Arrêt de soin du petit Archie, dans le coma à cause d’un challenge TikTok – Recettes en Famille

Arrêt de soin du petit Archie, dans le coma à cause d’un challenge TikTok

by Emma

Alors que les recours des parents d’Archie, âgé de 12 ans ont été rejetés par la justice britannique, l’arrêt de ses soins sont prévus prochainement. Les opinions sont mitigées au Royaume-Uni. On vous en dit plus.

Ces derniers mois, le « blackout challenge » est devenu célèbre sur le réseau social TikTok. Archie, un Britannique de 12 ans a levé ce défi de retenir son souffle jusqu’à évanouissement, comme le témoigne sa mère.

L’histoire s’est déroulée le 7 avril dernier. Archie a été retrouvé inconscient dans la maison de ses parents au Royaume-Uni. Les médecins ont décelé une lésion cérébrale très grave chez le garçon. Depuis, Archie a été admis aux urgences et n’est pas encore sortie du coma jusqu’à maintenant. On l’a maintenu dans un coma artificiel dans l’hôpital Iondonien.

D’après les personnels de santé, aucune amélioration ne sera possible face à cet état. Ils ont donc demandé un arrêt de soins. Cependant, les parents d’Archie ne sont pas prêts d’accorder leur autorisation. Hollie Dance et Paul Battersbee, les parents d’Archie, ont enchainé des recours en justice qui a divisé les Britanniques. De leur côté, l’avancée de l’événement est au centre de l’attention des médias.

Vers la fin du mois de mai, la justice britannique affirme :

S’il y avait la moindre possibilité que le traitement permette une amélioration, cela pourrait être proportionné et utile. Mais vu qu’ici le soin est futile, cela met à mal la dignité d’Archie, le prive de son autonomie et est à l’opposé de son bien-être.

Des recours non accordés

Tous les recours saisis par les parents devant le tribunal ont été déclinés un par un. Le 3 août, la Cour Suprême du Royaume-Uni a tranché pour l’arrêt des soins d’Archie à la mi-journée et ce, malgré l’initiative de la famille Battersbee de solliciter l’intervention de la Cour européenne des droits de l’homme.

Basée à Strasbourg, l’institution a débouté les parents en déclarant la requête comme irrecevable. En conséquence, Archie sera débranché bientôt.

Devant les médias locaux, la mère d’Archie déplore :

C’est tellement injuste. Le fait qu’en tant que parent, nous n’ayons aucun droit pour nos enfants. C’est dégoûtant. Je lui ai promis de me battre jusqu’au bout, et c’est exactement ce que j’ai fait.

Très régulièrement, Hollie Dance prend la parole devant les journalistes depuis le début de cette série de procédures.

Avec le soutien de son conjoint, la mère d’Archie confirme que son fils manifeste des signes de vie. Comme elle le décrit, elle le remarque au niveau de ses yeux et de la pression de ses doigts. En sus, les parents réclament à ce que les convictions religieuses du garçon soient considérées, sachant qu’une organisation religieuse soutient la famille.

Selon Hollie Dance, Archie, qui lui-même est fan de sports, se serait converti en voyant les sportifs prier avant de commencer leurs compétitions.

Pourtant, ces arguments sont irrecevables sur le point de vue médical. Ce lundi 1 er août, relayé par l’Agence France-Presse ou AFP, le juge Andrew McFarlane de la Cour d’appel explique :

Son organisme, ses organes et son cœur sont en train de s’éteindre.

Sept autres enfants décédés

Le cas d’Archie a suscité la polémique, à l’instar de l’affaire Vincent Lambert en France. Certains gens voient que l’obstination des parents sur les soins d’Archie est regrettable. Selon la mère du jeune garçon, le NHS, sécurité sociale d’outre-Manche aurait commis une « exécution chorégraphiée » à l’encontre de son enfant, chose qui a créé un tollé sur les réseaux sociaux et les médias.

Le ‘blackout challenge’ sur le réseau social TikTok a été mis en exergue après ce drame, qui semblerait ne pas être un cas isolé. Deux autres jeunes filles sont mortes de ce défi stupide aux Etats-Unis. Les deux familles américaines ont déclenché leur recours en justice le mois de juillet.

De plus, les familles des victimes pointent du doigt TikTok de ne pas filtrer les contenus avant la validation d’un partage, mettant en cause son système.

Dans la plainte, nous pouvons lire :

TikTok savait de façon incontestable que le défi mortel du ‘Blackout’ se propagerait sur l’application, et que son algorithme le proposait à des enfants, dont celles qui ont perdu la vie.

Les parents de deux défuntes jeunes filles avancent que cinq autres enfants sont morts de ce challenge, comme le relaye The Verge. Il y a donc sept victimes au total, dont une autre fille de 10 ans, morte à Palerme en Silice. Selon les informations reçues, elle était en directe, en mettant une ceinture autour de son cou, avant de perdre la vie.