Histoires

Aujourd’hui j’ai pleuré. Pas à cause de la peur, mais pour un homme de 92 ans

Le coronavirus a déboulé comme un détraqué, qui a chamboulé le cours des emplois du temps préétablies de tout le monde. Ces chamboulements sont : les mesures de prévention, système de quarantaine, annulation des événements à forte influence partout, emploi du temps scolaire, et planning des emplois perturbés… Ces conséquences sont en plus, retrouvées dans tous les pays dans le monde. Par rapport à ces changements, il existe des conséquences farfelues dans la société. Comme les engouements des clients dans les rayons des supermarchés, même au détriment des besoins des personnes les plus vulnérables. D’après le témoignage d’une femme appelé Jess Goniu sur le site LoveWhatMatters, appelle à la responsabilité de  tout un chacun, avec l’histoire d’un vieil homme de 92 ans.

Il est à noter que la véracité de cette histoire est à démontrer, cependant la problématique qu’elle soulève n’est pas dénuée de sens. C’est pour relater le mauvais comportement, que la plus part des personnes montrent en dépit des incapacités des plus démuni, par rapport à la crise sanitaire dans le monde.

Un constat émouvant face à la peur qui occupe de plus en plus l’esprit des gens

Les masses médias, relatent de plus en plus les comportements irresponsables que montrent beaucoup de gens, dans les rayons des supermarchés. La réaction de panique engendrée par les individus, face aux contraintes des mesures de confinement, par rapport à la lutte contre la propagation du coronavirus, est inadmissible et dangereuse pour d’autres.

Très affectée par la situation, Jess Goniu a  voulu partagé une histoire sur le site Love WhatMatters. Elle appelle à la sagesse de tout un chacun, face aux mésaventures d’un homme de 92 ans, qui a été abasourdi par le fait de n’avoir trouvé aucun papier toilettes. Après avoir fait le tour de trois rayons, de grands supermarchés il n’a pu trouver ce qu’il voulait. Etant très déçu et atteint d’une grande dépression, le vieil homme lui aurait confié que même en temps de crise, il se souvient de la solidarité des gens à l’époque. “Je n’ai jamais eu vent d’une pénurie de papier toilette. On n’achetait pas ce dont on n’avait pas besoin. J’ai entendu dire que cela se produisait ailleurs mais je ne pensais que cela se produirait ici aussi. Je suis déçu de tous ces gens”.

En entendant ces dires, une cliente qui était non loin de là lui aurait proposé de l’aide, en lui donnant quelques un des papiers toilettes qu’elle avait pu amasser. Après le départ du Monsieur, Jess Goniu a fondu en larme, en s’écriant : “Cet homme n’a pas réalisé qu’il y avait une pénurie de papier toilette parce qu’il n’est pas sur les réseaux sociaux ou en train de regarder les infos 24h/24. Il essaie juste de vivre sa vie, une vie qu’il a apprécié pendant 92 ans”.

Les gens achètent sans compter

La peur et l’angoisse face à ce qui va arriver, vis-à-vis du coronavirus a entrainer tout le monde à acheter tout ce qu’ils trouvent dans le supermarchés, en guise de stock à l’avenir chez eux. Les cadis sont pleins, les rayons envahissent et la queue sur les caisses, la course a été lancée « à qui remplira le plus vite son cadis ». Les internautes ont très vite mis en relief la mesure de la situation, avec les vidéos et les photos qui montrent des rayons vides.

Un appel à plus d’humanité

En stockant des vivres et des produits pharmaceutiques, on devrait penser aux autres. Aux personnes dans le besoins, qui ne peuvent en faire de même, par le manque de capacité financière.

Dans ces mesures ou tout le monde est stressé, et contraint par les mesures de confinement, il faudrait aussi savoir pensé à ce qui sont les plus vulnérables d’entre nous. Pendant ces périodes de détresses, qui nous emmène à ne penser qu’à soi et à notre famille, il faudra aussi faire preuve de compassion, envers les personnes âgées et même les personnes qui présentent des handicaps.

Il est nécessaire que chacun ne soit victime de panique et de faire des actes irréfléchis, mais plutôt il faut avoir de l’empathie. L’histoire a déjà montré plus d’une fois que l’humanité n’a jamais triomphé par le biais de l’indifférent narcissisme.  L’appel est donc lancé pour plus d’altruisme et de bienveillance en ces temps difficiles, le monde en a grandement besoin !  Et il est de notre devoir à tous d’y veiller à titre personnel.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend