Bercer son enfant surtout sur le côté gauche contribue à une origine évolutive intense – Recettes en Famille

Bercer son enfant surtout sur le côté gauche contribue à une origine évolutive intense

by Emma

Une mère qui berce son enfant le prend en général du côté gauche. Ce geste appelé biais de portage à gauche ne date pas d’hier. Les singes adoptent tout de même cette méthode. Selon le résultat d’une recherche, le biais, comme il est plus répandu dans le règne animal, recèle une explication évolutive profonde. Continuez à lire pour découvrir son secret.

Les jeunes mamans ont tendance à bercer le nouveau-né en le prenant du côté gauche, notamment au cours de la première semaine de naissance.

Les spécialistes suggèrent plusieurs essais de réponses. Certains considèrent que cela pourrait être dû au fait que la mère est gauchère ou droitière. D’autres affirment que le contact corporel permettrait au nouveau-né d’entendre le battement de cœur de sa maman. La réalité révèle quelque chose de beaucoup plus profond.

Le résultat d’une série d’analyses menée par l’Université d’État de Saint-Pétersbourg démontre qu’en tenant un bébé du côté gauche et face à face, la mère contribue à activer l’hémisphère droit. Ce dernier est impliqué dans des fonctions relatives à la communication et la création de liens affectifs. De plus, l’hémisphère droit est impliqué dans la reconnaissance faciale et dans le traitement spatial, de l’attention mais aussi de la mémoire.

Le Dr Yegor Malashichev, co-auteur de l’article paru sur le journal Nature explique :

« S’il n’y a pas de contact visuel, ou s’il est mauvais, il n’y a pas d’activation de l’hémisphère droit du nourrisson… l’hémisphère droit est responsable des interactions sociales ». Puis renchérit que « Toutes les espèces que nous avons étudiées ont démontré le biais latéral. Nous suggérons que ce biais est encore plus répandu et peut être une caractéristique de tous les mammifères, à quelques exceptions près. »

Les scientifiques ont analysé 11 espèces de mammifères différentes avant de sortir cette conclusion, dans quel cas ils ont étudié les mammifères où les bébés se déplaçaient à côté de leur mère. Résultat ? Les bébés animaux préféraient beaucoup plus rester à gauche. Cela peut impliquer que le fait de se trouver à gauche déclenche l’hémisphère droit de leur cerveau, à en croire aux experts.

Enfin, ces derniers affirment que le biais de portage à gauche est relatif à un concept plus primitif. « L’occurrence remarquablement cohérente de la latéralisation dans les interactions entre un nourrisson et sa mère indique qu’il s’agit probablement d’une caractéristique mammifère omniprésente d’origine évolutive ancienne ».