Ce faon orphelin croit que la poupée de chasse était sa mère et s’est allongé juste à côté – Recettes en Famille

Ce faon orphelin croit que la poupée de chasse était sa mère et s’est allongé juste à côté

by Emma

Sur cette image, le bébé faon se niche dans une poupée qui est une cible qu’il confond à sa mère.

En effet, si l’ONG « AnimaNaturalis » a mis en ligne sur les réseaux sociaux ce scénario, c’est afin de donner matière à réflexion sur l’impact de la chasse sur la vie des petits animaux.

De la famille des cervidés, les cerfs, les chevreuils, les orignaux et les rennes vivent dans de nombreux types d’écosystèmes. Ces herbivores peuvent vivre en forêts, dans les toundras, les marécages mais aussi dans les déserts et ils sont accoutumés à l’environnement où ils s’installent.

D’après la mise à jour en 18 décembre 2021 du site chasse passion, la scène est écartée de la réalité car la photo été postée par un chasseur archer de haut niveau aux Etats-Unis. Il avait publié la photo originale en juin 2019.

« J’étais de retour dehors pour tirer et c’est ce que j’ai trouvé. J’ai reculé et laissé le bébé seul. Peu de temps après, il a rejoint sa mère et est parti au trot dans les bois ! Vous pensez qu’il a senti qu’il était avec sa mère, ou que c’est juste une coïncidence qu’il se soit retrouvé là ? » atteste-t-il.

La chasse est l’une des ennemis principaux de plusieurs espèces animaux dans le monde et elles sont menacées d’extinction. Mais cette dernière est aussi à l’origine de la dégradation de la nature, leur habitation de prédilection.

Comme une grande majorité de gens, à chaque fois que nous croisons un cerf ou un chevreuil, nous avons tout de suite en tête l’histoire réalisée par David Hand, James Algar et Samuel Armstrong. Il s’agit du film « Bambi » qui dure 1h08m et a connu le jour en août 1942. Cela remonte déjà à presque 80 ans !

La naissance de Bambi fait le bonheur des animaux qui vivaient dans la forêt, eux qui considèrent le père du nouveau-né, le cerf, comme le plus vénéré de la contrée. Il a par la suite grandit et a noué une relation amicale avec différentes espèces. Surnommé « Prince de la forêt », il apprenait à marcher, à comprendre des sentiments complexes, comme l’amour, et donc les choses élémentaires.

Disney s’est référé de l’histoire du livre « Bambi, une vie dans les bois », mis en œuvre par Felix Salten. Dans l’animation, tout s’est écroulé lorsque le petit faon voit sa mère se faire massacrer par des braconniers de la région. Il avait alors sollicité l’aide de ses compères et avait rassemblé beaucoup de courage pour pouvoir surmonter les rudes épreuves. Tout cela  du fait d’un dégât causé par les humains.

La publication de photo d’un faon, à l’initiative de l’ONG « AnimaNaturalis », allongé près d’une poupée de cible de chasse n’a pas manqué d’attiser une pile de réactions sur les réseaux sociaux. L’objectif est d’essayer d’encourager la réflexion sur la chasse et ses conséquences, à savoir que plusieurs petits orphelins sont sans défense et cette aléa se la vie les rendant de plus en plus vulnérables dans leur environnement.

L’endroit exact de ce fait reste méconnu, mais on pense que le petit faon est devenu orphelin car sa mère a perdu la vie après avoir reçu un tir des chasseurs de la région ou qu’elle s’est heurtée contre une voiture. En voyant le faon niché dans la poupée cible, on voit une certaine ironie qui accompagne l’image, mais elle montre surtout la vulnérabilité du petit face au drame.

En réalité, il a confondu le mannequin cible en bois avec sa mère alors le pauvre animal se trouve allongé près de cette maquette conçue pour les entrainements de tir. En voyant l’animal sans défense et tout seul, il existe une certaine similitude entre la réalité et le film, parce que les deux animaux ont été privés de protection maternelle.

Un animal, comme une personne humaine, a besoin de beaucoup de temps avant d’être autonome. Un animal a besoin d’assez de temps pour apprendre capable à survivre dans la forêt. D’ailleurs, ses chances sont beaucoup plus réduites lorsque l’aide de la mère n’est plus présente. Comme les cervidés sont des mammifères, ils se nourrissent principalement de lait maternel, un aliment qui contribue considérablement à leur bon développement et à leur croissance.