Bonne nouvelle pour les fêtards : Cette machine améliore l’état d’ivresse de manière accelérée – Recettes en Famille

Bonne nouvelle pour les fêtards : Cette machine améliore l’état d’ivresse de manière accelérée

by Emma

Qui aurait pensé que l’ivresse pourrait être traitée un jour ? En effet, des scientifiques canadiens ont relevé le défi en créant un dispositif qui élimine l’alcool imprégné par le corps.

Il arriver de succomber à un verre de trop. Et le jour d’après, on a conscient des dégâts au détriment de la santé. Une journée désagréable infligée par la fameuse gueule de bois… Mais, récemment, des scientifiques canadiens ont conçu une machine pour le moins ahurissante. Il est toutefois préconisé de consommer avec pondération.

Les spécialistes à l’origine de cette machine sont des ressortissants de l’université Health Network de Toronto. Ils se sont particulièrement focalisés sur une technologie anti-ivresse.

D’après les informations de Gizmodo, c’est une machine qui permet d’aspirer au sens propre du terme, l’alcool présent dans l’organisme.

A l’origine, la machine est destinée à aider les personnes en étant d’ivresse à « hyperventiler ». La machine est baptisée ClearMate en ayant comme fonction de chasser  l’alcool du corps de manière vraiment accélérée.

Sachez que le foie décompose l’alcool consommé mais ceci peut également être évacué par les sueurs. En outre, les poumons contribuent tout de même à éliminer naturellement l’alcool dans le corps.

Une machine qui repose sur la technique d’hyperventilation

L’hyperventilation, donc l’effet de respirer très rapidement, permet d’accélérer trois fois de plus, l’évacuation d’alcool. Pourtant, le sujet est susceptible de perdre conscience en réalisant cette technique sans assistance. La raison ? Le corps perd un excès de dioxyde de carbone lors du processus.

A cet effet, ClearMate tente de pallier à ce désagrément en mettant en place une réserve d’oxygène et de dioxyde de carbone, attaché à un masque. En réalité, la réserve de dioxyde de carbone contribue à maintenir le sujet sous un état optimal, donc il ne s’évanouira pas.

Les conducteurs peuvent notamment profiter de cette technique avant de reprendre le volant. En sus, le corps sera davantage apaisé le lendemain et pourra être épargné de la lourdeur de la gueule de bois.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend