Alors que cette scientifique venant s’enfuit de la Chine vers les Etats-Unis, elle dévoile les mystères de la Covid-19 – Recettes en Famille

Alors que cette scientifique venant s’enfuit de la Chine vers les Etats-Unis, elle dévoile les mystères de la Covid-19

by Emma

Actuellement, même si la pandémie de Wuhan a pris une dimension mondiale, il existe encore des zones d’ombre quand à ces caractéristiques. Parmi eux, certaines informations qui disent que la Chine n’a pas tout dit sur cette maladie, quant à des informations qui la concerne. Par rapport à ces théories du complot, Pékin a fait des démenties pour élucider le mystère sur le Covid-19. Avec tous ces blâmes qui visent le pays source de la pandémie, Li-MengYan, une virologue chinoise a développé sur FOX NEWS que la Chine n’a pas été vraiment claire sur la propagation du coronavirus. Zoom sur cette interview.

Pendant un débat télévisé avec Bill Hemmer sur la chaîne Fox News, la chercheuse chinoise Li-Meng Yan a expliqué les faits sur le coronavirus et le régime chinois. D’après Li-Meng Yan, si le gouvernement chinois n’avait pas mis sous silence ses recherches, elle aurait pu sauver plus de monde chez elle. Actuellement, la virologue se réfugie aux Etats-Unis depuis près de 4 mois déjà, par crainte des représailles de son pays.

Des inculpations au détriment de cette scientifique

D’après Mme Yang, Pékin a sciemment voulu caché les conséquences de la pandémie. Le virologue a clairement dit que la Chine savait déjà, que le coronavirus existait depuis longtemps, avant de l’affirmé sur toutes les médias. Selon ses dires, ses managers savaient pertinemment que ses travaux pouvaient sauver plusieurs patients.

Toujours d’après la chercheuse : “Il s’agit d’une pandémie considérable que l’on observe dans le monde”, puis elle a ajouté que “Le timing est donc très, très important. Si on réussit à l’arrêter tôt, on peut sauver des vies”.

Elle a dévoilé que le gouvernement chinois savait déjà, avant la fin de décembre 2019 que 40 malades avaient été emportés par le Covid-19, et que ce dernier a déclaré seulement 27. En sus, elle a aussi émis que le gouvernement a voulu caché en ce temps, que la transmission d’homme à homme pouvait se faire, et ils ont voulu étouffer l’affaire en ne le disant officiellement que des semaines plus tard.

Pendant cet interview, elle a affirmé se caché, car elle a sait  “comment ils traitent les lanceurs d’alerte”. “En tant que lanceuse d’alerte ici je veux dire la vérité au sujet du Covid-19 et de l’origine du virus Sars-CoV-2”, ajoute Li-Meng Yan.

“J’attends de révéler toutes les choses que je connais, de fournir toutes les preuves au gouvernement américain”, souligne la scientifique. “Et je veux qu’ils comprennent, et je veux aussi que les citoyens américains comprennent à quel point cela est terrible. Ce n’est pas ce que vous avez vu…C’est quelque chose de très différent” déclare Li-Meng Yan avant de conclure “Nous devons rechercher les vraies preuves et les obtenir parce qu’il s’agit d’une étape fondamentale pour arrêter cette pandémie. Nous n’avons pas beaucoup de temps”.

Des lacunes sur la clarté des choses

Quand les problèmes sanitaire sur le coronavirus a éclaté, beaucoup se sont mis à se tourner vers la Chine, en dénonçant une manque de transparence sur la maladie. D’après les sources du Figaro, la Chine a été pointée du doigt pour trois raisons principales : l’apparition de la maladie, les conséquences de cette dernière et le véritable bilan.

Les Etats-Unis s’étaient montré particulièrement critiques envers l’empire du Milieu, jugeant qu’il a “dissimulé la gravité de ce virus pendant des mois” et “caché le vrai bilan des personnes contaminées par la maladie”.

Et la France n’est pas en reste, indique LCI, puisque dans l’Hexagone, les interrogations ont également fusé à l’encontre des données communiquées par Pékin, estimant qu’elle “n’a sans doute pas tout dit”. Interrogé par le Financial Times en avril, Emmanuel Macron faisait part de ses doutes. “On ne sait pas. Et même, il y a manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas” a déclaré le président de la République en faisant référence à la gestion de l’épidémie par la Chine.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend