Histoires

Au Carrefour, une caissière est morte dramatiquement, à cause du Covid-19

Pendant que la plupart des citoyens sont confinés chez eux dans le but de diminuer la progression de la pandémie, d’autres restent dans leurs travaille afin que nous puissions survivre. Médecins, infirmiers, caissiers, boulangers, agents de la propreté, livreurs, pompiers et biens d’autres. Ils sont ce qu’on peut considérer comme « héros du quotidien » car ils ne cessent d’accomplir leurs devoirs même si leurs vies sont en jeu. Dans un rapport de BFM TV, il y aurait une caissière de la société Carrefour qui serait morte à cause du coronavirus.

Depuis que la pandémie a atteint la région de Hubei en Décembre 2019, 152 000 personnes ont été décelées et il y a eu 34 000 décès. Pour faire diminuer la progression de la pandémie, des règles strictes ont été imposés pour une meilleure protection de la population. Le confinement quasi-total est une des mesures prises, cela prend donc en compte la suspension de tout déplacement.

De nombreuses personnes sont alors passés au travail en ligne, d’autres qui exercent des emplois essentiels à la survie cependant, sont obligés de rester dans leurs travails quotidiens, à titre d’exemple, les employés dans les entreprises de l’alimentation risquent chaque jour de prendre contact avec le virus. Aicha Issoudène était la caissière et la déléguée CGT du magasin carrefour à Saint-Denis, et elle était une de ces personnes.

 « Un drame absolu »

Les détaillants d’Europes ont mis des enseignes qui confirment la mort d’Aicha Issoudène. Les supérieurs de la société carrefour lamente « un drame absolu » et affirment avoir créé selon France Info : « une cellule psychologique pour être auprès de ses collègues, qui sont très touchés ».

Aicha Issoudène âgée de 52 ans, à la fois caissière et représentante syndicale est la deuxième employée dans le secteur alimentaire à succomber face au COVID-19. Après ce drame, le syndicat du CGT a posté un tweet accusant les situations à laquelle travaille certains salariés : « Combien de salariés devront mourir au travail sans protections, sans masques ? Pour 1000 €, le prix d’une vie ».

Ce syndicat dénonce alors le groupe même si ça n’a pas été prouvée que la victime ait attrapé la maladie en plein travail. La confédération générale du travail ne donne pas non-plus raison à carrefour à cause du fait qu’ils prennent « des risques inconsidérés pour ses travailleurs », et cat il auraient choisi de « maintenir le brassage des foules dans les hypermarchés à la fermeture raisonnable ne serait-ce que temporaire de ses tiroirs caisses ».

Le LCI rapporte que dans ce magasin à St-Denis, les mesures de sécurités ne seraient pas

Outrepassés mais les clients affirment le contraire car selon un des clients : « Beaucoup de personnes ne font pas attention et ne respectent pas les normes, si vous regardez un peu, ça ne respecte pas la distance de sécurité, c’est un peu la pagaille, il faut dire ce qui est ».

On a mis en ligne une caisse, qui aurait pour but de servir d’aide aux frais d’obsèques pour les proches de la défunte caissière. Selon BFM TV, ce sera une obsèques assistée par peu de personne qui se déroulera prochainement.

Hommage à ces héros des temps modernes

Même si peu les remarques, ou même s’ils ne sont pas du tout remarqués, ces personnes luttent de jour en jour pour le bien commun. Qu’ils soient dans le secteur de la santé, des coursiers, des salariés des grandes surfaces et beaucoup d’autres dont on n’entend pas vraiment parler, ces personnes continuent de risquer leurs vies dans leurs travails pour que nous puissions survivre. La RATP a alors mis en place un projet dans le but de les aider et voilà comment ça fonctionne : écrivez un tweet avec un hashtag #Une ligne, votre message apparaitra alors avec tous les autres sur les écrans des gares et stations qui accueillent ces gens qui exercent encore leurs métiers en ces temps difficile. Ce projet, malgré le fait qu’elle soit magnifique est obsolète sans la participation de tous. Pour les aider à exercer leurs métiers sans que leurs vies ou celles des autres ne soient en danger, vous ne devez faire qu’une seule chose : rester chez vous.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend