle s’est glissée sous la cavité en pensant que cela tiendra. Selon KSBW 8, tout le sable s’est effondré sur elle après être glissée dedans.

Soudainement, sa grotte s’est écroulée jusqu’à l’enterrer totalement. Elle s’est coincée dedans durant des minutes et a fini par s’évanouir. Sur les lieux il n’y avait que des enfants à ce moment de détresse.

En passant dans les parages, Connor est tout de suite passé à l’action. Le petit héro a commence par la retirer du sable avant de passer à la réanimation cardiorespiratoire. En même temps, les autres enfants qui y jouaient se sont empressés à chercher de l’aide.

« Elle a été enterrée juste là. J’ai vu son sac et j’ai commencé à creuser ici parce que c’est là que se trouve sa tête. Les filles sont venues en courant, alors je l’ai sortie, je l’ai traînée un peu hors de la colline, et j’ai commencé à pratiquer la RCR » relate Connor lors de son interview.

Lorsque le petit Connor portait Alyssa, il sentait que son corps était mou. Ses yeux et sa bouche étaient remplis de sable. Les signes montraient qu’il devait passer à l’action au lieu de patienter et attendre les adultes venir. Connor affirme qu’il avait appris ce geste de sauvetage en regardant la série policière NCIS.

Aucune preuve n’atteste si le petit futé a bien effectué le geste de sauvetage comme il se doit pour sauver la petite fille. Partout dans le monde, il existe de héros, comme ce petit garçon qui a épargné la vie de sa sœur et d’un chien lors d’un incendie.

Le maire de la ville a salué l’acte de Connor

A un si jeune âge, la majorité d’enfants auraient hésité à faire quoi que ce soit pour sauver la fillette. Par contre, ce héro ne s’est retourné devant rien.

Le père de ce dernier lui a été vraiment reconnaissant en raison de son courage. Lorsque Connor était en plein acte, son père lui a aidé et celui d’Alyssa a contacté rapidement une ambulance.

Arrivés sur les lieux, les équipes de sauvetage ont été reconnaissant de la bravoure de Connor envers Alyssa. Maintenant, la fille se porte à merveille malgré le traumatisme qu’elle a vécu.

Bruce Delgado, maire de la ville, a tout de même salué l’acte salvateur de Connor. Il affirme avoir été impressionné par une telle preuve de vaillance en annonçant qu’à l’occasion de leur prochaine réunion du conseil, il consacrera un moment pour honorer le garçon sa bravoure.

La pratique de RCR ou RCP (réanimation cardio-pulmonaire)

Selon le Figaro, dans le cas où arrêt cardiaque survient, donc quand la personne ne respire plus ou qu’elle est inconscient, le RCR ou RCP est de mise. Dans un premier temps, il est essentiel de vérifier si la personne bouge encore et s’il ne réagit plus à un bruit ou à au toucher.

En réalité, le RCP favorise la circulation du sang oxygéné dans le but d’alimenter le cerveau ainsi que les organes vitaux jusqu’à ce que les secours arrivent. Ainsi, la fonction cardio pulmonaire du sujet aura le temps de rétablir.

Cet acte de sauvetage rassemble deux pratiques, dont les compressions thoraciques par le biais de massages cardiaques ainsi que le bouche-à-bouche qui est une ventilation artificielle. Par ailleurs,  la pratique d’un DAE (défibrillateur automatisé externe) est tout de même opérante pour éviter des dommages cérébraux irréversibles. Ce qui différencie la réanimation d’un adulte et celle d’un enfant ce sont les gestes à adopter, leur impact et la cadence de chaque pratique.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend